Accueil > Sports >

L’ESS à pied d’oeuvre

lundi 22 octobre 2007, écrit par : L’Authentique, mis en ligne par : Boutebna N.

L’équipe algérienne de l’Entente de Sétif sera mise à rude épreuve mercredi prochain à Djeddah, face à Al Wahda (Arabie Saoudite) en match aller du second tour de la Ligue des champions arabes de football, (5è édition). En se mesurant au dauphin du champion d’Arabie Saoudite, les hommes de Noureddine Sâadi, qui ont rallié jeudi la capitale saoudienne, entrent donc dans le vif du sujet, leur qualification au premier tour face aux mauritaniens du Mauritel FC ne constituant pas, au regard du niveau modeste de cette équipe, une référence.

La double confrontation face à Al Wahda ne sera pas aussi facile, d’autant que les saoudiens auront sans doute à c£ur d’accrocher le tenant du titre à leur tableau de chasse et de « venger » du même coup leurs compatriotes des trois équipes du royaume wahhabite (Al-Nasr Riyadh, Ahly Djeddah et Al-Ittihad Djeddah), toutes trois éliminées par les sétifiens lors de l’exercice précédent. L’Entente version 2007-2008 est cependant différente de l’équipe conquérante de l’année dernière.

Drivés par Rachid Belhout puis par Rabah Saâdane, le désormais nouvel entraîneur de l’équipe nationale algérienne, les « Noir et blanc » avaient alors évolué « sabre au clair », forts d’un collectif aussi talentueux que solidaire. La donne, en effet, a aujourd’hui changé et le début de championnat des sétifiens n’est pas de la même veine que celui de la saison 2006-2007, l’équipe semblant même un peu plus « poussive » et moins autoritaire. Le départ du malien Souleymane Keïta et du buteur Issâad Bourahli, ajouté à l’absence prolongée de Lazhar Hadj Aïssa, ont quelque peu « grippé » la machine comme l’a démontré le récent nul (0-0) concédé à Sétif face au CAB Bordj Bou Arreridj en championnat. Il reste que les camarades de Samir Hadjaoui, tout en restant concentrés sur leur sujet, ne montrent pas de signe d’inquiétude et affichent une belle assurance à la veille de rencontrer Al Wahda, comme en attestent les propos du capitane d’équipe, Riadh Benchadi, qui estime qu’en dépit des départs enregistrés, « l’Entente reste l’Entente, c’est-à-dire une équipe soudée, combative et capable de se transcender dans les grandes occasions ». Le capitaine de l’équipe sétifienne assure que l’Entente s’est « bien préparée » pour ce match aller et « sera bel et bien présente à la phase de poules ».

Le libero Adel Maïza met, quant à lui, un bémol à l’optimisme de son camarade, en rappelant notamment que la formation mecquoise sera « énormément motivée en raison des revers subis par les équipes saoudiennes, l’année dernière, face à l’Entente ». Il ajoute néanmoins que son équipe dispose de « l’expérience et des atouts nécessaires » pour déjouer les plans d’Al Wahda, et c’est d’autant plus important, soutient-il, « qu’un résultat probant au stade de La Mecque est plus que nécessaire si on veut aborder sereinement le match retour ». Les supporters sétifiens savent, pour leur part, qu’un résultat « probant » passe nécessairement par la rigueur et une production de grande qualité de leurs favoris. Une production, en tout état de cause, moins besogneuse que celles dont ils ont été gratifiés depuis le début du championnat. Rappelons que la rencontre sera officiée par un trio d’arbitres jordaniens composé de MM. Salem Mahmoud, Fayçal Chouaïar et Samir Abou Ghanem.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus