Accueil > Sports >

La belle revanche sétifienne, Nourredine Bedaoui (Wali de Sétif) : « Vous avez honoré votre ville et l’Algérie toute entière »

dimanche 20 décembre 2009, écrit par : Farès R Sétif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

« Je pense qu’avant tout nous avons pris notre revanche. Franchement, on n’a pas volé cette consécration » C’est la déclaration que nous a été fait par Lazhar Hadj Aïssa le lendemain de la confrontation qui a opposé son team à l’Espérance de Tunis en finale de la coupe de l’UNAF des clubs champions disputé au stade du 14 février de Rades.

En s’imposant en effet avant-hier à Rades face aux Espérantistes Tunisois aux tirs aux buts en finale de la coupe de l’UNAF des clubs champions les partenaires de Hocine Metref ont réussit d’une seul pierre deux jolis coups à savoir remporter cette consécration et prendre également leur revanche sur ce même adversaire Tunisien qui leur a fait sortir en demi-finale de la ligue des champions arabes la saison précédente.

Il faut dire à cet effet que la bande au néo-coach Ententiste Nourredine Zekri a livré à l’occasion de cette finale-retour l’une de ses meilleures prestations depuis le début de cette saison 2009-10. Après avoir en effet bien gérer la première mi-temps, les champions d’Algérie en titre sont parvenu à prendre l’avantage à l’approche de l’heure de jeu avant de rater quelques minutes plus tard le k.o par le buteur du jour Lazhar Hadj Aïssa. En dépit d’un arbitrage pour le moins qu’on puisse le dire scandaleux du referee Marocain Khalil Rouissi qui va s’illustrer d’abord en expulsant le meneur de jeu Ententiste pour une faute de simulation que lui seul a vu, va donner un autre coup de pouce aux Espérantistes en leur offrant un penalty imaginaire. Réduit a dix, les Ententistes vont alors gérer le reste du temps comme ils ont pu et ce jusqu’au coup de sifflet final. Il a fallu donc attendre la série des tirs aux buts pour départager les deux protagonistes. Un exercice dont les Laïfaoui et consort garde un mauvais souvenir puisque à peine quelques jours auparavant ils ont perdu la coupe de la confédération africaine de football face au Stade Malien justement à l’issue des tirs aux buts. Mais cette fois-ci, les hommes de Nourredine Zekri ont été au rendez-vous et pu aller jusqu’au bout pour offrir a leurs supporters un sacre qui leur fera oublier un tant soit peu le récent ratage dans l’épreuve africaine.

Par ailleurs, comme attendu, la délégation sétifienne a rejoint la capitale des Hauts Plateaux justes après le match. C’est en effet aux environs d’une hure de matin que l’avion qui transport les joueurs et les dirigeants a atterrit sur le tarmac de l’aéroport du 8 mai 1945 d’Aïn Arnat. La délégation Sétifienne a trouvé a son accueil les autorités locales et militaires de la wilaya a leur tête le wali M. Nourredine Bedaoui qui a tenu a féliciter les joueurs pour cette consécration laquelle selon ce dernier fera énormément plaisir a la population Sétifienne tout comme également l’ensemble des algériens ‘’ bravo les gars. Vous avez fait honneur a votre ville et est a l’Algérie toute entière ‘’ leur a-t-il dit ‘’ vous ne pouvez pas imaginer combien a été ma joie de vous voir brandir cette coupe de l’UNAF. C’est le plus beau cadeau de fin d’année. Je suis personnellement content et honoré. J’espère que cette consécration va ouvrir la porte a d’autres titres a l’avenir ‘’ a dit encore le premier responsable de la wilaya qui affichait une grande joie lui qui a assisté déjà aux récents titres acquis par le club phare de la ville qu’il dirige.

<diapo4097>


Partager cet article :
4 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°54831 :
Au lieu de censurer les commentaires des internautes,je vous serez gré monsieur le modérateur de publier mon coup de gueule,à moins que le site appartienne aussi à monsieur le wali.Alors je recommence mon exercice,comment expliquer qu’un wali veille jusqu’à une heure tardive pour acceuillir en héros une bande de lurons à qui on a affrété un avion spécial pour la simple raison qu’ils ont remporté un trophée bidon qui n’apporte aucune notoriété à notre foot-ball ?Monsieur le wali est-il pret à faire la meme chose pour une cause noble et juste et qui n’a rien à voir avec l’argent ?Personnelement,j’en doute !Avec le recul je comprends les raisons qui ont poussé la mafia politico-financiére à supprimer le grand seigneur BOUDIAF.Maintenant qu’il n’y a plus de chat,les souris dansent et pendant que le pays se vident de ses intellectuels il ne reste que les anetellectuels auxquels on sert du (...)

Réponse de le droit au coup de geule salutaire. :

Voici un commentaire rare que je lis avec délectation,merci !

Réponse de pas fier d’être algérien :

bravo, très joli commentaire, vraiment c’est decevant de voir un wali qui se comporte de telle sorte, au lieu de veiller sur l’enseignement , la santé, le logement, la culture, l’agriculture, l’industrie on voit un wali qui ne donne d’importance qu’aux joueurs, pourquoi il rend pas visite ou acceuille dans son siège des medecins, des ingénieurs, des docteurs, des enseignants des professeurs, des intellectuels, il passe tout son temps avec les joueurs, ESS, on n’est pas dupe monsieur le WALI.
Commentaire n°55182 :
Je n’arrive pas à situer le wali dans l’image. Ou est il ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus