Accueil > Sports >

ES Sétif 3 - ASO Chlef 2 : Touil, le baroudeur

dimanche 23 septembre 2007, écrit par : I. Sellami, Le Soir d’Algérie, mis en ligne par : Boutebna N.

Stade du 8-Mai-45 - temps pluvieux - pelouse glissante et inondée - affluence moyenne - excellente organisation - arbitrage de M. Benamara assisté de MM. Mansouri et Archaoui. Buts : Touil (51’- 86’) et Benchadi (62’) ESS, Boukhari (17’) et Feugang (75’) ASO Averts. : Dembri (16’)- Benchadi (55’)- Touil (88’) ESS, Sidibé (55’)- Feugang (61’) ASO ESS : Hadjaoui- Raho- Benchadi- Laïfaoui- Maïza- Moumen puis Delhoum (46’)- Lemouchia- Adico- Dembri puis Touil (46’)- Djabou puis Alex (89’)- Djediat. - Entr. : Saâdi ASO : Benfissa- Hadjari- Mekioui- Zaoui- Sellama puis Aïssaoui (73’)- Boukhari puis Feugang (61’)- Zaouche- Soudani puis Telbi (90’+1’)- Sidibé- Ziane- Byaga. - Entr. : Belhout

Le champion en titre a dû puiser au fond de ses ressources pour venir à bout d’une dangereuse et courageuse formation chélifienne qui lui a donné du fil à retordre et des sueurs froides le long de la rencontre. Il a fallu plus d’une heure de jeu à l’Entente pour venir à bout de son hôte, l’ASO Chlef. En effet, la première période qui fut à l’avantage des visiteurs n’a pas atteint un niveau technique escompté. Mis à part deux actions dangereuses de Lemouchia (13’) et Benchadi (19’), les locaux ont pêché par maladresse. Ils avaient du mal à dépasser la ligne médiane bien occupée par l’équipe adverse qui pratiquait un pressing haut sur le porteur de balle. Devant le manque d’inspiration des joueurs du milieu, et surtout l’absence de soutien franc, seul Lemouchia a pu tirer son épingle du jeu durant cette première période. D’ailleurs, c’est toujours Lemouchia qui, sur balle arrêtée, a failli ouvrir le score, son tir fut renvoyé par la barre transversale (13’). Les visiteurs en revanche n’avaient aucun mal à produire un jeu organisé et à porter le danger dans le camp adverse. D’ailleurs, les protégés de Belhout ne tarderont pas à ouvrir la marque par l’entremise de Boukhari après un joli travail individuel de Sidibé (17’). Devant un tel comportement des joueurs de l’Entente, et à quelques jours de l’important derby face au CABBA et du match retour de la Champions League arabe face au club mauritanien de Mauritel, nul doute que les supporters commençaient à s’impatienter et surtout à se poser des questions. Il a fallu donc qu’à la mitemps quelques retouches et changements soient apportés, surtout l’incorporation du buteur Farid Touil. Aux “déchets techniques” observés en première période succédait une réelle volonté d’emballer le match et d’en découdre avec une équipe qui leur a posé bien des problèmes lors de la première moitié de la partie. Les joueurs sétifiens, au retour des vestiaires, semblaient avoir tiré la leçon de leur inertie pour imposer leur rythme grâce à un football d’inspiration fait de passes courtes et de déviations malgré l’état d’une pelouse gorgée d’eau. Cette nouvelle approche dérangea les visiteurs car l’ESS joue avec plus d’entrain et davantage de rapidité. Le résultat ne s’est fait pas attendre. Sur une balle arrêtée de Lemouchia, Djabou prolonge de la tête pour Touil. Ce dernier bien posté et du plat du pied égalise (51’). Après ce but, les Noir et Blanc profitèrent d’un moment de répit pour se réorganiser et reprendre leurs manœuvres offensives par des actions généralement issues du flanc droit. Encore une fois, le latéral droit de l’ESS, Raho, s’illustra en faisant étalage de son savoir et surtout de sa fougue, puisqu’il a pu servir ses coéquipiers à maintes reprises. Raho va d’ailleurs permettre à son équipe de prendre l’avantage à la 62’. Ainsi sur une énième balle arrêtée, le Sétifien centre sur la tête de Touil que sauvera en premier temps le gardien Benfissa. Malheureusement pour ce dernier, le ballon revient dans le jeu et Benchadi, le véritable homme du match, à l’affût en profite et d’une jolie tête plongeante corse la mise. Les coéquipiers de Sidibé ne restèrent pas inactifs et parviennent à remettre les pendules à l’heure suite à un centre de Zaouche déposé sur la tête du rentrant Feugang qui place le cuir dans la lucarne gauche de Hadjaoui (75’). Poussant de toutes leurs forces, les Aigles noirs vont terrasser encore une fois la défense chélifienne. Benchadi sur son côté gauche, et après un rude duel avec un défenseur, parvient à centrer dans la surface de vérité pour Touil lequel ne se fera pas prier pour enfoncer une troisième banderille (86’). Cette victoire aura sûrement une double portée. D’abord, à quelques jours du derby des Hauts-Plateaux et du match retour de la Champions League arabe face aux Mauritaniens, elle contribuera à l’évidence à retaper le moral des joueurs. Ensuite, les joueurs de l’ESS ont voulu témoigner de leur compassion pour leur collègue Lazhar Hadj Aïssa, toujours hospitalisé après avoir été victime d’un grave accident de la circulation. Cette victoire, est donc dédiée à Hadj Aïssa.

A chaud…

Rachid Belhout (ASO) : « Ce fut une rencontre très intense où nous avons dominé les débats surtout en première période avec à la clé une réalisation. En seconde période, les conditions météorologiques ont joué en notre défaveur et nous avons subi le réveil brutal des Sétifiens. Ce n’est pas dans mes habitudes de critiquer l’arbitrage, mais je dirais que sur le troisième but de l’Entente, il y avait une faute de Benchadi sur un de mes joueurs. Nous sommes venus à Sétif pour faire un résultat. D’ailleurs, nous avons terminé la partie avec quatre attaquants, dommage ça n’a pas payé ».
Noureddine Saâdi (ESS) : « Le match était vraiment difficile surtout en première mi-temps où mes joueurs étaient loin de la plaque surtout après l’annonce de l’accident de Ziaya et Hadj Aïssa, événement qui nous a complètement déstabilisés. Mais en seconde période, nous avons pu redresser la situation en notre faveur et remporter la partie ».


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus