Accueil > Sports >

Abdelhakim Serrar, président de l’Entente de Sétif à Sétif Info : « Hadjaoui payera chèrement son acte »

mercredi 8 avril 2009, écrit par : Farès R. Sétif. Info, mis en ligne par : Boutebna N.

ans l’entretien qui suit le numéro un du club double champion arabe revient sur les derniers événements ayant secoués son club ces derniers temps notamment concernant l’affaire du portier Samir Hadjaoui.

Sétif. Info : M. Serar qu’en est-il au juste sur l’affaire de Hadjaoui qui s’est attaqué en début de cette semaine à son coach à travers certains titres de presse ?

- M. Serar : En fait, il faut dire que Hadjaoui ne s’est pas attaqué à Aït Djoudi seulement mais a tout le club et à toute une ville. Il n’a pas le droit de faire ca d’autant plus qu’on est a la veille d’une importante joute en coupe arabe en plus du fait que nous sommes dans la phase cruciale celle de la récolte puisque nous sommes engagés sur plusieurs fronts. Maintenant il doit assumer ses responsabilités. Tout ce que je peux vous assurer, c’est qu’il va payer chèrement ce qu’il a fait tout comme pour Yekhlef qui ne se sont pas présenter d’ailleurs a l’entrainement de ce soir (lundi ndlr). On va les sanctionner lourdement.

Sétif. Info : Auparavant il y avait aussi l’affaire de Fahem Bouazza qui s’en est pris également à son coach ?

- M. Serar : Non, ce n’est pas la même chose. Fahem a 21 ans. Ce qui s’est passé entre lui et son coach n’aurait pas pu être connu s’il n’y avait pas un journaliste qui s’est introduit dans les vestiaires. Et puis, le contexte n’est plus le même. Hadjaoui a prémédité son action alors qu’il sait très bien que ce n’est pas du tout le moment de le faire pour les raisons que je vous cités en haut. D’ailleurs pour votre information sachez qu’a la veille de la rencontre face aux Libyens, j’ai réuni l’ensemble des joueurs et j’ai insisté sur le fait qu’ils ne doivent en aucun cas perturber la sérénité du groupe. Hadjaoui été présent a cette réunion. Maintenant, si mes paroles n’ont aucune valeur à ses yeux, alors il va le vérifier à ses dépens. Ça, je vous le promets.

Sétif. Info : Et concernant le cas du coach adjoint Toufik Rouabah et l’entraineur des gardiens de buts. Nous avons appris que vous allez vous séparer d’eux ?

- M. Serar : Je vous annonce qu’officiellement Toufik Rouabah ne fait plus désormais partie du staff technique de l’Entente. On a essayé de l’encourager en le ramenant avec nous, mais il a voulu s’émincer directement dans le travail de l’entraineur en chef, chose que je n’admets pas. Pour ce qui concerne Ismaïl, celui-ci je l’ai avertit pour la dernière fois toutefois il va garder son poste.

Sétif. Info : Vous maintenez donc votre confiance a Aït Djoudi ?

- M. Serar : Tout à fait. Aït Djoudi a fait du bon boulot jusqu’au là. Personne ne peut le nier. Les résultats de l’équipe plaident pour lui. Tout ce que je peux vous dire, c’est qu’Aït Djoudi a notre pleine confiance. Pour ce qui est des informations faisant état de mes contacts avec d’autres entraineurs je peux vous dire que ce ne sont que des ragots ‘’il fait allusion a l’information faisant état des contacts entre lui et Nouzaret ndlr).

Sétif. Info : Pour finir président, un mot sur la confrontation qui attend votre équipe samedi prochain dans le cadre des demi-finales de la ligue des champions arabes face à l’Espérance de Tunis ?

- M. Serar : C’est un match qui va opposer les deux leaders de leur championnat respectifs et peut-être les deux futurs champions. Ca ne sera pas donc une mission facile ni l’un ni pour l’autre. On fera en tous cas le maximum pour passer l’écueil Espérantiste et aller en finale. Les deux équipes partent à chances égales.

Entretien réalisé par Farès R. Sétif. Info.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus