Accueil > Sports >

Khalfa (entraîneur de l’USM Sétif)

« Ne pas brûler les étapes »
mardi 29 novembre 2005, écrit par : Bougaa

Connu pour son sérieux, sa rigueur et sa passion pour le football, Khalfa Abdelkrim, (Krimo pour les intimes) drive cette saison son ancien club, l’USMSétif, après 8 journées de championnat. Son groupe semble avoir pris le goût de jouer et gagner.
Son expérience sera très bénéfique pour ces jeunes louveteaux Grenats. Krimo nous a accordés gentillement une interview. Ecoutons-le.

Alors, de retour à votre club d’origine ?
Après 16 années, c’est le retour à l’USMS. C’est un honneur et une fierté pour moi. C’est aussi une grande chance de travailler avec ce club. Ensemble, nous allons mettre des bases solides pour un avenir radieux afin que ce club retrouve son football d’antan et sa place.
Quelle est la situation actuelle de l’USM Sétif ?
D’une manière général, il y a une très bonne sérénité au sein du club. Pour pouvoir palier à certaines défaillances, il faut revenir en arrière, pas seulement au club des rouge et blanc mais à notre football national. Sur le plan de la mentalité, notre sport-roi ne s’est guère soucié de l’éducation qui est un facteur indispensable à la promotion de ce sport,surtout à l’intérieur du groupe. Sans éducation, rigueur, discipline, etc., on aura du mal à atteindre notre but. A titre d’exemple, l’entraîneur du MCA qui souffre actuellement de ce manquement. Il est en train de gérer ce problème. Tout le monde doit s’impliquer les dirigeants, entraîneurs et les supporters. De mon côté, je travaille sur ce plan, afin de donner une bonne assise à l’USM Sétif. Il existe un bon groupe qui est stimulé et conscient.
Peut-on dire que l’USMS commence à retrouver ses marques ?
C’est un problème de mentalité. Ces deux petits résultats positifs ont été enregistrés nonobstant qu’un travail d’esprit de groupe manquait énormément à ces joueurs. J’espère qu’ils continueront dans cette ligne de mire.
Quels sont les grands axes de vos objectifs ?
Premièrement, mon objectif est de ne pas brûler les étapes et discuter avant tout avec les responsables de l’équipe. Moi je ne parlerai pas d’accession car mon souci est de former un groupe compétitif à l’avenir. Deuxièmement, bien sûr aller le plus loin possible en championnat, instaurer une confiance au sein de mes éléments et seul le travail paiera.
Un mot sur le décret du ministre de la Jeunesse et des Sports ?
Moi, je me réfère à l’ancien adage qui dit : « Que chacun fasse son travail et les vaches seront bien gardées ».

Source : Le Quotidien


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus