Accueil > Sports >

USM Sétif : Des hauts et des bas

mardi 24 février 2009, écrit par : H. Mustapha , La Nouvelle République, mis en ligne par : Boutebna N.

es Grenats ont assuré un point précieux pour la suite du championnat face à l’Olympique d’Arzew. Les poulains de Sétif ont donné le meilleur d’eux-mêmes en mêlant combativité et hargne qui en disent long, à l’inverse de ce qui s’est produit lors de la confrontation at-home face au CA Batna.

Pour preuve, au coup de sifflet final de cette défaite, les fans sétifiens ont pointé l’index sur certains joueurs les accusant de ne pas avoir assez mouillé le maillot « cher » des Grenats. La rumeur a circulé tout au long de la soirée remettant en cause la prestation douteuse de certains éléments. La goutte qui a fait débordé le vase. Après l’élimination en coupe d’Algérie face à Ben Aknoun suivie de celle du chabab de Batna, les mordus des rouge et blanc ont exprimé leur ras-le-bol en tenant des propos obscènes et des gestes qui n’honorent point le doyen des clubs sétifiens hélas ! L’exemple est donné par des personnes mûres et âgées, un exemple qui fût suivi par une jeunesse adolescente lors de la fin de la partie (USMS – CA Batna). Les « pseudo supporters » se frottaient les mains, l’aubaine est arrivée pour savourer cette défaite et le moment est venu de rêver d’une pente glissante face à Arzew. Le nul ramené de l’ouest est resté en travers de la gorge de ces « ombres » qui n’ont point accepté le résultat. Le président Arab Azouz a affirmé dans une déclaration : « Ceux qui veulent la présidence de ce club, qu’ils se présentent, mais, je ne tolérerais à personne de nuire notre cher club l’USMS ». Ce club historique de Ferhat Abbès, Kermali, Mekhloufi, Arribi et autres mérite un grand respect de la part de ces personnes qui veulent assouvir leurs désirs personnels au détriment de l’éthique sportif. La nouvelle politique de ce nouveau bureau qui a voulu éradiquer les anciennes traditions en s’ingérant de près ou de loin dans les activités du club, n’a pas été du goût de ses détracteurs habitués à chaque arrivée d’un nouveau président, à mettre leur grain de sel qui ne correspond point à la nouvelle stratégie programmée. Un président d’un grand club a affirmé : « Je préfère mes 20 000 fans aux 100 pseudo supporteurs des grenats ». Les sages pour leur part nous ont déclaré : « Nous savons que tant les anciennes pratiques demeurent toujours à l’USMS,ce club ne se relèvera pas et pour preuve les grenats pataugent chaque saison ». Il faudrait prendre le taureau par les cornes et « gommer » ces gens-là et laissez les personnes travailler. Le coach de Sétif ainsi que les joueurs n’ont qu’un seul objectif, celui de s’éloigner de la zone dangereuse et assurer le maintien définitivement pour préparer la saison prochaine.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus