Accueil > Sports >

ES Sétif : Un mercato moins cher que d’habitude

lundi 22 août 2011, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Même s’il n’y a pas eu de folies en matière de recrutement, il reste toutefois que l’effectif ententiste a enregistré un large mouvement de départs et d’arrivées. Contrairement, en effet, aux trois dernières saisons, l’Entente de Sétif n’a pas été cette fois trop agressive en matière de recrutement durant le mercato estival qui vient de se clore. Il est vrai que l’effectif ententiste a connu l’arrivée de pas moins de quatorze nouveaux joueurs. Toutefois, il faut reconnaître que les dirigeants sétifiens, à leur tête le président de la SSPA-ESS, Abdelhakim Serrar, n’ont pas fait de grandes folies en matière de recrutement puisque, mis à part le duo ghanéen Abdul Samud Oppong et Alex Asamoah, ainsi que l’attaquant Mohamed Amine-Aoudia, la direction sétifienne s’est contentée de l’enrôlement de certains jeunes joueurs issus des paliers inférieurs et dont la majorité est inconnue du bataillon. Il est vrai que, d’un côté, Serrar a préféré changer de stratégie en optant pour des jeunes joueurs sur lesquels il compte constituer avec le temps une équipe capable de rivaliser avec les meilleures formations d’élite. De l’autre côté, la situation financière difficile dans laquelle s’est engouffrée la formation phare d’Aïn El-Fouara depuis quelques mois n’est pas étrangère à ce grand changement qui a surpris certains spécialistes, habitués à voir le club sétifien offrir des ponts en or à des joueurs afin qu’ils réintègrent leurs rangs. On citera, à titre d’exemple, le recrutement la saison dernière de Youcef Ghazali, en provenance de Tlemcen, et qui a coûté, à lui seul, 3 milliards de centimes. Pour preuve, chiffres à l’appui, le recrutement de cette saison, ajouté aux joueurs de l’effectif de la saison précédente, qui ont été maintenus, a coûté la moitié des dépenses effectuées lors de l’exercice précédent et qui ont atteint la somme de 42 milliards de centimes. Ceci s’explique, en outre, par le départ de certains éléments considérés comme les mieux payés au niveau national et qui ont d’ailleurs préféré aller monnayer leur talent dans des clubs qui leur offraient justement des conditions financières plus aisées, comme ce fut le cas pour Khaled Lemmouchia, Abdelkader Laïfaoui, Fahem Bouazza et Mohamed Yekhlef, partis chez l’USM Alger, Hocine Metref et Nabil Hemani, qui ont opté pour la JS Kabylie, ou encore le portier Faouzi Chaouchi recruté par le MC Alger.

Idem pour Lazhar Hadj Aïssa qui a préféré, pour sa part, aller tenter sa chance au Koweït, plus précisément chez Al-Qadissia, pour un salaire de 500 000 dollars. À ce titre d’ailleurs, nous avons appris que le joueur le mieux payé de l’effectif ententiste de cette saison touchera un salaire de 160 millions, à savoir Mourad Delhoum, suivi de près par Abdelmoumen Djabou et Abderrahmane Hachoud qui percevront une mensualité de l’ordre de 150 millions de centimes. Toujours est-il qu’en dépit de ces changements, du côté de l’état-major du club sétifien, tout comme chez la majorité des supporters, on reste quand même confiants quant aux moyens de l’équipe d’être au rendez-vous pour jouer les premiers rôles et gagner, pourquoi pas, des titres, car on est persuadé qu’il faudra compter sur des éléments comme Naji, Farahi, Derras, Aouf et autres Tyouli, certes, méconnus sur la scène footballistique locale mais qui auront bel et bien leur mot à dire la saison prochaine. Un avis que partage également le nouvel entraîneur Jacques Castellan, lequel, même s’il n’a pas été associé au recrutement effectué par Serrar, s’est montré quand même très satisfait de la composante de l’effectif mis à sa disposition, ajoutant même que les joueurs qui ont dû quitter pour une raison ou pour une autre l’effectif des Noir et Blanc ne laisseront pas le grand vide qu’appréhendaient plus d’un dans les fiefs des fans en voyant leurs meilleurs éléments partir sous d’autres cieux. Notons à toutes fins utiles que parmi les 23 joueurs de l’effectif de cette saison, figurent six joueurs issus des catégories espoirs et juniors. Une première chez l’équipe sétifienne depuis quelques années, qui a, faut-il le dire, “mis de côté” son savoir-faire en matière de formation et d’encouragement des joueurs issus des jeunes catégories.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus