Accueil > Sports >

Le recrutement continue à l’ES Sétif

Barry Demba et les autres…
vendredi 8 juin 2012, écrit par : Dj.Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Après le recrutement officiel de l’arrière latéral Harrachi Mohamed Lagraa, de l’avant-centre Saidi Madouni Laid, du gardien A. Aloui de l’USBiskra et du défenseur Khoutir Ziti (CSC), les dirigeants de l’ESS, champion d’Algérie 2012 de football, continuent de multiplier les démarches pour enrôler de nouveaux éléments, dont l’équipe a besoin pour consolider l’effectif existant, notamment au niveau défensif, qui a été l’un des plus mauvais du championnat. Des sources dignes de foi affirment justement que la charnière défensive ententiste sera revue de fond en comble, en ne gardant que Hachoud, Lakhdari et probablement Zaaboub. Les Sétifiens, qui ont montré par ailleurs un intérêt pour le portier international Doukha, semblent éprouver des difficultés à convaincre ce dernier à apposer sa signature sur le contrat. On croit savoir que les négociations entamées depuis déjà plusieurs jours buttent sur le montant financier de la prime de signature. Cela pousse les recruteurs ententistes à temporiser encore avant de se rabattre sur l’option Fouzi Chaouchi. Ce dernier n’attend, paraît-il, qu’un signe de la part de Serrar pour faire son come-back à Sétif. On apprend aussi que l’ESS est en négociation avancée avec Barry Demba, le joueur d’El-Hillal et ex-défenseur de la JS Kabylie. Dans les milieux du club, on avance aussi que trois joueurs sont attendus pour discuter de leur transfert au club de Aïn El-Fouara. Il s’agit du défenseur de l’ASMO, Chakib Arselane Mazari, de son camarade, l’attaquant Billel Mebarki, ainsi que du défenseur annabi Abdelaziz Ali-Guechi, si celui-ci parvient à obtenir sa lettre de libération de l’USM Annaba.

Mais ce qui préoccupe le plus les fans de l’Aigle noir, c’est de connaître le sort de leur coqueluche Djabou Abdelmoumen et celui du coach Suisse Alain Geiger. Il convient de signaler que, pour le premier, la rumeur bat son plein avec notamment « ces multiples offres européennes », alors que le boss ententiste Serrar a affirmé, lors de sa dernière sortie médiatique, « qu’en dehors de l’Algérie, Djabou ne jouera que pour l’ES Tunis ». Le club tunisois aurait, d’ailleurs, avancé une offre qui ne se refuse pas. Pour ce qui est de l’entraîneur suisse, qui s’est engagé « verbalement » pour une seconde saison avec le club d’Aïn El-Fouara, plusieurs informations, relayées par les médias du Golfe arabique, affirment qu’il est allé monnayer ses compétences en Arabie saoudite. Il aurait, cependant, répondu favorablement à l’offre financière qui lui a été faite par Al-Ittifak Saoudi et qui s’élève à 40 000 euros par mois, soit le double de la proposition sétifienne. Cela n’a pas empêché de nombreux ententistes à penser que la perspective d’avoir une équipe compétitive pour la Ligue des Champions pourrait inciter l’entraîneur suisse à poursuivre l’aventure en Algérie.

Il est à souligner, enfin, que le stage d’intersaison est programmé en Tunisie dès le 20 juillet, soit dix jours après la reprise des entraînements.

Le jeune indépendant


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus