Accueil > Sports >

CRB 1-ESS 2 : Keïta, bourreau du Chabab

vendredi 25 août 2006, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Stade communal de Réghaïa, pelouse en bon état, temps très chaud, affluence nombreuse, organisation défaillante, arbitrage du trio : Benouza, Meknous et Ouadah.
Avertissements : Harizi (CRB)
Hedjaoui et Amirat (ESS)
Buts : Messaoud (49’, s. p.) pour le CRB
Keïta (26’ et 75’, s. p.) pour l’ESS
CRB : N’jeukam - Toubal - Mekioui - Laïfaoui - Ouasti - Belakhdar - Cheraïtia (Khadir) - Bounab (Harizi) - Aït Ouameur - Messaoud et Aoudia (Amroune).
Entraîneurs : Biskri et Hammouche
ESS : Hedjaoui - Raho - Yekhelef - Benchadi - Delhoum - Keïta - Harkas - Nahnah (Ziaya) - Touil (Dembri) - Hadj Aïssa et Amirat (Benchaïra).
Entraîneur : Belhout

L’expérience des joueurs de l’ES Sétif a finalement prévalu, puisqu’ils sont parvenus, hier, au stade de Réghaïa, à infliger la première défaite à la jeune équipe du Chabab sur le score de (1-2).
C’est sous un soleil de plomb que l’arbitre de la rencontre, M. Benouza, a donné le coup d’envoi du match au sommet de cette troisième journée entre le Chabab de Belouizdad et l’Entente de Sétif.
Le premier quart d’heure fut moyen, les protagonistes se sont contentés de jouer la prudence et éviter ainsi d’être cueillis à froid. Une fois le round d’observation passé, les Rouge et Blanc de Laâqiba ont tenté de prendre le contrôle de la situation. Comme en témoigne l’action dangereuse créée par les locaux à la 16’ quand l’inévitable Messaoud s’est présenté seul face à Hadjaoui, mais l’intervention de ce dernier fut judicieuse. De leur côté, les poulains de Belhout n’ont pas uniquement fait dans la résistance, mais se sont permis le luxe d’aller mettre en péril la défense belouizdadie. Le Malien Keïta aurait pu ouvrir la marque suite à un tir foudroyant des 25 mètres, le gardien camerounais N’jeukam a su écarter le danger (25’). Ce n’était, en fait, que partie remise, puisque une minute plus tard, le même Keïta a réussi à ouvrir la marque de fort belle manière consécutivement à un parfait retrait de l’excellent Hadj Aïssa. Cette réalisation a ébranlé le camp belouizdadi qui a essayé, par la suite, de revenir à la marque et surtout ne pas rejoindre les vestiaires mené au score.
Toujours est-il que les Ententistes demeurèrent dangereux et faillirent corser la mise à la toute dernière minute par l’entremise de l’ex-pensionnaire du NA Hussein-Dey, Amirat. Profitant d’une bévue monumentale de N’jeukam, Amirat tente le lobe, en vain. De retour des vestiaires, les locaux affichèrent leurs intentions de revenir au score, ce qui fut fait à la 49’ grâce à Messaoud qui transforme un penalty logique accordé par l’arbitre Benouza suite au fauchage de Cheraïtia par le portier sétifien.
Et au lieu de maintenir la pression sur le camp ententiste, le Chabab s’est replié inexplicablement derrière, d’où le retour en force de l’adversaire qui arrive à reprendre son avantage au score.
On jouait, en effet, la 75’ quand le referee Benouza siffle un penalty légitime en faveur de l’ESS suite à une faute de Ouasti sur Ziaya. Keïta se charge de le transformer en but. Les Rouge et Blanc ont tenté de rétablir une nouvelle fois à la marque, mais Benouza en a voulu autrement après avoir refusé un penalty pour le CRB pourtant la balle a bel et bien touché d’un défenseur adverse dans la surface de réparation (83’).
Les dirigeants du Chabab montèrent au créneau dénonçant violemment l’arbitrage de Benouza. L’anarchie s’installa, alors sur le terrain provoquant ainsi l’arrêt de la rencontre pendant cinq minutes. La reprise du match n’apporta aucun changement au résultat.

Belhout : “Satisfait de mes joueurs”
“Visiblement, l’échec concédé à domicile face à Béjaïa a eu des effets positifs sur mes joueurs. Ils ont bien réagi aujourd’hui. Bien qu’on ait joué dans des conditions difficiles dues à la chaleur, mes éléments ont su gérer le match. Après avoir laissé passer l’orage, mon équipe a repris graduellement le dessus et finira par imposer un jeu plaisant. En somme, je suis satisfait du rendement de mes joueurs et du résultat du match. J’ai constaté aussi quelques insuffisances qu’on va essayer de solutionner.”

Biskri démissionne
L’entraîneur du CRB, Mustapha Biskri, aura décidé de se retirer des affaires techniques du club. L’ex-driver de la sélection nationale espoirs a laissé entendre de ne plus vouloir continuer à travailler dans ces conditions. “À partir d’aujourd’hui, je ne fais plus partie de ce football. Ma décision n’a rien à voir avec la défaite d’aujourd’hui, mais je ne peux pas mentir aux gens”, dira Biskri dépité. Biskri fait certainement allusion à l’arbitrage contesté de Benouza qui a failli provoquer une émeute sur le terrain quand il a refusé, en fin de match, un penalty valable pour le CRB. Interrogé si ces propos sont synonymes de sa démission, Biskri s’est contenté de dire : “Il n’y a pas plus clair que ça.”

M. B.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus