Accueil > Sports >

À trois jours de la finale de la coupe d’Algérie de football

La fièvre s’empare de Aïn El Fouara
samedi 18 juin 2005, écrit par : Nedj

La finale de la coupe d’Algérie devant opposer le doyen des clubs sétifiens à l’ASO est le sujet de discussion des Sétifiens, fervents supporters des Grenats ou non.

L’heure est donc aux préparatifs, commentaires et pronostics des gens des Hauts-Plateaux qui croient en l’étoile des Mouyet, Bouadam, Talhi, Acid et consorts. Avant de rejoindre l’hôtel militaire de Blida où ils se sont retranchés, les protégés de Hannachi Laroussi ont effectué des mini-stages à El Eulma. Ces regroupements ont permis aux Usmistes de s’adapter au gazon naturel qui n’est plus le handicap des Sétifiens qui ont joué trois rencontres amicales face au CABBA, à la JSMB et au CSC. Les coéquipiers de Douar ont donné hier la réplique à l’équipe nationale espoirs qui a été un très bon sparring-partner. Ce test intervient 96 heures avant cette inédite finale qui suscite l’engouement et la ferveur des foules, notamment des Sétifiens qui ont goûté aux délices de Dame Coupe, à six reprises, et ce, par le biais de l’ESS. L’ASO ne fait pas peur aux pensionnaires de l’interrégions qui n’ont, disent-ils, rien à perdre, mais tout à gagner. Pour eux, la finale est un bonus : « C’est un honneur de jouer une finale de coupe, rehaussée par le parrainage du président de la République. Le groupe, qui n’a pas bouleversé ses habitudes et sa manière de jouer ou d’aborder ces événements à fortes doses de tension et de pression, est serein. Il travaille sans prêter attention à toute cette agitation qui entoure ce match », confie le coach usmiste qui axe son travail sur l’aspect psychologique, un volet prépondérant dans pareilles circonstances. En évoquant le match de mardi, Laroussi demeure comme à l’accoutumée confiant : « Un match de football n’est jamais gagné ou perdu d’avance. Mon équipe ne développe aucun complexe vis-à-vis d’un adversaire qu’on ne présente plus, et est décidée à tout donner pour ramener la coupe à Sétif », conclut le coach qui promet de chauds débats, d’autant que ses poulains seront soutenus par plus de 25 000 Sétifiens qui feront le déplacement...

Kamel Beniaiche, Source : El Watan


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus