Accueil > Sports >

MC Alger 2-1 ES Sétif

mardi 15 novembre 2005, écrit par : Nedj

Alger - Stade du 5 juillet 50 000 spectateurs.
Pelouse praticable
Arbitrage de MM. Benouza, Kaïd et Meknous

Les Equipes :

MCA

Abdouni - Belaïd, Coulibaly, Boudiaf, Babouche - Hadjadj, Hamadou (Zemit 38’), Badji (Chaouch 70’) - Largot (Sidibé 57’), Deham, Bouguèche.
Entraîneur : Nouzaret.

ESS

Mezaïr - Amrane, Defnoune, Zarabi, Yekhlef (Benchaïra 72’) - Younès, Lahlouh, Keita - Hadj Aissa (Bensaïd 60’) - El Hadi (Fellahi 60’), Bourahli.
Entraîneur : Hadj Mansour.

Buts : Bouguèche (18’), Badji (22’), Keita (78’ s.p)

Avertissements : Largot (12’), Lahlouh (30’), Fellahi (85’)

La rencontre, qui a opposé, hier, le Mouloudia d’Alger à l’Entente de Sétif, a tenu toutes ses promesses. Au MCA, c’est devenu une habitude, le sort des matches est scellé en cinq minutes.

Tous les ingrédients étaient réunis pour offrir un beau spectacle. Un public très nombreux, un temps favorable, une pelouse en très bon état, un arbitrage impérial, mais surtout deux très bonnes équipes qui ont démontré leurs potentialités. D’ailleurs, il faut compter avec ces deux formations au cours de cet exercice. La rencontre débute sur les chapeaux de roue. Il n’y a pas de round d’observation habituel entre deux équipes qui se connaissent très bien.
Les Sétifiens ouvrent les hostilités par l’entremise de son redoutable attaquant Issaâd Bourahli qui est allé s’engouffrer dans la surface de réparation, mais son centre raté n’a pas permis à l’Entente de mettre en danger le portier mouloudéen Abdouni (4’). La riposte mouloudéenne est immédiate. Largot, toujours égal à lui-même, se déjoue de son vis-à-vis, met un centre impeccable, mais il n’y a personne à la réception du cuir (9’). Cela dit, il ne fallait pas attendre très longtemps pour voir les filets secoués d’autant que les locaux commençaient à avoir la mainmise sur cette entame de première mi-temps. Et ce qui devait arriver arriva.
Au quart de jeu, Bouguèche se trouve au bon endroit pour réceptionner un ballon dégagé d’une manière hasardeuse par le défenseur Defnoun, il s’enfonce dans la surface de réparation et fusille Mezaïr qui ne peut que constater les dégâts (1-0). Le stade explose. Les Mouloudéens n’ont, à aucun moment, baissé le rythme après cette réalisation.
Au contraire, ils ont accentué leur pressing au point de pousser la défense de l’Entente à commettre des fautes.
A la suite de l’une d’elles, Badji réussit à mettre un second but et de quelle manière, s’il vous plaît ! Un coup franc magistralement botté des 25 mètres qui ne laisse aucune chance au gardien international sétifien (19’). Ce but donne davantage de confiance aux poulains de Robert Nouzaret qui multiplient les tentatives, mais sans toutefois parvenir à marquer d’autres buts. Les 22 acteurs regagnent les vestiaires sur le score de 2-0 en faveur des Mouloudéens et au grand bonheur de leurs supporters.
Le scénario de la seconde période est identique au premier. Une équipe du MCA très entreprenante mais surtout très au point physiquement. Le danger arrive toujours de ses attaquants et Badji d’un retourné acrobatique aurait pu corser la mise (51’).
Les Sétifiens tentent de revenir dans le match en voulant porter le danger dans le camp adverse, mais la défense mouloudéenne veille au grain. Procédant par des contres, Bouguèche et Deham avaient le troisième but au bout du pied (69’ et 75’). Les dix
dernières minutes ont vu la domination des Sétifiens qui réussissent à réduire la marque à la suite du penalty accordé par l’arbitre Bennouza au Noir et Blanc après la faute commise par Belaïd sur Bourahli. Keïta ne s’est pas fait prier pour mettre le cuir au fond des filets (80’). L’espoir renaît chez les gars de Aïn El-Fouara d’autant qu’il restait une bonne poignée de minutes avant la fin de la rencontre.
Cela nous a permis d’assister à une fin de partie folle. Une équipe qui cherchait à égaliser et une autre qui tentait le KO. Fellahi à deux reprises a failli égaliser.
Son premier coup de tête a été détourné par Abdouni en corner. Ce corner exécuté à la reimoise, Bourahli met un centre impeccable sur la tête de Fellahi, malheureusement pour lui, le poteau gauche de Abdouni renvoie le cuir (83’). Les 50 000 spectateurs ont eu vraiment chaud.
Côté mouloudéen, Deham, qui fait une chevauchée de 50 m et qui réussit à résister à la charge d’un défenseur, bute, en bout de course, sur un Mezaïr impérial qui détourne le ballon en corner (89’). Malgré le pressing des Sétifiens, la défense du Mouloudia a bien résisté, ce qui lui a permis d’empocher trois précieux points et de réaliser un saut spectaculaire au classement général puisque le MCA occupe la quatrième place avec 14 points à quatre longueurs du leader chélifien, l’ASO.

Actions de buts :

14’ : mauvais renvoi du défenseur sétifien Defnoun, Bouguèche récupère le ballon. Il s’engouffre dans la surface de réparation et fusille le portier sétifien Mezaïr. Ce dernier ne pouvait qu’effleurer la balle qui s’est écrasée sur la transversale avant de mourir au fond des filets. MCA 1 - ESS 0.

19’ : l’arbitre de la rencontre siffle un coup franc en faveur des Vert et Rouge à proximité de la surface de réparation. Badji se charge de le botter et, du pied gauche, il envoie le cuir dans la lucarne droite des bois gardés par Mezaïr resté pantois. Un chef d’œuvre. MCA 2 - ESS 0.

80’ : penalty incontestable au profit des Sétifiens à la suite d’une faute de Belaïd sur Bourahli. Le Malien Keïta ne s’est pas fait prier pour mettre le ballon au fond des filets. MCA 2 - ESS 1.

Source : Dzfoot-Infosoir


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus