Accueil > Sports >

CM-CAN 2010 : Victoire algérienne à l’arraché contre la Zambie

lundi 7 septembre 2009, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

l’arraché ! La victoire (1-0) combien précieuse de la sélection Algérienne dans la soirée de dimanche à Blida pour le compte de la 4e journée des éliminatoires jumelées du Mondial et de la Coupe d’Afrique des Nations 2010 contre une coriace équipe zambienne, est de celles qui apportent de la fraîcheur, qui rassurent.

Le score étriqué de la rencontre, jouée la peur au ventre côté algérien, aurait pu être plus lourd n’était-ce la maladresse des attaquants et la baraka du gardien de but zambien dans le dernier quart d’heure de jeu : Ghezzal, Meghni, Ghilas et Ziani ratent tour à tour le but parfait. Et le KO technique.

C’était à la 78e, et l’Algérie, qui menait au score, aurait pu mettre pied à terre et savourer avant le coup de sifflet de l’arbitre une victoire qui la rapproche encore plus deàJohannesburg.

Le match a été entamé du côté des Verts sur les chapeaux de roue, pour étouffer dès l’entame du match, toute velléité de cette athlétique sélection de Zambie, venue à Alger pour faire un bon résultat.

On croyait déjà à la délivrance dès la 1re minute de jeu lorsque un tir rageur à ras de terre de Lemouchia rate de peu le cadre. Les hostilités sont ouvertes.

Les Algériens exercent un pressing haut sur les Zambiens acculés dans leur périmètre durant les 10 premières minutes de jeu. Les Zambiens écartent l’étau et partent à l’attaque, avec un virevoltant Katongo dont le tir (11e) a fait couler des sueurs froides dans les gradins, où une aiguille n’aurait pu toucher le sol.

Dans la minute qui suit, Karim Ziani, un des meilleurs joueurs sur le terrain avec Halliche et Katongo côté Zambien, rate un retrait qui aurait pu connaître un meilleur sort. Matmour (12e) tire et rate de peu la transversale.

Un quart d’heure de feu

Le second quart d’heure de jeu verra cependant un retour dans la partie des Zambiens qui commencent à jouer la danse du Scalp, avec trois corners successifs et une domination qui jette le doute dans le camp des Verts, avec un tir dangereux de Katongo (28e) qui rappelle le danger à la troupe de Saadane.

Une belle occasion se présente aux Algériens (32é), mais Saifi rate lamentablement. Une minute après, les-Verts" marquent un but limpide sur corner, mais l’arbitre mauricien le refuse, un joueur zambien s’étant laissé tomber sur l’action. La mi-temps intervient sur un score nul, mais avec une légère domination des Zambiens dans le jeu, avec 55 % de possession du ballon.

La seconde mi-temps sera pratiquement celle des occasions manquées, de la sueur, de la colère et d’un effort titanesque des Verts de ne pas terminer la partie bredouilles. L’incorporation de Meghni à la place de Antar Yahia, (blessé), apportera un peu plus de mordant dans l’entre jeu et dans la relance.

Les Chipolopolo Boys, de leur côté, jouent bien, posent le ballon et restent dangereux et menaçants, n’était-ce un jeu parfait de Halliche bien épaulé par Bougherra et Belhadj. Les Zambiens arriveront à marquer (51e), mais le but est invalidé pour hors jeu.

La délivrance intervient pourtant à la 59e lorsque Saifi marque d’une reprise de demi-volée sur un centre au cordeau de l’excellent Matmour. Délire dans les tribunes. On sent les Zambiens vaciller, prêts à craquer.

Festival d’occasions ratées

Dès lors, ce sera un festival éprouvant d’occasions nettes de but ratées : à la 76e Ghezzal bien placé dans le carré des 18 m tire sur la transversale qui renvoie sur Meghni dont la reprise en demi-volée envoie le ballon dans les décors.

Une minute après, Ziani seul rate par égoïsme en voulant réaliser un exploit dans les 18 m. Et puis, le KO est lamentablement raté à la 78e par Ghilas seul face au gardien zambien, et envoie lui aussi le cuir dans les décors.

Les-ratés" des Verts redonnent, à 12 minutes de la fin de la partie, quelques espoirs aux protégés de Hervé Renard de revenir dans la partie et arracher le nul. Dès lors, ce sera le calvaire, le supplice pour les Verts, visiblement à court de souffle dans un match qui aura montré les excellentes potentialités physiques des Zambiens.

Lorsque le 4e arbitre lève son tableau pour signifier que le temps additionnel est de 4 minutes, tout le monde dans le stade Mustapha Tchaker s’est mis à prier : les zambiens devenaient vraiment menaçants, alors que les camarades de Bougherra éprouvaient des difficultés à éloigner le ballon du périmètre algérien. Et puis, sur une touche près de la surface de réparation de Gaouaoui (94é), un coup de sifflet venu d’ailleurs dans la nuit blidéenne vient libérer les Verts, alors que dans les tribunes et le banc des remplaçants, c’est la folie.

Mais que les trois points de la victoire ont été difficiles à arracher cette fois-ci. L’Algérie est toujours en tête (10 points) du groupe C devant l’Egypte (7 points), le Kenya (4 pts) et le Rwanda (1pt).


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus