Accueil > Sports >

Champions League Arabe à J-3 : Saâdane : « Nos chances sont intactes »

lundi 14 mai 2007, écrit par : Kamel Benaiche, El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

A pied d’œuvre depuis samedi, les Sétifiens sont entrés dans le vif du sujet. Donnant une grande importance à la concentration de son groupe, Saâdane a décrété le huis clos sur les entraînements qui peuvent être suivis par les journalistes ne devant donc s’approcher des joueurs que lors des points de presse.

Le premier qui a regroupé les staffs technique et médical, quatre joueurs et les dirigeants, s’est tenu, hier, au Regency palace, lieu de résidence de la délégation qui fait le maximum pour éviter un incessant va-et-vient des supporters en quête d’une nouvelle et de photos de Maïza and Co. Le second aura lieu, mardi, à 12h (10h, heure algérienne), soit 48 heures avant le jour J. De nombreux points ont été débattus lors de cette rencontre. « Le huis clos à l’entraînement s’imposait. Les joueurs ont, à la veille d’une aussi importante confrontation, besoin de calme, de sérénité et de quiétude. Les facteurs extérieurs peuvent déconcentrer le groupe. Le programme de travail axé essentiellement sur les volets tactique et psychologique est suivi à la lettre », déclare, en préambule, l’ex-patron des Verts qui répond sans détour au sujet des blessures de Bourahli et Hadj Aïssa incertains, comme rapporté dans notre édition d’hier. « El Faïçali qui n’est pas arrivé à ce stade de la compétition par hasard est un adversaire sérieux et redoutable. Il n’est, par contre, pas une infranchissable citadelle d’autant qu’il aura à gérer une forte pression. Même avec le semi-échec concédé à Sétif, nous partons à chances égales. Concernant les blessures de Bourahli et Hadj Aïssa, beaucoup d’erreurs ont été commises. L’heure n’est pas opportune pour s’étaler sur ce sujet. Le staff médical fait de son mieux pour remettre sur pieds ces deux éléments... » Du côté des joueurs, le désir de damer le pion aux protégés de l’Irakien Adnan Hamad, en regroupement depuis le début de la semaine, est grand. « Les résultats du WAT et du NAHD ont fait beaucoup de bien au groupe qui est animé d’une volonté de guerriers. On fera plus que le maximum pour ramener Inchallah la coupe en Algérie... », dira, d’un ton ferme, le Malien Souleïmane Keïta. Voulant avoir de plus amples informations sur la participation ou non du métronome ententiste, Saâdane nous dit en aparté : « Comme je l’ai déclaré à notre arrivée à Amman, l’incorporation de Hadj Aïssa qui est toujours souffrant, n’est pas acquise. La décision définitive sera prise soit mardi ou mercredi, la veille du match... » L’incertitude concerne aussi Delhoum et Bourahli qui se sont entraînés en solo, à l’instar de Hadj Aïssa qui vient d’être, nous dit-on, relancé par les Qataris d’Essad. Selon un proche de l’Aigle noir présent dans la capitale jordanienne, les dirigeants d’Essad vont profiter de la finale pour faire d’autres offres à leurs homologues sétifiens. Selon notre source, l’on parle d’une mirobolante offre pour une période de 6 mois. Contacté à ce sujet, Serrar, le boss du club, dément : « Les dirigeants qataris n’ont pas renoué le contact. Hadj Aïssa restera à l’Entente et ne sera transféré qu’après la CAN... »

Kamel Beniaiche
El Watan


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus