Accueil > Sports >

Sortie du numéro 2 du Journal El-Wifak, Sétif-info, sponsor du journal El-Wifak

mardi 2 décembre 2008, écrit par : K. H. Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

e numéro 2 du journal sportif El-Wifak vient de sortir avec au menu plusieurs rubriques intéressantes sur la vie sportive de la capitale des hauts-plateaux et surtout les évènements qui ont marqués ces derniers jours le club phare de Ain-El-Fouara.

On lira dans ce numéro « bilingue », l’industriel Rebrab investit à Sétif et sponsorise l’Entente. Serrar ouvre son cœur et dévoile ses projets à la radio de Sétif dans l’émission El-Mountada de Nabil Boucekine. L’inoubliable Adjissa. Raouraoua et Saadane se livrent au journal El-Wifak. Les journées de l’entente à Beyrouth. Le DJS de Sétif parle du grand projet du complexe sportif de Sétif.

La participation des lecteurs et notamment la gent féminine par des contributions intéressantes avec des titres attirants ; la violence dans les stades, la femme et le sport, les « supporters-femmes » de l’entente et enfin un poème dédié à l’ESS par le dynamique Herbadji.

On lira également, le sport-busines en Algérie. Le sport et la santé mentale, réalisé par le Docteur ali Halitim.

Plusieurs concours destinés aux lecteurs d’El-Wifak sont aussi organisés par le journal. On citera entre autres, le grand concours El-Wifak, la plus belle banderole et enfin la plus belle photo de supporter. Des prix et cadeaux seront donnés aux lauréats.

On notera que plusieurs sponsors sont représentés à travers les pages du journal, notamment le site de tous les Sétifiens ; Sétif-Info de notre ami Nabil Foudi.

Après la sortie du deuxième numéro du journal El-Wifak, Khalil Hedna, Samir Bechir, Fares Rouibah et Nasredine Mameri nous donnent rendez-vous cette fin de semaine avec la publication d’un magazine sportif « Wifak plus » qui relate en détails et sans détours les coulisses du séjour de l’Entente de Sétif à Beyrouth. « Kherdjates » exceptionnelles et suspens assuré…

Bonne continuation à toute l’équipe rédactionnelle.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°19781 :
Bonne continuation à ce journal,
lounis :
Messieurs les initiateurs du journal, parlé nous de sports svp, beaucoup plus quant il s’agit de la premières..., mais la politique du sponsoring et autre, alors messieurs les correspondants sportifs, laissé (es) la politique aux politiciens(ens).merci !

Réponse :

pourquoi il y a un truc en Algérie qui se fait sans que la politique s’en mêle ? pour te répondre bein c’est non à commencer par notre pays qui est devenu une institution (une entreprise dont les profits vont ailleurs et les bénéficiaires sont les mêmes depuis l’indépendance avec leur homologues étranger qui les couvrent bien sur ..ce qui me rend vraiment triste est ce silence du peuple qui dans sa majorité cautionne ces maffieux .la race pourrie même le bon dieu nous afflige des punissions dont nous nous souviendrons rarement puisque notre mémoire est si courte .un pays riche le peuple aussi pauvre oui c’est normal vous aimez tant cette expression normal kho hahahaha mazal des années sombres viendront et nous mettre en péril alors que le monde connait la mondialisation ...enfin sortez de l’Algérie pour voir ou nous en sommes et surtout faites évaluer votre niveau en le comparant juste avec nos voisin et le reste de (...)
leila :
bon continuation pour ce journal. on peut avoir des sujets faits divers aussi.
Vive Adjissa :
A regarder la Une, on pensait un journal local généraliste ou un journal de la wilaya. La photo de Adjissa mérite mille fois sa place, que ces éternels médiatisés. Adjissa, un sportif modeste et talentueux et de plus il a disparu de la circulation. Les lecteurs auraient apprécié de le voir a la Une et le journal aurait pu a la rigueur lui rendre cet honneur, au moins en signe de reconnaissance. Les personnes sur la Une sont constamment médiatisés, l’un est propriétaire d’un journal et l’autre, il a a sa disposition les correspondants de plusieurs journaux qui rapportent ses mouvements même les plus insignifiants. Comme cette Une. On ne prête qu’aux riches comme dit le proverbe
fethi :
le journal sera très réussi s’il inclut tous les clubs de la willaya de setif et non seulement ESS.
salima :
il faut le lire pour juger s’il est bon ou mauvais, mais l’initiative reste louable en plus c’est le journal de l’Entente et non pas un journal local ; c’est vraiment intéressant. merci messieurs les initiateurs et il ne faut se décourager surtout que c’est le désert médiatique qui caractérise notre wilaya. une wilaya dominée par les bras cassés surtout dans le domaine de la presse. je pense qu’un petit encouragement de notre part ; ce journal vas s’améliorer de plus en plus ; Bon courage et pas de marche arrière les gars......

Réponse de sol :

Des bras cassés dans la presse locale ? Parfaitement d’accord avec vous, surtout pour celui qui confond journalisme avec -chèvrisme-, et comme il lui arrive de griffonner encore et meme sur ce louable site, donc il se reconnaitra bien. Au fait savez-vous de qui il s’agit ? Quant aux initiateurs du journal de l’ess, on leur dit de tout coeur bravo, et bonne continuation, tout est à l’honneur de la ville, de la région et de toutes les populations qui siutiennent El-Kahla wel Fahla !Par Sol.

Réponse :

à sol, il a même -casserolé-.

Réponse :

la langue Française n’est maitiseées que par les Moliere, Victor-Hugo, pas d’autres, mais celui se mesure à ces ecrivains et qui prétend etre au meme titre que les français de souche, il est se trompe.

Réponse :

Sol veut dire niveau Zero en construction, sinon comment peut-on expliquer le retour aux fautes de jeunesse qui dataient de plus de 40 ans, et nous sommes dans l’ere de l’internet et portable.

Réponse :

Sol est une clé de musique qui -datent- depuis plus de 40 ans.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus