Accueil > Sports >

Castellan : Le public sétifien doit être patient

lundi 5 septembre 2011, écrit par : Entretien réalisé par Dj. Gharib, mis en ligne par : Boutebna N.

Le Jeune Indépendant : Après plusieurs informations contradictoires concernant votre engagement à Sétif, peut-on dire que vous êtes officiellement à l’ES Sétif ?

Christian-Jacques Castellan : Comme vous le constatez, je suis à Sétif et les choses devraient être régularisées dans les 48 heures.

Quel bilan faites-vous du stage d’intersaison effectué en Tunisie ?

Je considère qu’il s’est déroulé correctement. On a fait le maximum par rapport à la période durant laquelle on était là-bas (le ramadan,
ndlr) et par rapport aux moyens existants. On était bien installé, mais on avait un seul terrain pour 30 joueurs. Donc, à part les faire courir,
ce n’était pas facile de travailler sur le plan technico-tactique. Physiquement, on n’est pas encore au grand top, mais je dirai que sur une échelle de 5, j’estime qu’on a atteint les 3.5 ou 4. En revanche, on est à peine à 2 seulement pour ce qui est de l’organisation du jeu.

D’aucuns considèrent que trois matchs amicaux seulement disputés lors de ce stage risquent de pénaliser le groupe sur le plan de la cohésion et des automatismes ?

Non, car ce n’est pas dans un match amical qu’on trouve la cohésion et le jeu collectif. C’est plutôt dans le travail de longue haleine,
l’obstination et l’adhésion de tout le groupe au projet. Donc, c’est un gros chantier qui nous attend pour trouver l’identité du groupe.
Les appréhensions des amoureux du club par rapport à ce problème de cohésion résident sans doute dans le fait de voir leur l’équipe métamorphosée à plus de 70 %... On dispose déjà de cinq ou six éléments de l’ancienne ossature et qui étaient tous des titulaires à part entière. On constate aussi que certains parmi les jeunes joueurs issus du centre de formation ont beaucoup de qualités et seront donc dans peu de temps en mesure d’évoluer en pros. Et pour ce qui est de la troisième catégorie qui concerne les joueurs de l’extérieur qui ont joué en 2e et 3e, il faut dire qu’ils ont, certes, des qualités, mais beaucoup de travail nous attend pour les mettre en phase par rapport à ce que je veux obtenir d’eux. Ce qui m’intéresse donc, c’est que les jeunes joueurs rentrent dans le moule et avancent dans le bon sens. On doit en parallèle songer à serrer les boulons, car on ne peut se permettre de concéder défaite sur défaite en ce début de championnat.

Le début, ce sera pour ce samedi, comment l’appréhendez-vous ?

Je n’ai pas d’appréhension. Bien au contraire, quand vous entraînez un club de 1re division en Algérie, ce n’est que du bonheur, surtout pour un français.

Votre team recevra le nouveau promu de la DII, en l’occurrence le NAHD. Avez-vous une idée sur cet adversaire ?

J’en aurai demain matin (dimanche, ndlr)

De quelle manière ?

J’aurai les informations nécessaires sur ce vis-à-vis puisqu’il a disputé ce soir (samedi en soirée, ndlr) une rencontre face à l’USM Alger.

Quels sont les objectifs du club cette saison ?

Les objectifs sont dictés par la ville où l’on est. Sétif n’accepte pas la médiocrité et ne joue que des rôles intéressants.

Qu’attendez-vous des supporteurs du club ?

Comme tout le monde le sait, bon nombre de joueurs sont partis. Certains sont restés et parmi eux il y a quelques blessés. Le reste de
l’effectif compte des jeunes inexpérimentés qui ne sont pas habitués à la 1re division…Que le public sétifien prenne soin de ce groupe, qu’il soit patient. Quelques joueurs sont de très bonne valeur. Ils se régaleront dans le courant de la saison avec des matchs intéressants.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus