Accueil > Sports >

Al Madjd 0 - ESS 4 : Sétif prince d’Arabie

mercredi 19 mars 2008, écrit par : Compétion.dz, mis en ligne par : Boutebna N.

L’ESS a atteint son objectif en terminant en tête du groupe B à la faveur de son éclatante victoire, hier, soir à Damas, face à la modeste équipe d’El-Majd. Même si le nul était suffisant pour s’assurer la première place du groupe B, l’ESS a abordé ce match avec la ferme intention de gagner.

Les champions arabes en titre ont joué sans calculs. Ils ont opté carrément pour l’offensive, histoire de se venger de cette équipe syrienne qui les a accrochés à l’aller à Sétif (1-1). Djediat a failli ouvrir la marque à la 11’. Bien servi par Raho, Djediat a raté le cadre de peu d’une reprise de la tête. Ce n’était toutefois que partie remise. Neuf minutes plus tard et sur un autre caviar de Raho, irrésistible sur le flanc droit, l’Ivoirien Adiko n’a laissé aucune chance au portier syrien d’un tir à ras de terre du pied droit. Les poulains de Simondi, mieux organisés sur le carré vert, ont continué sur leur lancée et Ziaya a failli doubler la mise à la demi-heure de jeu d’un tir vicieux qui a rasé le montant droit de la cage du gardien de but d’El-Majd. Le même Ziaya s’est présenté à la 41’ seul face au portier adverse qui a détourné le cuir en corner. A sens unique La première période a été dominée de la tête et des épaules par les Sétifiens. Cette domination s’est matérialisée par un second but de toute beauté inscrit dans le temps additionnel par le défenseur central Laïfaoui sur un corner bien botté par Raho. Laïfaoui a sauté plus haut que tout le monde et a placé une tête imparable. Après la pause citron, les camarades de Lemouchia ont un peu reculé laissant l’adversaire faire le jeu. Ils ont opté pour les contres. C’est justement sur l’un de ces contres que Djediat a enfoncé le clou à la 62’ d’une belle reprise instantanée du pied droit après un joli centre en retrait de Serey Die. Le même Djediat a corsé l’addition dix minutes plus tard sur un service de Ziaya. Touil et Serey Die ont failli aggraver davantage le score à la fin de ce match qui n’a été qu’une simple formalité pour l’ESS. L’Entente n’a fait qu’une bouchée d’El-Majd, qui a rarement inquiété Faradji, aligné pour la première fois dans cette épreuve. Raho and Co sont bien partis pour conserver leur sacre arabe.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus