Accueil > Sports >

ESS Infos

Les choses sérieuses commencent
samedi 9 juillet 2005, écrit par : Nedj

Les Ententistes,qui ne sont pas reposés durant cette intersaison ayant été marquée par un recrutement tous azimuts,se remettent à partir de demain au travail.Comme l ’exercice précédent,l ’Entente sera l ’une des premières formations à reprendre le chemin des stades.Avant d ’entrer
dans le vif du sujet,les joueurs, les recrues notamment, seront appelés,et durant trois jours,à subir des visites et des tests médicaux.L ’Entente cuvée 2005/2006 qui s ’apparent à une sélection n ’a pas le droit à l ’erreur, les El Hadi, Mezaïr,dans le cas où il serait officiellement ententiste, Amrane,Benchadi et les autres
qui ont perçu plus de 70%de la prime de signature en espèces, doivent non seulement prouver ce dont ils sont capables mais aussi démontrer qu ’ils méritent l ’argent perçu considéré par certains comme supérieur à leur
valeur sachant qu ’un championnat médiocre ne peut indéniablement être animé que par des joueurs limités,pour ne pas dire autre chose.Ceci est une autre histoire,diriez-vous. Cela dit, l ’enjeu cette année est énorme car l ’investissement est à la hauteur de la masse d ’argent mise surle tapis par Serrar.

Serrar attendu au tournant

Le boss qui a misé gros veut redorer le blason terni d ’un club qui n ’a rien gagné depuis plus de seize ans. Serrar,qui a par ces dernières sorties (El Hadi Adel,
Amrane,Mezaïr)faussé les calculs du cercle restreint des clubs nantis qui ont de tout temps dominé le marché des transferts,est attendu au tournant par ses détracteurs ou opposants,c ’est selon.Ces derniers qui attendent et grincent les dents ne sont pas du même avis que l ’ex-international ayant cassé un tabou et mis le cap sur le recrutement pouvant, selon lui,offrir au club un titre ou
au moins une place au podium. En jouant les premiers rôles,
Serrar est certain de voir le chaudron du 8-Mai-1945 plein à craquer.Avec de belles recettes d ’autant que les tickets d ’accès seront proposés entre 150 et 300 DA,
l ’investissement sera à court terme amorti.En matière de
sponsoring,l ’expérience de l ’année dernière qui a été fructueuse en la matière peut valoir au club de substantiels dividendes dans le cas où le groupe engrangerait les bons résultats attendus et pour lesquels une armada de « bons » joueurs a été engagée.Si le pro-
jet de Serrar aboutit,l ’expérience fera tache d ’huile.

Zekri sous les feux de la rampe

Dans le cas contraire,nul n ’est en mesure de prévoir l ’ampleur des dégâts.Mais tout investissement n ’est pas donné rentable d ’avance.Car il n ’est pas facile d ’effacer d ’un seul trait un projet pour en construire un autre qu ’il n ’est pas aisé de concrétiser par le
fait d ’engager des « noms » pas facile à gérer.Les initiés et les profanes sont donc impatients et curieux de voir cette nouvelle entente ou mosaïque à l ’œuvre. Le nouveau staff technique (Zekri-Abdessmed-Ameur Chafik) a-t-il les moyens et les capacités pour mener à bon port ce groupe
 ? Zekri,qui a fait une excellente saison à Bordj,et ce, loin des feux de la rampe peut-il dans un autre contexte, plus difficile car les supporters de l ’Entente, eu égard au recrutement réalisé,ne veulent plus vivre de fausses pro
messes. En technicien avisé,maîtrisant son sujet,le Batnéen est en mesure d ’atteindre les objectifs tracés par le club mais doit au préalable trouver les solutions à
de nombreux problèmes,tels que la gestion de la mentalité d ’un groupe hétéroclite,la question des automatismes et cohésion entre des joueurs qui doivent admettre qu ’une équipe est composée de titulaires et de remplaçants.Un travail pédagogique monstre attend Zekri qui doit faire preuve,s ’il veut réussir à l ’ESS,de diplomatie et de fermeté à la fois. Sur ce point,le coach dit : « C ’est un honneur de driver un club aussi ambitieux que l ’Entente qui souhaite revenir sur le devant de la scène. Ce challenge me tente, me pousse à relever ce grand défi.La réussite dépend des sacrifices consentis par tout le monde.Ce n ’est plus facile de gérer un groupe car les
conditions de travail diffèrent d ’un match à un autre.
Concernant la gestion d ’un groupe en reconstruction,on doit discuter avec le collectif qui doit mettre l ’intérêt de l ’équipe avant l ’intérêt personnel.Pour construire un groupe soudé,l ’on doit ouvrir le débat pour mobiliser les joueurs qui doivent accepter la concurrence.Cela dit,on a
suffisamment de temps pour évaluer notre effectif. »
B.B.

Yandi Francis Toutah : « Briller comme Yountcha
et Nankop »

Présentez-vous à nos lecteurs ?

Yandi Francis Toutah est né le 22 novembre 1980 à Douala.Je
suis un défenseur ayant décroché une médaille d ’or aux derniers Jeux africains avec l ’équipe nationale espoirs.J ’ai en outre été sélectionné dans les petites
catégories du Cameroun.Au niveau des clubs,j ’ai joué au
Lafafo et l ’Union de Douala avec lequel j ’ai remporté un titre de champion et une coupe du Cameroun.

Quel est votre poste de prédilection ?

Je suis un joueur polyvalent pouvant jouer à différents postes de la défense et même en qualité de demi-défensif qui possède une bonne frappe.Cette qualité m ’a permis de marquer de nombreux buts sur balle arrêtée.

Quels sont vos objectifs à travers votre venue à Sétif ?

L ’Algérie est une terre de football et peut être un tremplin pour une carrière en Europe.Je viens à Sétif pour briller comme l ’ont fait mes compatriotes Phillipe et Yountcha qui sont très sollicités.

Oussah :« A Sétif pour marquer des buts »

Comment avez-vous atterri à Sétif ?

Le manager Song m ’a contacté pour me proposer l ’idée de jouer dans un championnat algérien qui est très coté en Afrique en dépit de l ’actuelle mauvaise passe dans
laquelle se trouve son football.

Peut-on avoir une idée sur Oussah ?

Je suis un jeune Camerounais de 22 ans,évoluant à la pointe de l ’attaque.J ’ai joué à Ambo et Tambol Doubaté,qui est le club de Phillipe et Yountcha.

Qu ’ambitionnez-vous par votre venue à Sétif ?

Je viens à Sétif pour marquer des buts,faire au moins autant que Yountcha et Philippe qui m ’ont dit beaucoup de bien sur le championnat algérien qui m ’intéresse à plus
d ’un titre.

Pourquoi ?

Les clubs algériens,qui mettent beaucoup de moyens font des
efforts pour relever le niveau du championnat,sont sérieux.Cela intéresse des joueurs ambitieux comme moi qui voudrait tenter une aventure professionnelle.

Alex :« Sétif est un tremplin »

Un gardien camerounais à l ’Entente,est-ce une surprise ?

Pour moi,ce n ’est pas une surprise.J ’espère être le premier gardien camerounais à évoluer dans le championnat algérien qui est une référence.Quand le manager Song m ’a fait la proposition,j ’ai tout de suite accepté l ’idée de tenter une aventure professionnelle à Sétif.

Avez-vous une idée sur le football algérien ?

J ’ai à diverses reprises vu de nombreux matchs de votre équipe nationale qui pratique un beau football.Le niveau demeure bon et acceptable malgré les derniers résultats.

Les gardiens ne sont pas toujours sous les feux de la
rampe ;qu ’avez-vous à dire à ce sujet ?

Il est vrai que le marché des gardiens est restreint.Je souhaiterais faire un long chemin à l ’Entente qui est,à premier vue,un club structuré.Je ferais le maximum pour décrocher un titre avec mon nouveau club qui possède une
carte visite étoffée.

Peut-on connaître vos défauts et vos qualités ?

Je laisse le soin aux observateurs de me juger.Je possède les qualités et les défauts de mes aînés Songo,Antoine Bel,N ’kono.

Affaire Mezaïr

Le CRB propose un troc : Derradj et 300 millions

L ’affaire Mezaïr prend d ’autres tournures et pourrait se régler sous forme d ’un troc entre le CRB,club employeur, et l ’Entente,qui est plus que jamais décidée à recruter le keeper international.Selon une source digne de foi,le président belouizdadi aurait fait une proposition aux
Sétifiens devant lui céder leur attaquant vedette Yacine Derradj qui s ’est illustré l ’exercice écoulé avec 10 buts en plus une somme de 300 millions de centimes rien que pour avoir la lettre de libération de Mezaïr qui est aussi convoité par l ’USMA qui ne lâche pas prise.Voulant
avoir d ’amples informations,on a contacté Serrar qui dément :« Nos négociations avec le CRB sont d ’ordre purement financier.C ’est en bonne voie.Mezaïr sera,Inchallah,sétifien car l ’Entente,qui vient de
l ’engager,est en conformité avec les lois de la FIFA. »

Touil relancé

La dernière sortie du boss blidéen,Zahaf,qui a déclaré que
Farid Touil sera cédé au plus offrant,a motivé le staff dirigeant sétifien à relancer le joueur qui a,faut-il le rappeler, montré sa disponibilité à rejoindre le club phare de Sétif qui lui aurait fait une très belle offre, avoisinant nous,dit-on,les 600 millions de centimes.Des
émissaires de Serrar comptent entrer dans les prochaines
heures en contact avec Zahaf qui ne veut pas garder ce joueur contre son gré.Il reste à connaître maintenant l ’exigence financière du boss blidéen.

Maïza met le cap sur Sétif

Le libero du CSC,Maïza,qui est aussi convoité par l ’USMAn,
est sur le point de signer à l ’Entente qui est à la recherche d ’un bon défenseur.Le joueur, selon nos sources,sera demain à Sétif pour signer son contrat
après s ’être mis d ’accord avec Serrar.

Source : Le Buteur


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus