Accueil > Sports >

Le champion à l’assaut du détenteur de la coupe d’Algérie

mercredi 5 septembre 2007, écrit par : M. H. G. Le Jeune Indépendant, mis en ligne par : Boutebna N.

Avec ses deux victoires acquises aux dépens du MC Oran à domicile et du WA Tlemcen en déplacement, l’Entente de Sétif réalise un excellent début de saison et confirme qu’elle est en forme, au grand bonheur de ses fans qui espèrent voir leur équipe rééditer les exploits de la saison écoulée.

Après les deux premiers matches, voilà qu’arrive le troisième test. Les Sétifiens vont affronter une formation coriace qui compte parmi les plus sérieux prétendants au titre. Il s’agit du Mouloudia d’Alger. C’est une belle affiche qui va tenir en haleine les milliers d’amoureux de la balle ronde et qui opposera le tenant du titre au détenteur de la coupe d’Algérie.

Revigorés par la réussite des deux précédentes rencontres, les camarades de Raho Slimane tenteront de rester sur leur lancée pour continuer à occuper les premières loges, tout en étant conscients que la mission est loin d’être facile devant une équipe qui aura à coup sûr la ferme intention de rentrer avec un résultat probant, voire avec une victoire, pour faire oublier à ses inconditionnels la déconvenue concédée jeudi passé devant l’ASO Chlef.

L’Entente qui s’entraîne depuis une semaine au stade de la cité des 500 logements sous la houlette du Suisse Charles Roessli, semble avoir le moral au beau fixe. Cela est dû bien évidemment aux deux premiers succès de la saison, mais aussi au fait que les joueurs ont perçu leurs primes de matches.

Lors de la séance de lundi à 19 h, soit à la même l’heure du déroulement du prochain match face au MCA, on pouvait distinguer la présence de tous les joueurs, à l’exception du meneur de jeu Hadj Aïssa mobilisé avec les Verts en perspective du match contre la Gambie pour le compte des éliminatoires de la CAN 2008, du gardien Benzaid (blessé) et du Nigérien Djibou qui a rejoint, lui aussi, son équipe nationale.

On a remarqué, en revanche, le retour de Hamaza Dembri après de longues tergiversations. Une bonne nouvelle pour les fans des Noir et Blanc qui estiment beaucoup ce jeune attaquant qui est un pur produit de l’Entente. On apprend également que le Franco-Algérien Mechiri a été officiellement qualifié et peut désormais rejoindre l’effectif sétifien.

Ainsi, la formation des Hauts Plateaux a réussi à consolider ses rangs dans la perspective de jouer sur plusieurs fronts, même si la rumeur fait état des intentions de la FAF de priver les Sétifiens de la participation en Ligue des champions d’Afrique.

Pour revenir au match choc de ce jeudi, il faut dire que si la bande a Roessli à, certes, donné bonne impression jusque-là, elle doit, manifester plus de calme et de sérénité sur le terrain, étant donné qu’elle a montré quelques signes de nervosité, comme en témoignent les deux cartons rouges infligés respectivement à Benchadi et Benchaira.

Faut-il rappeler que l’équipe s’est vu infliger deux cartons rouges lors des deux premiers matches alors qu’elle n’en avait écopé que deux durant toute la saison écoulée. Ainsi après son tacle contre le joueur du WAT, l’enfant de Biskra s’est vu infliger un match automatique auquel s’ajoutent trois matches de suspension.

Il faut souligner que le joueur « Azza », comme le surnomment les intimes, enregistre sa première suspension en six années de présence en D1, d’où l’initiative du recours de la direction ententiste auprès des instances compétentes pour espérer réduire la sanction du joueur.

Pour ce qui est de la direction du club, les tractations vont bon train et Serrar n’a pas encore tranché quant à la constitution définitive du comité après la série de démissions de ses membres. Pour le moment, seul Amar Bernaoui est désigné comme coordinateur entre la direction, les joueurs et l’entraîneur, et Kamel Lafi comme président de la section football.

Par ailleurs, les Sétifiens viennent d’apprendre avec beaucoup de satisfaction l’octroi par les pouvoirs publics d’une enveloppe de 6 milliards de dinars pour la construction du nouveau stade de 50 000 places. Un stade dont le choix du terrain n’est pas encore effectué, apprend-on.

L’ouverture des plis par les soumissionnaires nationaux et étrangers est prévue au mois de janvier prochain. Enfin, soulignons que l’ESS, à l’instar des deux autres formations algériennes, l’USM Alger et le MC Oran, entamera la compétition arabe à la mi-septembre en commençant par défendre son titre avec un premier déplacement pour affronter l’équipe mauritanienne de Mauritel


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
un supporteur :
Rappeller vous,de l’équilibre de la pyramide inversée que nous impose Serrar que nous a decrit un lecteur ?Il a toussé et tout le monde a degringolé.C’est comme ça qu’il veut son comité,des gens taillables ,serviables et serviles surtout.C’est dans sa nature de creer le trouble et l’instabilité pour prouver son importance et sa capacité à regler les problemes qu’il a lui meme générés.Un coup à droite,un autre a gauche,une ruade bien ajustée et tout le monde et par terre.Si vous n’avez pas compris sa politique c’est que vos analyses sont incompletes.A l’interieur du club ou à l’exterieur,il reste le maitre du jeux et celui qui fomente le trouble ,agit en pyromane puis en pompier.(Ya sidi rahi likoum Akadroul’ha).Ceci dit nous souhaitons beaucoup de succes à l’Entente et plus de calme à Serrar pour la serénité de (...)
setifis :
Me le supporter Salem Je pense que la politique de l’équilibre de la pyramide inversé est peut être malheureusement la seule politique « économique actuelle » qui pourrait fonctionner en Algérie. Il est le RAIS et tout doit lui obéir, après tout, je comprends bien que cela va à l’encontre de l’ethique du ce club , mais mon ami il faut reconnaître que les réalités d’autre fois (oueld lebled…..) ne sont que des illusions dans le monde actuel. Dans ce contexte, il ne faut surtout pas que ce club meurt, est à mon sens la vraie urgence, Me Serrar a donner ses preuves, qu’il est capable de « gérer » ce club et de remporter des titres, personnellement je comprend qu’il ne veut pas partager avec d’autre le chaise du RAIS., a partir du moment ou il a confirmé du moins jusqu’à ce jour qu’il en ai capable. Je continu à penser que ce comportement de ce Rais est critiquable(pyromane-pompier)mais pas condamnable. Maintenant si on critique le personnage, il ne m’appartient pas de porter un jugement sur quelqu’un, et (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus