Accueil > Sports >

ES Sétif : L’EUSRL mise en place

samedi 10 janvier 2009, écrit par : K. B. El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

e projet de l’entité économique de l’Entente de Sétif est, depuis jeudi 8 janvier 2009, une réalité. Ainsi, l’Aigle Noir qui n’en finit plus avec les crises financières, s’est officiellement doté d’une entreprise unipersonnelle sportive à responsabilité limitée (EUSRL), première expérience à l’échelle nationale.

Comme rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, la gérance de l’entreprise a été confiée à Kamel Lafi pour une période de cinq ans. Dotée dans un premier temps d’un capital de 2 millions de dinars, divisé en 2000 parts sociales de 1000 DA chacune, l’entreprise (EUSRL BW-ESS) est régie par les dispositions du code du commerce par la loi n° 04-10 du14 août 2004 relative à l’éducation physique et sportive ainsi que par les dispositions du décret exécutif n°06-264 du 8 août 2006, indiquant les dispositions applicables aux clubs sportifs professionnels et fixant les statuts types des sociétés commerciales. D’une durée de 99 ans (sauf prorogation ou dissolution anticipée), l’entreprise entamera officiellement ses activités à partir de la semaine en cours. Sans attendre la finalisation du dossier (retrait du registre du commerce), la société en question a reçu une première commande du groupe Mami, un des plus importants sponsors du club. Spécialisé dans les boissons gazeuses, l’opérateur précité envisage, nous-dit-on, de commercialiser prochainement une limonade griffée « BW ». La confection industrielle de vêtements et de lingerie, l’import et l’export d’articles de loisir, de sport et d’articles mobiliers à usage domestique et de bureaux sont les grands axes de la feuille de route de l’EUSRL. D’autre part, les tests effectués par le Franco-Algérien, Merabti, et le Nigérian, Effe-Schowboy, se sont avérés infructueux. Selon une source digne de foi, la troisième licence sera vraisemblablement confiée au jeune Béninois Mohamed Aoudou, qui figure dans la liste du onze national devant affronter, en février prochain, les Verts de Rabah Saâdane. D’après la même source, seul Ziaya est susceptible d’être transféré vers le Qatar. L’on apprend par ailleurs que le onze ententiste, qui a repris les entraînements hier, jouera demain un match amical face au CSC, façon donc de se remettre dans l’ambiance de la compétition officielle.


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
miloud :
SALUT ;vous parle de sarl de la mafia et leur chefe le PARIN SERRAR et les LAFI ?HIMARE ?????? ARRETE de montire et vous parle jamais sur des joueures qui ont opere a l’image de ADJISSA et OSMANI C’est grave pour les ingrat.publiet mon message svp

Réponse de MILOUD Le vrai :

ATTENTION ! Ce message n’est pas de moi,-MILOUD-.Un malotru a utilisé mon pseudo pour débiter ses bétises.Ce n’est pas honnete.
Commentaire n°21272 :
Ce genre d’activités doit etre pris en charge par des gestionnaires de sociétés et des managers et non confiées à des commerçants ou des opportunistes. Car la perennité d’une entreprise est basée sur les trois savoirs et sur l’amelioration continue. On ne doit pas s’engager dans de pareilles actions en tenant compte seulement du label de ESS. En Effet, viendra un jour ou peut etre cette equipe perdra sa place actuelle comme se fut le cas des grandes equipes. Alors, avant d’engager dans ce creneau, il faut passer avant par une etude technico-commerciale trés approfondie à fin d’eviter des deraillements et à ce moment là tout le monde perdera. Bonne chance

Réponse de sol. :

les 4 savoirs et non les 3, savoir académique, savoir faire, savoir faire-faire et savoir être, ceci autant que la pseudo-étude technico-économique, influera très peu sur la réussite du club car le marché du club est plus que tangible, du fait qu’il est constitué des supportersqui se comptent de dizainesde milliers (puissance 10). Bon courage au meilleur club d’Algérie ! Sol.
Commentaire n°21275 :
Bonjour les dégâts !
salah :
Bonjour à tous, je suis surpris de voir que les clubs algérien professionel ne sont pas tou, dotés de société anonyme à objet sportifs(SASP, SAOS, ou encore EUSRL, en effet en france les exemples sont nombreux, les clubs professionels ont le devoir de se régulariser afin de pouvoir évoluer au plus haut niveau, j’ai suivi une formation du manager général avec le CDES à limoges et toutes les structures sportives professionelles doivent être un exemple pour les clubs amateurs.je suis prêt à venir à sétif pour informer les dirigeants ou faire suivre une formation sur les différents types de sociéte sportives, et cela avec un spécialiste en la matière.
sana :
Bonjour et bonne année à toutes et à tous(sétifiennes et sétifiens).Le parc de SETIF a été vendu à MR KHENFRI et L ESS à MR MAMI et bientot notre chére AIN FOUARA au premier venant. RABI IKOUN FI AOUNHOUM(s) et sans rancune.
WRS :
On l’avait dit haut et fort que l’ESS est devenue une entreprise privée, et maintenant elle est cédée gratuitement et avec un statut légal, comme ça tout le monde est au pied du mur. Mabrouk pour ceux qui ont placé LAFI. Quant à moi je tiens toujours à mon WRS......ROULI YAL KAHLA ROULI BEDRAHAM EZZAOUALI.

Réponse de ESPOIR :

salem franchement il manquerai plus que ça , LAFI KAMEL ,lui ce qui l’intéresse c’est l’argent pas l’équipe et sa progression ,mettez vous une chose dans la tete que un jour vous retrouvez le bon dieu en face ,tout ce qui vous passe par la tete c’est l’argent ,esseyer d’avoir une conscience honnete et prendre le flambeau du ESS et de le lever plus haut que , c’est parmi la meilleur équipe de toute l’Algérie et le monde arabe , faites honneur à notre équipe et pareil que notre père allah yarhamou Monsieur MOKHTAR LARIBI vive ESS jusqu’à mon dernier souffle.
PROFFESSIONNELS DITES-VOUS ? :
LE PROFFESSIONNLISME C’EST TOUTE UNE STRATEGIE D’UN ETAT ET UN PROGRAMME TRACE PAR DES SCIENTIFIQUES DES ECONOMISTES MAIS PAS PAR DU TRABENDO IMPORT-IMPORT DONC QU’EST CE QUE VOUS COMPTEZ EXPORTER DES CACAHUETTES HALTE SVP L’ARGENT DU CONTRIBUABLE DOIT ETRE INVESTI DANS DES PROJETS A CARACTERE PUBLIC. JE SOUHAITERAIS QUE L’ESS TOMBE SUR LES TRAITRES DES EGYPTIENS POUR AU MOINS NOUS VENGER SUR TERRAIN ET SPORTIVEMENT.
staifi/noceen :
J’avais au printemps dernier suggéré le montage d’un savant projet afin de permettre à l’Entente de percer dans le professionnalisme et d’être à l’avant-garde de cette avancée dans notre pays. Serrar , s’étant avec ses comparses , accaparé cette lumineuse réflexion en avait fait allusion lors de sa reéléction et cela lui avait valu de par certains scribouillards rétrogrades des éloges fort flatteurs dans certains quotidiens . Ce projet sera mort-né avant sa naissance car il ne repose sur aucun fondement juridique viable et le nécessaire et subtil montage financier ne pourra se faire sans l’apport de capitaux financiers conséquents et de dirigeants intégres et surtout bénévoles . Au rythme actuel des dépenses faramineuses dans l’achat de joueurs tout juste moyens , et des dettes tant salariales que fonctionnelles , le club se débat dans des difficultés financiéres insurmontables sans l’apport des deniers publics . D’ici un peu moins d’un trimestre , ce cher Président va encore remettre sa (...)
Azzedine :
Bonjour, Parler de crises finaciere au sein de l’ESS, c’est grave. L’entente vient de remporter plusieurs titres en deux ans....donc beaucoup d’argent qui rentre aux caisses de l’entente, la question que je pose ou va cet argent ????????????????????

Réponse de WRS :

L’argent de l’ESS est investi dans cette entreprise bidon mais légalisée. En clair, c’est comme dans le film CARNAVAL FI DECHRA et vous devinez qui est l’acteur au Tarbouche rouge (la tête pensante) et qui est le Maire (le gestionnaire).

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus