Accueil > Sports >

Il est le nouvel entraîneur de l’ES Sétif

Belhout : “Le challenge m’intéresse”
samedi 5 novembre 2005, écrit par : Nedj

C’est donc Rachid Belhout qui sera le nouvel entraîneur de l’ES Sétif pour le restant du parcours. Âgé de 61 ans, cet Algérien, qui réside en Belgique depuis de nombreuses années, possède une longue et riche expérience à son actif.
Ayant drivé plusieurs formations de différents paliers en France et au Luxembourg, c’est en Belgique que ce natif de Salah-Bey (wilaya de Sétif) a fait l’essentiel dans sa carrière d’entraîneur, notamment au club de Vitron avec lequel il a réussi deux accessions. Contacté, en effet, par Abdelhakim Serar, le président sétifien, pour succéder à Hocine Zekri, il n’a pas hésité à donner son accord de principe pour venir travailler en Algérie, plus particulièrement dans la ville de son enfance.
Joint par nos soins, il nous a déclaré qu’il est ravi d’être sollicité pour venir driver un club algérien, en l’occurrence l’ESS. “En fait, Serar m’a contacté il y a quelques jours pour me proposer l’idée de venir driver son équipe. Chose qui m’a fait énormément plaisir. Ceci dit, je lui ai donné mon accord de principe. Je viendrai au début de cette semaine pour finaliser les négociations bien qu’il ne reste que quelques détails à régler”, nous dira-t-il. Et d’ajouter, concernant la nouvelle mission qui l’attend : “ça sera une première pour moi. C’est vrai que c’est une mission difficile qui m’attend, cependant, le challenge m’intéresse et c’est ce que j’ai dit d’ailleurs à Serar.” “Bon, il était question au début de venir appuyer l’entraîneur en place (Zekri) mais je viens d’apprendre qu’il est parti. Je verrai un peu plus clair une fois à Sétif”, a ajouté le néo-driver ententiste. Il faut savoir, par ailleurs, que c’est la première fois que Belhout est sollicité pour driver un club algérien.
Toutefois, lors de notre discussion, il nous a révélé qu’il a failli venir au pays, il y a de cela quelques années, lorsque l’ancien entraîneur de l’EN, le Belge Robert Waseige, a proposé son nom à la FAF pour le seconder, mais sa demande a été refusée par les responsables de la fédération. Concernant l’idée qu’il a sur sa nouvelle équipe ainsi que du championnat national, notre interlocuteur se dit prêt à relever le défi même s’il est persuadé que cette mission ne sera pas de tout repos. “Effectivement, ma tâche s’annonce difficile mais cela n’empêche pas que c’est un challenge qui m’intéresse. En plus de ce qui m’a été dit par le président Serar, je suis régulièrement le championnat algérien à travers Internet, et de plus près le parcours de certains clubs tels la JSK et l’ESS. Il m’arrive en outre de me déplacer parfois en France pour m’acheter des titres de la presse nationale et voir donc ce qui se passe, notamment en ce qui concerne le football”, dira-t-il avant de conclure : “Je sais qu’à Sétif il existe un public connaisseur et qui aime son équipe. J’espère qu’il restera toujours derrière elle pour la soutenir.”
Il est à souligner, enfin, que son arrivée dans la capitale des Hauts-Plateaux est prévue pour demain.

F. R., Source : Liberté


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus