Accueil > Sports >

Champions League Arabe (1/8es de final, Aller) ES Sétif 4 - Ittihad Djeddah 1

L’Entente euphorique
mardi 21 novembre 2006, écrit par : Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

L’Entente de Sétif a franchi un grand pas vers la qualification au prochain tour de la Champions League arabe en battant avec l’art et la manière une fébrile équipe saoudienne. Une défaite de trop pour l’entraîneur de Djeddah, qui vient de se voir signifier son limogeage juste après la fin de la rencontre.

Dès l’entame du match et en application des directives de l’entraîneur Belhout, les Noir et Blanc se sont transcendés. Face à une défense perméable, les occasions ont fusé et l’addition aurait pu être beaucoup plus lourde pour les Saoudiens. La première alerte viendra du côté droit par l’entremise de Raho qui centre pour Hadj Aïssa. Le coup de tête de ce dernier sera sauvé en corner par un défenseur de Djeddah (3’). L’Entente construit, l’Entente pousse et ne laisse aucun répit aux Saoudiens qui se défendent bec et ongles. Benchadi tente sa chance d’un tir à la limite de la surface de réparation. Le cuir ne passe pas loin de la cage de El Margab (10’). Une minute plus tard, son coéquipier Bourahli se présente seul face au keeper, mais rate son duel (11’). Hadj Aïssa, à son tour, prend la relève, mais son tir rasera la transversale (11’). Devant ce festival, l’Ittihad de Djeddah n’a guère l’occasion de justifier son rang. Plus en jambes et plus déterminés, les gars de Aïn-El-Fouara imposent leur domination et leur suprématie sur une équipe pas tout à fait au point. Les occasions se succèdent pour l’Entente qui n’arrive pas à trouver la voie des filets. Centre de Amirat pour la tête de Bourahli qui passe dans les décors (22’). Rémy, d’un tir puissant, oblige le portier saoudien à se coucher par deux fois pour se saisir du ballon (26’). Baissant un peu de leur intensité, les Noir et Blanc vont donner l’occasion aux visiteurs de venir inquiéter la défense sétifienne par le duo Acimovic-Borghetti. A quelques minutes de la fin du premier half, une occasion en or se présente aux Saoudiens quand Hacen Keïta se retrouve seul face à Hadjaoui, après que la défense locale ait cru à une position de hors-jeu. Heureusement pour l’Entente, le Guinéen tirera dans le petit filet (41’). Les Noir et Blanc se ressaisissent et acculent leur vis-à-vis. Leurs efforts seront toutefois récompensés par un joli but signé Rémy. En effet, Raho déborde sur le côté droit et centre pour Rémy qui, de la tête, surprend le gardien saoudien (45’). Un but qui va faire du bien aux Sétifiens. En seconde période, le même scénario se reproduit. L’Entente ne décélère pas et annonce très tôt la couleur par Hadj Aïssa qui, après une chevauchée, voit son tir dévié en corner par un défenseur (46’). Benchadi s’essaye d’un tir des vingt-cinq mètres qui va raser le poteau gauche (48’). Acculés de toutes parts, les protégés de Halilhodzic vont encore une fois fléchir. Suite à un corner pour l’Entente, un défenseur dégage mal le ballon qui va atterrir dans les pieds de Maïza. Ce dernier ne se fait pas prier pour crucifier des 20 mètres El Margab (51’). Afin d’éviter le “tsunami” sétifien, les Saoudiens se devaient de réagir. Sur balle arrêtée, Borghetti reçoit le ballon en profondeur, se présente seul face au gardien sétifien Hadjaoui, qui n’hésitera pas à plonger dans les pieds du Mexicain et sauver le but (54’). Le match s’emballe. Rémy, bien servi par Bourahli, était à deux doigts de corser la note. Il buttera face au gardien (55’). Les Noir et Blanc, qui n’étaient pas du tout satisfaits du score, voulaient à tout prix se mettre à l’abri en prévision du match retour en enchaînant occasion sur occasion. Hadjaoui dégage le cuir de la main vers Hadj Aïssa qui, à son tour, sert en course Bourahli. Le renard des surfaces bien démarqué ne trouva aucune peine à battre le gardien et enfoncer le clou (58’). Le festival de l’Entente se poursuit, Raho s’incruste dans la défense et remet pour Bourahli qui ne parvient pas à surprendre le keeper saoudien (61’). Profitant d’un moment de relâchement, suite à la sortie de Amirat pour cause de blessure, Borghetti, bien servi en profondeur, réduira la marque par un superbe lob (77’). Aussi, une autre erreur de placement a failli coûter très cher à l’Entente. Maïza, dans un moment d’inattention, laissa seul Borghetti dont le tir sera sauvé in extremis par une jambe qui traînait par là (89’). La partie va se terminer en toute beauté pour les Sétifiens. Hadj Aïssa se défait de deux adversaires et sert Ziaya sur un plateau, qui du plat du pied conclut la belle prestation des locaux (90’). I.S.

FICHE TECHNIQUE
Stade du 8-Mai-45 - temps clément - pelouse en bon état - excellente organisation - affluence record - arbitrage de M. Trabelsi, assisté de MM. Hassani et Saâdeli (Tunisie). Buts : Rémy (45’) Maïza (51’) Bourahli (58’) Ziaya (90’) ESS, Borghetti (77’) Ittihad Djeddah Averts. : Bourahli (71’)- Rémy (83’) ESS, Hacen Keïta (74’), Borghetti (81’), Med Noor (82’) Ittihad Djeddah ESS : Hadjaoui- Raho- Yekhlef- Maïza- Benchadi - Keïta- Defnoun- Amirat puis Benchaïra (76’)- Hadj Aïssa puis Delhoum (90’+2’)- Rémy puis Ziaya (88’)- Bourahli Entr. : Rachid Belhout Ittihad Djeddah : El Margab- Doukhi- Teuker- El Moualed puis Mechaâl Saïd (66’)- El Mountachari- Kriri- Souied puis Hamza Dridi (76’)- Hacen Keïta- Acimovic puis Med Noor (63’)- Abou Chakir- Borghetti Entr. : Vahid Halilhodzic

DECLARATIONS - EXPRESS
VAHID HALILHODZIC (ENTR. ITTIHAD DJEDDAH)
“Une lourde défaite”
“Je m’attendais à ce que le match soit difficile, mais je ne m’attendais pas à ce score. Mes joueurs ont eu des problèmes à s’adapter à ce genre de terrain, et ils n’ont pas su jouer. C’est une énorme déception. Alors qu’on avait l’occasion de revenir au score, on a été surpris d’encaisser un autre but. C’était un match exceptionnel. On savait que l’Entente allait nous créer des problèmes surtout avec des joueurs comme Hadj Aïssa ou Bourahli, mais mes joueurs n’ont pas pu les isoler. C’est une défaite très lourde. L’Entente mérite amplement sa victoire. Elle a très bien joué”.

RACHID BELHOUT (ENTR. ESS)“La qualification se jouera à Djeddah”
“Je suis très content de cette victoire, mais on ne doit pas oublier que la qualification se jouera en deux manches. On n’a pas pris position, suite à la blessure de Amirat, et par manque de concentration on a encaissé un but. Dans les moments euphoriques, ou de déception, des espaces se créent. Nous n’avons pas fait attention, et voilà le résultat. L’ittihad de Djeddah est une très bonne équipe, qui joue parfaitement au ballon, mais fut désavantagé par le terrain. Les directives que j’ai données à mes joueurs étaient d’accélérer le jeu pour créer des feintes et s’introduire dans la surface de réparation. Chose qu’a été faite et on a marqué quatre buts.

Imed Sellami - Sétif (Le Soir) -


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus