Accueil > Sports >

MCO 0 - ESS 2 : L’incomparable !

mardi 15 janvier 2008, écrit par : A. Karim, Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

L’Entente de Sétif n’a pas eu besoin d’étaler toute sa classe ou de forcer sur le champignon pour s’assurer une victoire logique et méritée, hier après-midi sur l’herbe de Zabana Stadium, aux dépens d’un MCO qui a démontré, encore une fois, ses limites criantes dès lors qu’il s’agisse de faire le jeu. De l’envie et de la volonté, les coéquipiers du très mobile Chaïb Toufik en avaient pourtant, comme l’illustre cette belle frappe des 25 mètres de Banatia qui est passée cependant de peu à côté (26’).
Autant avant cette vingt-sixième minute, les locaux s’étaient montrés peu entreprenants, autant ils furent ensuite tout près de surprendre l’ESS. À la 29’ tout d’abord lorsque, profitant d’un flottement de la défense adverse, le même Benatia se retrouvera seul face à Hadjaoui, mais par excès d’altruisme, l’ex-Belcourtois remisera sur Chaïb dont le plat du pied fut contré par une sortie impeccable du keeper sétifien. Le tournant de ce premier half aurait ensuite pu être cette 37’ lorsque, en bon capitaine, Haddou ouvrira la marque d’une surpuissante volée avant de voir M. Amalou refuser le but pour un hors-jeu fictif. Voulant sans doute se racheter de sa tentative avortée, Chaïb donnera, soixante secondes plus tard, le tournis à Maïza à la faveur d’un dribble déroutant qui laissera le capitaine sétifien à terre, mais sa frappe fut détournée in extremis d’une ferme claquette par un vigilant Hadjaoui (38’).
Passé ces minutes de forcing mouloudéen, la mécanique sétifienne se mit en branle grâce en partie à son génial créateur Hadj Aïssa. L’on jouait ainsi la 42’ minute lorsque, décalé côté gauche et après avoir mis dans le vent Sebbah et Kechamli, le maestro sétifien repiquera dans l’axe pour servir impeccablement Djediat qui, d’une frappe sèche des 18 mètres, n’a laissé aucune chance à Djabaret.

Haddou s’essayera bien au lob dans les arrêts de jeu (45’ + 2), mais l’impérial Hadjaoui était encore à la parade par l’entremise d’une belle claquette.

Dominateurs et beaucoup mieux organisés que leurs adversaires du jour, les poulains de Simondi ne tarderont ensuite guère pour faire le break.
Une très intelligente combinaison entre Hadj Aïssa et Djediat entre quatre Oranais permit ainsi au dernier joueur nommé de s’en aller placer tranquillement un imparable plat du pied qui mettra définitivement à genoux le MCO (56’).
Très à l’aise physiquement, dominateurs aussi bien techniquement que tactiquement, les Noir et Blanc de Aïn El-Fouara se contenteront, tout au long du temps qui restait à jouer, de gérer patiemment les débats, sous le regard hagard des milliers de supporters oranais, impuissants devant autant de différence de niveau.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus