Accueil > Sports >

ESS 0 - JSK 0 : Arbitrage scandaleux !

lundi 15 janvier 2007, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Cette belle affiche ESS-JSK aura été fidèle à la tradition dans la mesure où elle aura donné lieu à un duel très serré où l’engagement physique l’emporta malheureusement sur le football technique et le score blanc (0-0) fut finalement conforme aux débats. Dès le coup d’envoi, le leader sétifien prend la direction des opérations et aurait pu ouvrir le score dès la 5’ de jeu par Benchaïra dont le tir bien appuyé trouva le gardien Chaouchi bien placé. Dans la lancée, ce fut au tour du libéro Maïza d’inquiéter Chaouchi sur un coup-franc direct qui passe légèrement à côté. Après l’orage, la JSK releva aisément la tête et aurait pu renverser le cours du match d’abord par Wassiou qui rate face au but, un centre de Dabo (23’) puis Hamlaoui qui manque le cadre sur une belle ouverture de Wassiou (32’) et surtout Dabo bien servir par Yacef, mais qui bute sur l’excellent Hadjaoui (35’). Le jeu s’anime et Adako (36’) tire sur le petit filet alors que Raho, promu capitaine face à son ex-club, fut contré in-extremis par Zafour (39’). Malgré l’absence du stratège Hadj Aïssa, l’Entente multiplia les offensives et Zyaya aurait pu ouvrir le score sur un tir bien appuyé qui trouva ce diable de Chaouchi à la parade (43’), mais ce fut bien Yacef, côté kabyle, qui aurait pu finalement trouver le chemin des filets sur un coup franc direct bien enveloppé, qui verra ce “tigre bondissant” de Hadjaoui s’en aller cueillir cette balle de but en pleine lucarne (45’). Après le repos, le match redoubla d’intensité, mais le football aura pris un sacré coup en raison de l’enjeu important de ce big match et surtout du manque de sang-froid de l’arbitre Fettouha visiblement dépassé par les évènements. Après avoir accordé un but litigieux de Bourahli pour se raviser à la suite de son juge de touche, “l’homme en noir” se mit à siffler à tort et à travers et à distribuer des cartons à l’emporte-pièce. malgré l’entrée de Hadj Aïssa (69’), l’Entente se mit à douter quelque peu, mais lorsque l’arbitre expulsa Meftah Ranie pour cumul de cartons (73’), l’on pensait que les Sétifiens allaient profiter de leur supériorité numérique. Aït Djoudi en profita pour faire sortir trois attaquants (Dabo (75’), Wassiou (83’) et Yacef (89’) pour cadenasser carrément l’arrière-garde et compliquer ainsi la tâche des Sétifiens. Dans un dernier sursaut, le leader mit la grosse pression, mais il multiplia les centres à l’abordage sur lesquels le trio kabyle - Herkat, Meftah Rahim, Zafour - fit preuve de beaucoup de sang-froid. À l’ultime minute du match, les Sétifiens réclamèrent un penalty (96’), mais l’arbitre estima au contraire qu’il n’y avait guère de faute sur l’intervention de Herkat, et la partie s’acheva sur un fond de contestations interminables.

Mohamed Haouchine

Liberte


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus