Accueil > Sports >

JS KABYLIE - ES SETIF : Les Canaris dos au mur

lundi 25 septembre 2006, écrit par : Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

Plus les matches passent, plus ça urge chez les Canaris qui n’ont pas encore fini d’attendre que quelque lueur vienne éclairer leur début de saison pour le moins inquiétant. Ce lundi donc, les Canaris tenteront de récolter une victoire qui, à en juger par l’ambiance autour de l’équipe, pourrait mettre plus que du baume au cœur des joueurs, ce serait carrément une renaissance pour une équipe que tous les présents jeudi dernier, lors du match face au Paradou, avaient de la peine à reconnaître.
Une équipe de la JSK qui semble terriblement rongée par le doute et qui a du mal à recouvrer ses aptitudes techniques, comme l’illustrait ce match face à une équipe du Paradou tout heureuse de ne pas avoir été trop contrainte de se pour contenir les velléités des Kabyles. Pourtant, la seconde mi-temps plutôt acceptable livrée face au Ahly du Caire, comparée à tout ce que les Canaris depuis la mi-juillet avec le coup d’envoi du tour de poules de la Champions League, autorisait quelque espoir pour les quelques centaines d’irréductibles parmi les supporters. Malheureusement pour eux, ce n’était qu’un feu de paille. De quoi susciter de l’inquiétude pour le match de cette après-midi face aux Ententistes qui si l’on excepte le couac en Coupe Arabe face aux Soudanais d’Al Merrikh, en attendant la revanche à Sétif, ont montré de belles choses et n’ont pas occupé la tête de la hiérarchie par un simple fait du hasard. Et puis, de tradition, quand Sétif vient à Tizi, ce n’est généralement pas pour du farniente tellement les Kabyles ont dû à chaque fois trimer pour vaincre. Et apparemment, cette fois beaucoup plus que d’habitude parce que cette Entente n’a jamais eu autant d’ambition que cette saison et croit fort qu’elle a les arguments qui pourraient lui permettre de succéder aux Canaris sur la plus haute marche du podium du championnat d’Algérie. D’un côté, donc, une équipe sétifienne en pleine confiance, et de l’autre des Canaris en pleine détresse, voilà qui devrait donner lieu à des débats intéressants à suivre, comme d’habitude, et surtout qui pourraient conditionner la suite immédiate du parcours des deux équipes. Et là gare au faux pas, surtout pour les Canaris.

Azedine M. Le Soir d’Algérie


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus