Accueil > Sports >

Jubilé d’Abdelhamid Salhi : Sétif fête son idole

samedi 31 mai 2008, écrit par : Farès. R. Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

a ville phare de Aïn El Fouara a vécu une fin de semaine particulière à l’occasion du jubilé de l’un des fleurons du football Sétifien et algérien, en les qualités de M. Abdelhamid Salhi.

Deux ans jour pour jour après avoir organisé le jubilé en l’honneur du doyen des entraîneurs algérien en l’occurrence Abdelhamid Kermali, la capitale des Hauts Plateaux a honoré a la fin de la semaine écoulée un de ses enfants qui a beaucoup donné au football de la région en particulier et aussi sur le plan national et international. Il s’agit tout simplement de l’ex numéro dix de l’aigle noir et de l’équipe nationale des années 70, Abdelhamid Salhi. A cet effet, un riche programme a été concocté pour marquer en lettre d’or cet événement dont un tournoi de football qui regroupé entre autre les équipes nationale des années 70 et celle des années 80 avec la présence de marque des stars de la balle ronde algérienne on citera en autre Belloumi, Kalam, Adjisssa, Zorgane et autre Seridi et bien d’autres noms. On a noté également la présence de nombreuses personnalités ayant été invité à assister a cet événement a l’image de l’ancien champion du monde de 1500 m l’athlète Nourredine Morceli ainsi que le ministre de la pêche M. Mimoune. Né le 27 août 1947 à Sétif, Abdelhamid Salhi qui débuta trop jeune sa carrière de footballeur ne tarda pas en effet à se faire un nom et s’imposer comme étant l’un des meilleurs joueurs de son époque sur le plan national. A 18 ans, il était déjà le meneur de jeu de la grande Entente ou il n’était pas facile à un gars à son age de se frayer un chemin. Petit à petit il devint l’idole des Sétifiens. Il remportera deux coupes d’Algérie (1967 et 1968) avec a la clé un doublé coupe/championnat en 1968. Malgré les 34 sélections seulement avec l’EN, Salhi a eu toutefois l’honneur de figurer dans la sélection d’Afrique retenue pour disputer une mini-coupe du monde à Mexico en 1973 en affrontant à l’occasion la grande Silaçao avec les Pelé, Carlos Alberto, Revilinho et autre Francisco Marino. Il a été également décerné l’année dernière par la Fédération internationale de football association (Fifa) comme étant l’un des joueurs le plus fair play dans l’histoire de la balle ronde mondiale pour n’avoir jamais écopé d’un carton quelque soit sa couleur. Interrogé sur ses sentiments, Salhi qui n’arrivait pas à cacher ses émotions trouva difficilement les mots pour résumer ce qu’il vient de vivre ces derniers jours ‘’ je suis en tous cas honoré et content a la fois par la présence d’abord de la plupart des gens que j’ai invité pour venir fêter mon jubilé. C’est en tous cas des moments qui resteront gravés pour longtemps dans ma mémoire d’autant que ca coïncidé avec la coupe arabe que vient de remporter l’Entente il y a quelques jours. C’set vraiment fabuleux ‘’ nous a-t-il dit et de renchérir ‘’ je tiens à remercier tout ceux qui ont participe de prés ou de loin pour réussir cet événement en particulier son excellence le président de la république M. Abdelaziz Bouteflika et le Wali de Sétif M. Nourredine Bedaoui sans oublier également mes ex coéquipiers a l’Entente et en équipe nationale ‘’. Notons pour fin utile qu’en marge de ce jubilé, un match de gala s’est joué jeudi dernier entre l’Entente de Sétif champion arabe 2008 et la JSMB finaliste de la coupe d’Algérie.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus