Accueil > Sports >

Finale de la coupe d’algérie. ASO 1 - USMS 0

mercredi 22 juin 2005, écrit par : Nedj

L’ASO Chlef a inscrit, hier, son nom dans les annales du football national en s’adjugeant sa première coupe d’Algérie à la faveur de sa victoire sur le cendrillon sétifien de l’USMS sur le score de 1 à 0, dans un stade plein à craquer. L’unique but a été inscrit par Mohamed Messaoud dans les prolongations. La victoire de l’ASO est amplement méritée au vu de la physionomie du match dans la mesure où c’est l’équipe qui avait fait l’essentiel du jeu.

La première mi-temps s’est soldée par un score de parité avec une légère domination des Chélifiens qui, il faut le dire, ont eu le mérite de faire le jeu contrairement à leurs adversaires sétifiens plutôt cantonnés en défense lançant quelques contre-attaques sporadiques, sans danger au demeurant. On notera deux occasions. La première est à mettre à l’actif de Balbone qui, au deuxième poteau, ratera sa reprise de volée consécutivement à un centre parfait d’un coéquipier. La seconde est l’œuvre de Zaouche qui, également esseulé au deuxième poteau, s’avérera trop court pour redresser un centre de Mekioui. Au retour des vestiaires, le jeu s’anime davantage avec un engagement physique, parfois musclé, mais à la limite de la correction. Balbone, comme en première période, annoncera la couleur en éliminant un défenseur et sert sur un caviar Bouchaïr, mais ce dernier a été devancé par un défenseur sétifien qui dégage en corner. Deux minutes plus tard, Mekioui, bien servi dans le trou par Zaouche, s’engouffre dans la surface de réparation, mais ratera son duel avec l’excellent et impassible gardien Mouyet qui réussit à mettre le cuir hors de danger. Au fur et à mesure que les minutes s’égrenaient, le jeu devient plus attrayant. L’équipe des Hauts-Plateaux prenait plus de risque, notamment avec Bouam qui décocha deux tirs qui ont failli faire mouche. A ce tir, Zaouche réplique dans les ultimes minutes d’un maître tir qui échoue dans le petit filet. La partie sera donc prolongée de 30 autres minutes pour départager les deux protagonistes. Les prolongations ont souri aux plus audacieux. L’ASO, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a pris l’avantage dès la reprise grâce à un but de Messaoud. L’attaquant chélifien profitera d’une mésentente entre deux défenseurs pour chiper la balle et s’en aller seul battre tranquillement du plat du pied le gardien Mouyat, jusque-là irréprochable (94’). Touchés dans leur amour-propre, les coéquipiers de Douar redoubleront d’efforts dans l’espoir de niveler la marque, mais ce sont plutôt les poulains de Amrani qui ont failli doubler la mise par l’entremise de Cheklem dans l’ultime minute de la première période des prolongations. Cheklem, bien servi par Tamoura, reprend le ballon de la tête mais le portier sétifien veillait au grain et s’est interposé avec brio. Cheklem ratera une autre occasion pour tuer le suspense juste après la reprise en voyant son tir passer légèrement à côté. Le score ne changera pas, ce qui permettra aux Lions du Chélif de s’adjuger leur premier trophée de coupe d’Algérie après 58 ans d’existence et d’attente. Ainsi, après avoir perdu contre la JSK en 1992 sur le même score, les hommes du boss Medouar prendront leur revanche sur le sort devant une équipe sétifienne qui n’aura finalement pas à rougir de sa prestation et surtout d’avoir tenu le coup jusqu’aux prolongations. Le trophée a été remis par le président Abdelaziz Bouteflika au capitaine de l’équipe, Samir Zaoui. La soirée et la fête se sont poursuivies au Palais des nations pour récompenser les lauréats de la saison 2004/2005.

S. M., Source : El Watan


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus