Accueil > Sports >

ESS : A la recherche du second souffle

mardi 7 octobre 2008, écrit par : S. B. Le Buteur, mis en ligne par : Boutebna N.

’Entente de Sétif ne rêve que de retrouver son légendaire second souffle en ce début de saison plutôt essoufflant et très mitigé. Les supporteurs qui s’attendaient à voir un ouragan se lever des hauts plateaux n’a, pour l’instant, vu que du… vent qui a soufflé du chaud mais surtout du froid. Ce qui a refroidi quelque peu les ardeurs des plus optimistes.

La trêve pour se refaire un mental

Aït Djoudi sait mieux que quiconque que seul le travail peut remédier à cette déconvenue incompréhensible qui a coûté son poste à son prédécesseur français. C’est pour cela que le coach sétifien a commencé son programme par des séances de dur labeur afin de pousser ses joueurs à plus d’envie. La période creuse actuelle est une bénédiction pour les joueurs qui espèrent se refaire une santé mentale avant la reprise, prévue le 16 courant. Passée cette date, les Sétifiens savent qu’ils n’auront plus l’occasion pour recharger leurs batteries. Surtout avec la Coupe arabe qui pointe à l’horizon.

Seul Lemouchia à l’infirmerie

L’infirmerie s’est quasiment vidée pendant cette trêve, si l’on excepte, bien sûr, la présence du toujours convalescent Khaled Lemouchia. En effet, les autres joueurs qui traînaient un peu la patte pour diverses raisons ont tous repris les entraînements avec le groupe et semblent prêts pour les prochains défis, à commencer par celui du « réglage » physique.
Deux matchs pour garder la forme
Au moment où l’EN en découdra avec le Liberia, l’ESS ne chômera pas. C’est en tout cas ce qui a été prévu par le coach et les dirigeants. Ainsi, a-t-on appris de source sûre, qu’après la rencontre acquise face à l’USMS, le staff technique de l’Entente a pu décrocher un autre match pour ses joueurs pendant ce début de trêve. En effet, Aït Djoudi se serait même mis d’accord avec Bouzidi, son homologue de Skikda, afin de jouer un match amical ce jeudi, histoire de garder la forme. Le seul souci de Aït Djoudi, c’est qu’il n’aura pas tout son effectif en mains pendant ces jours. L’absence des internationaux va beaucoup se faire ressentir dans l’équilibre de l’équipe.

S. B.

Chat échaudé craint l’eau froide

« Chat échaudé craint l’eau froide », dit l’adage. C’est le cas des dirigeants sétifiens qui ont demandé à Aït Djoudi de maintenir les séances d’entraînement aux heures habituelles, c’est-à-dire après la prière de l’asr, même si les projecteurs ont été réparés. Le risque d’une nouvelle panne n’étant pas à écarter, les dirigeants de l’Entente ne veulent pas envoyer leurs joueurs à une séance d’entraînement dont l’issue est incertaine. Ils espèrent en revanche que l’installation électrique ne cède pas le jour d’un match important, notamment lors des rencontres de Ligue des champions arabes. Prudence, prudence donc !

« Il faut changer de mentalité ! »

« Il faut changer de mentalité ! Les Sétifiens doivent apprendre à se soucier d’abord du résultat avant de penser à la manière de jouer. Nous avons une équipe qui pratique le meilleur football depuis le début du championnat, mais nos joueurs n’arrivent pas à marquer. Ce n’est pas de la sorte qu’on sera champions », assurent les supporteurs sétifiens, très déçus par les faibles résultats enregistrés jusque-là par leur équipe. C’est un peu désolant d’entendre des amateurs du football raisonner de la sorte, mais c’est la tendance actuelle à tous les niveaux. Pas seulement chez ceux qui étaient pourtant censés venir au stade pour assister d’abord à un… spectacle !

Laïfaoui de retour à Sétif

Après une absence qui aura duré trois jours en raison du décès de sa tante, Abdelkader Laïfaoui était de retour hier à Sétif pour reprendre le cours normal de sa vie professionnelle. Sa réintégration est des plus importantes au sein de l’équipe sétifienne, surtout après la suspension de Amine Aksas, qui a déjà purgé un match mais à qui il reste un autre. Le défenseur central sera incorporé sans doute lors du match amical de jeudi face à la JSM Skikda. Aït Djoudi se doit de trouver rapidement la paire qui composera l’axe central de son équipe contre le Mouloudia de Batna. Le retour de Diss et la présence de Nechadi donnera cependant plus d’options au coach.

Six Sétifiens avec les EN

Six des joueurs de l’Entente ont répondu à l’appel de l’EN et celle des espoirs. Il s’agit de Hemani, Seguer, Djediat et Raho chez les A, en plus de Benmalek et Meguenni chez les espoirs. Les premiers préparent le match contre le Liberia et les plus jeunes entament un stage bloqué à l’hôtel Nacib Beach à Alger. Ce qui a sensiblement amoindri l’effectif de l’ESS qui se retrouve avec un total de seize joueurs seulement, dont trois gardiens. Aït Djoudi a déjà demandé à son homologue des juniors de mettre à sa disposition six jeunes pour pallier ces absences pendant les séances d’entraînement. L’occasion aussi de voir ce qui se prépare chez les jeunes catégories de l’Entente.

Risque de boycott de l’ENTV par l’ESS, la JSK, l’ASO et l’USMA

Les présidents de l’ESS, la JSK, l’ASO et l’USMA ont demandé à être reçus par le directeur général de l’ENTV, Hamraoui Habib Chawki, afin de discuter de leur souhait de revoir le tarif des matches retransmis par l’unique à la hausse, et ce, à partir du début de l’année prochaine. Serrar, Hannachi, Medouer et Allik ont même l’intention de boycotter l’ENTV en cas d’échec des négociations et les caméras de l’ENTV risquent d’être interdites d’entrée aux stades gérés par les quatre clubs concernés. Les jours à venir nous diront un peu plus sur les tractations en cours.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus