Accueil > Sports >

ES Sétif : L’heure de vérité approche

mardi 16 août 2005, écrit par : Boutebna N.

Après avoir bouclé la première phase de préparation qui a eu lieu à Sétif, les Noir et Blanc sont en France (Vichy) pour un stade bloqué jusqu’au 22 août 2005.
Cette vingtaine de journées de préparation sera l’occasion pour le staff technique de concocter un travail basé essentiellement sur les volets technico-tactique et physique avec comme priorité la cohésion qui demeure le point noir du groupe surtout que l’ESS, par le biais de son boss Serar, a recruté plus de 15 joueurs de différents horizons.
L’Entente, qui a entamé déjà sa phase pré-compétitive où le coach Zekri, n’a nullement négligé le travail de groupe et de proximité afin que les éléments de son effectif puisse mieux se reconnaître.
Bensaïd : « Le stade de Vichy est très bénéfique »
L’arrière-latéral Bachir Bensaïd affirme que ce stage aura un rendement positif lors du championnat et que tout baigne dans l’huile aucun blessé n’est à signalé.
« L’ESS certes a été remaniée à 80% et l’apport de Bourahli El Hadi Adel, Mezaïr et autres permettront à donner une grande assise au football sétifien et, par la même, à jouer les premiers rôles avec l’apport indispensable de nos supporters que je respecte beaucoup », a-t-il dit.
Mezaïr libéré pour
550 millions
Le boss sétifien Serar a réussi à obtenir la lettre de libération du portier de l’EN de son ancien club de CRB pour un montant de 550 millions. Ainsi, Mezaïr est désormais sétifien. Cette information a soulagé des milliers de fans de l’Aigle noir.
Le coach Zekri : « Nullement satisfait du milieu du terrain »
Après avoir entamé la 1er dizaine de jours du stage, le coach ententiste, suite aux deux rencontres amicaux (FC Vichy-St.Geoles), Zekri estime que son groupe manquait de cohésion et faisait état d’égoïsme, mais lors de la deuxième rencontre, la cohésion a été bénéfique de la part de certains joueurs qui ont réussi à pratiquer un football collectif.
Pour Zekri, l’essentiel est de trouver des éléments qui répondent à chaque besoin des compartiments avec la priorité donnée à une cohésion indispensable. A cet effet, Bourahli l’expérimenté devra jouer un rôle de meneur, de guide de conseiller sur le terrain, estime le patron technique de l’entente.
El Hadi Adel : « Beaucoup
de matchs amicaux sont nécessaires »
Pour la nouvelle coqueluche sétifienne, El-Hadi Adel, que seul un grand programme de matchs amicaux permettra à l’ESS d’affiner la cohésion entre les joueurs et les différents compartiments. En ce sens, Zekri doit œuvrer pour mettre sa troupe dans de bonnes conditions pour le début du championnat. « Personnellement, je ferais tout pour être à la hauteur la confiance de notre cher public », a-t-il estimé.
L’effectif de l’Ess cette saison est composé de : Mezaïr (ex-CRB) Amrane (ex-MCA), Adel Younès, El Hadi Adel (ex-USM Annaba), Ziaïa (ex-ES Guelma), Bourahli, (ex-USMA), Defnoun (ex-US-Chaouia), Dialo Keita (Ile Maurice), Boutendjel (ex-El Khroub), Raïs (ex-MCEE), Maïza (ex-CSC), Felahi, Debouz, Deradj, Hadj Aïssa, Benchaïra, Lahlouh, Bensaïd, Delhoum, Nabti, Bouadam, Haouchi, Korichi, Doumbia, Djabou (ESS), Zarabi (ex-RCK), Zeroual (ex-Khenchela).
Staff technique : Zekri (DTS) Ameur, Zorgane (adjoint).
Les camarades d’Issad Bourahli, très enthousiasmés par ce stage, sont déterminés à faire de cette saison une réussite totale et à redorer le blason du football sétifien.
Tout le monde est déterminé pour l’ESS ait son mot à dire cette saison

Nouvelle République


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus