Accueil > Sports >

ESS Infos

vendredi 2 septembre 2005, écrit par : Nedj

Bouteflika pour le tartan tel Attila pour l’herbe

Le passage du président Abdelaziz Bouteflika dans la ville
de Sétif a eu de mauvaises conséquences sur le tartan du stade du 8-Mai. Les organisateurs auraient du penser au tartan en installant des chaises lors du meeting du président. Le frottement des pieds des chaises a en effet rendu très glissante la pelouse synthétique. Qu’en serait-il si on n’avait pas mis une bâche avant d’installer les
choses. Le plus grave c’est que jusqu’à mardi dernier, on n’a même pas daigné nettoyer le terrain six jours après le meetig car les buts ont carrément disparu alors que les chaises jonchaient encore le terrain notamment la piste d’athlétisme qui mène vers les vestiaires. Les responsables du stade comptent dans un premier temps nettoyer complètement le terrain, remettre les buts à leur place avant d’engager un partenaire d’El Harrach pour
arranger le tartan dès le début de la semaine prochaine.

Defnoun : « Notre vrai départ jeudi prochain »

Quel est votre commentaire sur votre entame de championnat ?

Ce premier match de début de saison n’a pas dérogé à la règle qui veut, l’entame est toujours difficile. Je crois toutefois qu’on méritait au moins le match nul au vu de la
prestation des deux équipes.

Qu’est-ce qui vous a empêché de réaliser le nul, voire de gagner ?

Le changement brutal de contexte après trois semaines passées en France. Le climat, le terrain, l’ambiance, tout était différent de ce qu’on vécu à Vichy. Même les deux séances effectuées à Chéraga ne nous ont pas permis de trouver nos repères parce que le tartan du stade de Chéraga est complètement différent de celui du 20-Août.

Beaucoup pensent pourtant que vous aviez les moyens de gagner en dépit de ces handicaps.

C’est vrai que durant les instants qui ont précédé le but de l’équipe adverse, on a eu trois ou quatre balles de but qu’on aurait pu mettre dedans avec un peu plus de
concentration. Et comme l’équipe qui rate des occasions perd souvent le match, on a concédé un but bête.

Que peuvent être les conséquences d’une telle défaite ?

En football, la défaite ne peut jamais constituer une bonne chose, mais on va quand même essayer de la positiver en corrigeant les erreurs commises durant ce match et en soignant notre cohésion.

Quelles sont les erreurs à corriger à votre avis ?

Cette question il faut la poser à l’entraîneur qui connait bien son boulot. Je crois que M. Zekri a déjà décelé les erreurs qu’on a commises face au CRB et qu’il a sa propre méthode pour les corriger.

Comment jugez-vous votre prestation pour votre premier
match avec l’Entente ?

Sincèrement je ne me considère pas comme nouveau dans cette
équipe. J’étais nouveau avant le stage de Vichy, mais après presque deux mois passés avec mes nouveaux coéquipiers, je me considère comme ententiste à part entière. Quand à ma prestation jeudi dernier, je crois qu’elle reste à parfaire.

Ne pensez-vous pas que votre entente avec Lahlouh et Zarabi n’est pas encore au point ?

Ce n’est pas un problème d’entente entre Defnoun et les autres joueurs de l’axe central. C’est un problème d’automatismes à améliorer en défense car à mon avis, il
y a eu beaucoup de changement en défense durant les rencontres amicales. J’ai joué avec Maïza et Zarabi, puis avec Lahlouh et Zarabi. Ce n’est pas évident de trouver nos
marques de cette façon d’autant plus qu’on est tous nouveaux sauf Lahlouh qui, lui-même jouait au milieu la saison passée.

Qu’attendez-vous de cette trève ?

Elle va nous permettre de digérer la défaite contre le Chabab et de nous reposer un peu après les grands efforts déployés depuis la reprise du championnat.

Et de préparer la rencontre face à Tlemcen, non ?

Ah oui ! Il faut bien préparer cette rencontre car les supporters ne vont pas nous pardonner un autre faux pas. Les supporters ont fait montre de beaucoup de compréhension
en nous applaudissant à la fin du match face au CRB et ce
malgré la défaite. A nous de leur renvoyer l’ascenseur en battant Tlemcen avec l’art et la manière.

Propos recueillis par S. B.

Plusieurs absences à la reprise

Contrairement à leurs coéquipiers qui ont repris l’entraînement mardi dernier, les deux internationaux de l’Entente Hichem Mezaïr et Lazhar Hadj Aïssa étaient en
regroupement à Oran avec les Verts pour préparer le match de dimanche face au Nigeria. Pour sa part Zarabi qui est arrivé en retard à Sétif, a raté la séance de mardi pour reprendre normalement le travail le lendemain où on a enregistré les absences de Korichi et Ykhlef qui n’ont pas encore rejoint Sétif et le jeune Djabou en regroupement
avec la sélection junior.

Les joueurs toujours à Franz-Fanon

Alors qu’on leur a promis des appartements, les joueurs se sont retrouvés contraints de retourner au centre Franz-Fanon où ils étaient logés avant le stage de Vichy. Même si ce centre est très commode, les joueurs qui habitent
loin de Sétif sont impatients d’avoir les cinq appartements qui leur ont été promis.

Les supporters frustrés

Mardi dernier, les supporters sétifiens étaient nombreux à s’agglutiner à l’entrée du stade du 8-Mai pour assister à la séance d’entraînement et découvrir le nouveau visage de leur équipe qui était loin de Sétif depuis plus d’un mois. Grande fut leur déception lorsqu’on les a informé que la
séance a été annulée pour être remplacée par une séance de musculation en salle. L’on s’attend à une grande affluence à l’occasion de la rencontre amicale de cet après-midi face au CAB.

Source : Le Buteur


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus