Accueil > Sports >

À quand un institut d’éducation physique et sportive à l’université de Sétif ?

vendredi 12 mars 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

’est le souhait des milliers de jeunes sportifs à Sétif, d’autant plus que cette wilaya, devenue un pôle sportif renfermant une population sportive considérable continue à voir les étudiants universitaires résidant à Sétif poursuivre leurs études dans des instituts d’autres wilayas. Et pourtant, le premier institut d’E.P.S en Algérie fut ouvert en 1982 à Sétif, puis transféré un an plus tard à Alger pour manque d’encadrement à cette époque. Ainsi, depuis deux année, un projet d’ouverture d’un institut d’éducation physique et sportive à l’université de Sétif est remis en œuvre, à l’initiative d’un collectif composé de 15 enseignants universitaires sétifiens (Docteurs et maîtres assistants) qui enseignents dans différents instituts a travers le territoire national, M’Sila, Batna, Souk Ahras, Oum El Bouaghi…

« l’investissement en matière d’infrastructures et d’équipements lourds à EL Bez, doit être accompagné par un quadrillage en matière d’encadrement qualifié, afin de répondre au besoin énorme constaté, pour la promotion de la pratique sportive de l’élite et celle de la masse. C’est à cet effet, que nous nous sommes rapprochés de Monsieur le wali pour lui présenter notre projet qui consiste à l’ouverture d’un institut d’éducation physique et sportive à l’université de Sétif. Cela va permettre la relance du mouvement sportif, régional et national, santé publique et recherche scientifique. » Nous dira Kara Nadhir, enseignant de cette spécialité.


Partager cet article :
18 commentaire(s) publié(s)
fateh. A :
je te remerci vraiment pour mettre la main sur le sujet, et moi comme (algerien, sportif,encadreur dans le domaine ) j’ais posé la qustion depuis des annees .
un citoyen :
je suis trés heureux de savoir qu’il y a des gens qui s’intéressent enfin a l’importance de la pratique sportive pour la santé publique de la pratique de pérformance et la pratique sportive éducative par une approche scientifique de cette discipline.Setif a vraiment besoin d’un institut superieur de cette envergure pour repondre a un besoin qui n’a que trop duré dans cette ville qui compte pour la deuxième population nationale avec des potentialités humaines immenses.
طالب جامعة المسيلة :
ماذا عسانا ان نفعل نحن الطلبة المنحدرون من منطقة سطيف الا ان نفرح بعد ان نسمع ب مثل هذا الخبر انا طالب منحدر من منطقة سطيف و اقطع الكثير من الكيلومترات لاتابع دروسي ب جامعة ولاية المسيلة اختصاصي تربية بدنية و رياضية ادارة و تسير اتمنى ان اكمل دراستي بمعهد سطيفاو اكون اطارا به في المستقبل و لما لا؟؟؟ وبهذا اكون قد ارتحت الكثير من العناء -الوقت - المسافة - والبعد عن الديار .
saidoudi :
Mr khalil j’ai envoyé deux ou trois lignes que vous avez jugé utile de ne pas les faire sortir. je répète mes propos concernant votre quetion :quand un institut d’éducation physique et sportive à l’université de Sétif ? la décision revient à l’université pour ne pas dire au recteur seul habilité à proposer une nouvelle filière à l’UFAS et vous pouvez vérifier mes propos chez certains députés de Sétif ou les anciens responsables du sport à l’université qui ont tenté plusieurs fois mais le recteur a dit niet. ça ne demande rien du tout sauf une décision du conseil scientifique d’université .
sportif setifien :
en reponse à un intervenant (école specialisée en maths) je vous informe monsieur l’intellectuel que l’EPS est belle et bien une une matiere d’étude et une science a part entiere au meme titre que les mathématiques et la physique. d’autre part si le recteur est contre la pratique sportive il ne represente que lui meme est ce n’est pas la ville de setif qui va payé les pots cassés, democratie oblige
étudiant a Batna :
merci d’avoir parlé de l’nstitut de l’éducation physique et sportive a Setif.ceserait un grand bonheur pour nous les étudiants a batna et partout. on est fatigué du transport resto misère de la cité.il faut que les autorités nous prennent en considération.merci.
citoyen de setif :
combien encore devra attendre la wilaya de setif pour pouvoir beneficier d’u_ne instance de formation superieure en matière de pratique sportive, ça ne sera qu’un plus pour la promotion de cette matière vitale, il y a de grandes potentialités humaines, infrastructurelles pour en faire un veritable pole sportif, un peu de bonne volonté et le réve deviendra réalité.

Réponse de Monsieur sétifise :

Salam, laissé moi vous dire une chose, Sétif une ville ou chacun de nous essaye de bloquer l’autre. En ne vie que pour les autres, non pas pour les soutenir dans leurs projets mais pour les bloquer par simple plaisance. C’est une vilaine manie chez nous les Sétifien. Pour une fois il faut que le bon sens l’emporte, Sétif a besoin de cet institut. Je fais appel, alors, aux personnes qui essayent de casser ce projet d’envergure, d’oublier un peu et de penser positif. Le Recteur de l’Université de Sétif est obligé de faire passer la volonté de la communauté sétifiènne et d’ouvrir cet institut de sport. Après tout, il est là pour servir le peuple et ne peut en aucun moment s’éterniser à Sétif. J’espère qu’il (recteur) sera, par sa réplique, à la hauteur des besoins des hauts plateaux. Pour l’instant il s’oppose au projet, je pense que si nous faisons pression sur ce responsable par le biais du débats que nous somme entrain de faire il cédera sans problème puisque il a (...)
Commentaire n°66681 :
je ne sait pas quoi dire. c’est drôle sétif se bat pour avoir un institut !!! alors que msila, batna, biskra,alger, etc profitent des compétances de cette ville de genie. pauvre responsables, laissez cette ville tranquille, elle mérite d’être une grande ville avec un institut de sport de haute gamme. le sport est phénomène social des plus pesant, il est un object d’étude très important alors qu’il soit étudier par les science appliquer au sport dans un institut de sport au service et au bénifice de communauté de sétif.
M. Naoun Enseignant Université de Batna :
Salam Alaikoum, Je suis enseignant à l’université de Batna et j’ai ouvert le département de sport en 2004 et occupé le poste de Directeur pendant deux années. Je me suis aussi posé la question pourquoi pas à SETIF. J’ai même contacté certaines personnes de l’université à ce sujet. La vérité amère est que certains cadres de sport hautement diplômés résidants à Alger s’opposent avec acharnement à cette ouverture de filière. Renseignez vous et vous saurez qui. Personnellement je pense qu’avec les infrastructures existantes, et les cadres de Sétif vous avez toutes les chances de réussir. Les programmes ne sont pas sorciers, et les cadres de la DJS peuvent apporter un support inestimable. N’attendez pas plus longtemps car chaque année qui passe est une année de perdue. Certaines personnes du ministère de l’enseignement supérieur sont très favorables suffit que le vice recteur de la pédagogie présente un dossier. Si jamais ont peu aider nous sommes entièrement à leur disposition bénévolement. Nous sommes en faveur que (...)

Réponse :

salut cher naoun, le recteur de l’université de sétif ne veut pas tout simplement ouvrir l’institut de sport. je sait que tu a des relation au ministère de l’enseigniement supérieur, alors tu peut avec nous essayé de faire pression sur le recteur. sétif est un véritable pôle sportif. c’est une fièreté pour tout l’est algerien sauf pour le recteur de l’université de sétif. à bientôt.
M. Naoun :
J’aurai souhaité que la personne qui a répondu se fasse identifier, Car pour moi connaître ses amis est important quand il s’agit du bienfait de l’université. Le ministère n’ira jamais à l’opposé des décisions du recteur et j’en ai fait l’amère expérience même si vous avez raison et qu’il s’il s’agisse de l’avenir de l’Algérie. Je sais qu’il y a eu un changement de recteur, s’il existe des enseignants dans le domaine intéressés Essayez de préparer un dossier avec programme pédagogique, engagement de la DJS de mettre à la disposition de l’université ses infrastructures et ses enseignants. Pour le recteur il n’y a que les personnes de l’université ou de la ville de Sétif pour le pousser à présenter le dossier. A certaine réflexion non sportive je dirai simplement que quand le Douar du Brésil avait 04 coupes du monde la grande ville des ETATS Unis n’avait même pas de championnat minime en football. Nous ne sommes pas ici pour nous dénigrer. Personnellement je souhaite que toutes les universités Algériennes possèdent (...)
M. Naoun Université de Batna :
Je tiens à vous apprendre lkes dernières nouvelles : à Msila et Batna les département d’éducation physique et sportive sont passés au statut d’Institut des Sciences et Techniques des Activité Physiques et Sportives. Sétif doit bouger, c’est dans l’intérêt du sport et de l’Université Algérienne
un chercheur :
s’il y a une adhésion autour du projet de montage de l’institut d’EPS à SETIF et une véritable mobilisation de 5 personnes à fortes motivations , je m’engage avec vous et l’institut verra le Jour en 2011 inschallah. je vous donne ma parole
M. Naoun Enseignant Université de Batna : :
A monsieur par un chercheur Afin d’être objectif, contacter si possible des enseignants universitaires en EPS de Sétif ou des environs et faites leur une proposition de contact en laissant vos coordonnées et travaillez sur le projet (fiche technique d’ouverture de filière), contactez ensuite le vice recteur de la pédagogie de sétif pour soumettre le dossier à la conférence régionale (et là je vous souhaite beaucoup de chance à croire que la science s’est arrétée à constantine). Ou bien passez directement avec Mr Haouchine directeur des études au MESRS (il est constantinois lui aussi). Et tenez nous au courant et BONNE CHANCE

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus