Accueil > Sports >

OMR 1 – ESS 2 : Aïn El-Fouara déborde sur le Ruisseau

samedi 5 janvier 2008, écrit par : Samir S., Le Jeune Indépendant, mis en ligne par : Boutebna N.

Stade du 20-Août 55 : temps froid et humide, affluence nombreuse, bon arbitrage du trio Belkacem - Kerraï - Archaoui. Buts : Doghmani (37’) pour l’OMR, Ziaya (71’) ESS ; Abdi (78’) pour l’OMR Avertissements : Akniouène, Rahmouni (OMR), Hedjaoui, Ziaya (ESS) OM Ruisseau : Mouyet, Benkedjoune, Chakir, Doghmani, Mellouli, Akniouène, Chamini, Rahmouni, Tamoura, (Abdi 65’), Doumbia (Benhadj 46’), Moussouni (Ali Moussa 51’) Entraîneur : Biskri ES Sétif : Hedjaoui, Raho, Ikhlef, Zedam, Laifaoui, Benchadi (Alex 67’), Benchaira, Lemouchia, Djediat (Maiza 84’), Ziaya (Mecheri 77’) Entraîneur : Simondi L’Entente de Sétif, qui restait sur une petite déception après avoir été tenue en échec à domicile par la JSM Béjaïa, s’est refait une santé en renouant avec la victoire aux dépens de l’OM Ruisseau en match retard de la dernière journée de la phase aller.

Une précieuse victoire qui permet à l’Aigle noir des Hauts Plateaux d’aller à la chasse aux Canaris du Djurdjura, occupant seuls la tête du classement de la division 1 avec trois longueurs d’avance. Bien que privés des services de quatre éléments mais enregistrant le retour de leur stratège Hadj Aïssa, les Ententistes ont fait le match qu’il fallait pour rebondir et rassurer leurs fans.

En face, les Olympiens, qui n’ont pas pour autant démérité, ont péché par manque de concentration et de cohésion devant un onze sétifien plus entreprenant et plus réaliste. Décidés à faire le plein de points pour espérer entamer cette trêve en toute sérénité, les deux équipes ont tenté dès le départ de marquer chacune son terrain, et ce seront les visiteurs qui surent tirer les premiers les fruits de cette stratégie.

Après une alerte qui a vu Moussouni rater son contrôle dans la surface de réparation devant Hadjaoui (2’), l’Entente s’en est allée donner des sueurs froides aux locaux, comme à la 20’ et à la 22’ par Ziaya qui rata de peu l’ouverture du score.

Ce n’était que partie remise puisque, à la 37’, la paire magique Hadj Aïssa-Djediat a trouvé la faille avec la complicité de Doghmani qui trompa son gardien Mouyet. Il a fallu attendre la 45’ pour voir les Olympiens orchestrer une véritable occasion de but, malheureusement gâchée par Chakir qui a complètement raté son tir, pourtant idéalement bien placé dans la surface de vérité.

Après la pause, Biskri opère des changements mais la réussite a été sétifienne grâce à une contre-attaque de Djediat sur laquelle Ziaya a aggravé la marque (71’). Les Olympiens, qui avaient jusque-là raté plusieurs occasions d’égaliser, ont réussi à réduire la marque et à sauver l’honneur par Abdi sur une jolie tête plongeante (78’).

La suite n’a apporté aucun changement au score au grand bonheur des Sétifiens.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus