Accueil > Sports >

Conditions particulières pour le prochain match à Sétif

ES Sétif : le coach Rachid Belhout en sursis ?
mardi 23 janvier 2007, écrit par : Abdelhalim Benyelles, La Tribune, mis en ligne par : Boutebna N.

Tenu pour responsable de la déroute du « onze modèle » depuis le lancement de la saison footballistique, le coach ententiste paraît plus que jamais en sursis. Son avenir dépend désormais du visage qu’offrira l’équipe lors de ses prochaines sorties. Une autre contre-performance précipiterait, selon des indiscrétions, son départ de la direction du staff technique

Le passage à vide du leader du Championnat national, l’Entente de Sétif, n’a pas été sans soulever le courroux des milliers de supporters habitués aux joies des succès enregistrés les mois précédents, tant en Coupe arabe qu’en compétition nationale. Le dernier ressentiment en date est la colère manifeste des foules en déplacement à Béjaïa contre le coach de l’équipe, Rachid Belhout, tenu pour responsable de la déroute du « onze modèle » depuis le lancement de la saison footballistique.

C’est ainsi que le témoignage d’une majorité fait ressortir l’incapacité du technicien ramené de Belgique, la saison dernière, à instaurer une stratégie de jeu à même d’innover et de dérouter l’adversaire. « Le 4-4-2 devient désormais un schéma figé et infructueux », font constater les observateurs à Sétif. Le passage à vide du club, patronné par Abdelhakim Serrar, qui a duré 7 matches où aucun succès n’a été enregistré, a obligé la troupe sétifienne à élire domicile à El Eulma, à 27 km de Sétif, pour un regroupement à l’abri de la pression des supporters devenue insoutenable, selon les dirigeants, afin de préparer le prochain match face au CRB sous de bons augures.

Même si aucune déclaration n’a été enregistrée, c’est le sort de l’entraîneur qui en dépend au lendemain de l’éviction de son adjoint, Bouzid Cheniti, au cours de la semaine. Selon certaines sources, Serrar serait en contact avec Saadane afin de préparer la succession de Belhout. Sur le plan de l’effectif, toute la composante participe au regroupement d’El Eulma, où l’on note la présence de Touil qui aurait eu des frictions avec son entraîneur mais au départ duquel le président se serait opposé. Il s’agit d’un élément clé à la pointe de l’attaque qui pourrait faire son apparition lors du prochain match face au CRB en attendant la qualification de l’« émigré », Tafer. Décodé ainsi, le message paraît clair.

Si toutes les spéculations entourant l’avenir du coach ententiste à la tête de la
barre technique devaient s’avérer fondées, la porte de sortie paraît tout indiquée. En un mot comme en cent, et sauf démenti de la direction du club, le sort de celui qui a fait naître bien des espoirs de revoir l’Aigle sétifien finir son envol sur le toit du football algérien (voir le fabuleux parcours du début de saison) et rêver d’un titre arabe, est scellé. Quelle leçon en tirer ? Trop tôt surtout pour les bilans, les Sétifiens, qui trônent toujours en tête du classement et dont les chances de disputer les demi-finales de la Champions League arabe demeurent intactes, ayant encore les moyens de mener
positivement leur double aventure, voire mieux (la Coupe d’Algérie pour la précision) signer un triplé historique dans ses cordes.

Mardi 23 Janvier 2007

Par Abdelhalim Benyelles


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus