Accueil > Sports >

Hadj Aïssa pour 4 milliards à Al Qadissiya (Koweit)

mercredi 17 août 2011, écrit par : Saïd MEKKI, Expression, mis en ligne par : Boutebna N.

Annoncé à l’Usma, à la JSK et au MCA, l’ex-jouer de l’Entente de Sétif a, finalement, tourné le dos à ces clubs et opte pour le Golfe.

Ça y est, la destination Golfe est devenue une tendance et une « mode » chez les Verts. Hadj Aïssa va devoir être le dernier à rejoindre un des pays du Golfe en cette période de mercato, puisqu’il se trouve au Koweït dans la perspective de finaliser son contrat avec Al Qadissiya. Annoncé à l’ASO Chlef, puis, à la JSK avant de l’être également au MC Alger alors que l’USMA assure qu’il est avec les Noir et Rouge, Hadj Aïssa a finalement tourné le dos à toutes ces équipes pour rejoindre le club koweïtien. Et c’est ce qui explique son mutisme total durant ces dernières semaines alors que les spéculations allaient bon train à son sujet. D’ailleurs, aux dernières nouvelles, les responsables usmistes soutiennent qu’il a bel et bien signé chez l’équipe du président Haddad. Mais le joueur lui-même dément en précisant qu’il n’a seulement paraphé qu’une décharge prouvant qu’il a empoché de l’argent. Cet argent ayant été restitué, Hadj Aïssa pouvait alors bien négocier avec le club koweïtien. Dans une récente interview, Hadj Aïssa avait bien affirmé qu’il a eu des contacts avec l’ESS qui voulait le garder, l’USMA, la JSK et le MCA.

« Les propositions ne manquent pas, mais je n’ai pas encore tranché sur mon avenir sportif », déclarait il avant de préciser : « Je confirme qu’un club koweitien m’a fait une proposition et j’ajoute que c’est la formation d’El Arabi qui veut m’engager, mais j’attends pour trancher pour un club koweitien ». Ainsi, le meneur de jeu international s’est envolé lundi dernier à destination du Koweït où il se trouve actuellement pour finaliser son contrat. D’aucuns savent que l’équipe d’Al Qadissiya suit depuis fort longtemps le « Baggio arabe » dans la perspective de l’engager. Et c’est ainsi que des contacts ont été noués depuis quelques temps avant que l’ex-stratège de l’Entente de Sétif, ne parvienne cette semaine à un accord avec le club kowetien. En stage avec l’EN à Marcoussis (France), Hadj Aïssa attendait de connaître la proposition d’Al Qadissiya avant de décider de la suite à donner au contact. Les dirigeants d’Al Qadissiya ont fait parvenir par courriel une offre ferme à l’agent du joueur l’informant d’une prime de 500.000 dollars (soit 5 milliards de centimes) que toucherait le Batnéen juste après la signature du contrat. D’autre part, l’international algérien bénéficierait d’un logement, d’une voiture et des billets d’avion pour la destination vers l’Algérie et retour vers le Koweït. Reste seulement à discuter de la durée de l’engagement. Al Qadisiya espère un contrat à long terme alors que Hadj Aïssa exige un contrat d’une année seulement, renouvelable.

Et c’est pour négocier ce dernier point, entre autres, que Hadj Aïssa se trouve au Koweït où il doit discuter avec les responsables saoudien, au moment où nous mettons sous presse. Ainsi, Lazhar Hadj Aïssa devrait, sauf revirement de situation, parapher son contrat et entériner par la même son arrivée à Al Qadissiya. Si tel serait le cas, Hadj Aïssa serait le 7e Algérien à évoluer dans un pays du Golfe après Nadir Belhadj, Madjid Bougherra, Mourad Meghni, Antar Yahia, Karim Ziani, Abdelmalek Ziaya.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus