Accueil > Sports >

L’Etoile de Sétif, un des favoris pour le sacre final

lundi 17 décembre 2007, écrit par : El Moudjahid, mis en ligne par : Boutebna N.

L’Etoile sportive de Sétif (ESS) s’est emparée du fauteuil de leader du championnat national I (A) de volley-ball à l’issue de sa victoire par 3 sets à 1, face à son voisin, l’ITR Sétif, pour le compte de la 6e journée du championnat. Avec quatre victoires pour une seule défaite concédée in extremis face au MB Béjaïa (2-3), les protégés de Samir Zitouni font désormais figure de favoris pour le sacre final, à la grande joie des nombreux férus sétifiens de la balle au panier qui rêvent de voir l’ESS retrouver un peu de son lustre des années quatre-vingt.

L’équipe des Hauts-Plateaux, héritière de l’Entente, championne d’Algérie en 1982-83 sous la férule de Saïd Bendris, une icône du volley à Sétif, n’a pourtant pas fait du titre de champion de nationale I-A" une fixation, comme l’atteste le travail de formation entrepris depuis quelques saisons. Un travail en profondeur qui a valu à la formation de l’ESS de disputer, il y a deux ans, le championnat arabe des clubs au Caire (Egypte) grâce aux performances de son équipe junior, cette joute internationale récompensant les équipes qui se distinguent par les résultats de leurs jeunes-pousses". Il reste qu’avec un effectif étoffé, renforcé par deux internationaux congolais (Abriege et David) et servi par le talent de deux jeunes espoirs locaux Nassim Tertag et Khaled Kassaï, l’Etoile entend bien, même si ses dirigeants s’en défendent, scintiller davantage en décrochant le titre.

Cela permettrait à cette discipline, et ce ne serait pas le moindre des mérites de l’ESS, d’avoir à nouveau voix au chapitre du côté de Aïn Fouara.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus