Accueil > Sports >

Miloud Belaliet nouveau président de l’USM Sétif

jeudi 30 août 2012, écrit par : Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Reportée mardi passé faute de quorum, l’Assemblée générale élective du club Sétifien l’USMS, s’est finalement tenue, 24H plus tard, dans la salle de la maison de jeunes de la cité des 1014 logements et s’est soldée par l’élection du nouveau président M. Miloud Belaliet.

En effet, c’est en présence de deux représentants de la Direction de la jeunesse et des sports et d’un huissier de justice que la famille des « grenats » s’est réunie pour designer à l’unanimité le candidat unique M Belaliet à la tête du comité directeur du club et ce, en remplacement de M. Ayachi Malik dont le bilans, moral et financier ont été rejetés lors de l’AG tenue durant la dernière semaine du mois de Ramadhan.

Il faut dire que même s’il connait si bien la maison pour avoir été président de section à deux reprises, durant les saison 1992/93 et 1997/98 et même président du club de 2000 à 2002, le nouveau boss Usmiste a vraiment du pain sur la planche car le club n’a connu ces dernières saisons que les tourmentes et les orages, en chutant notamment successivement en LNFA amateur 2010/2011) puis en LIRF (inter-région (2011/2012).Les fans de club historique ne font donc que constater les dégâts des rétrogradations dans les paliers inférieurs en raison des modes de gestion, pour le moins, catastrophiques, des différents responsables qui se sont succédés aux commandes du club ces dernières années.

En revanche, Il faut rendre hommage au comité des sages composé de M Chettouh Mustapha, Boudjemaa Dellali, Said Baiba, Ali Garou et Toufik Guesmi, faisant partie des anciens dirigeants et joueurs du club, pour avoir eu à fournir beaucoup d’effort afin de rassembler, un tant soit peu, quelques amoureux du club comptés parmi les 77 membres de l’AG et rendre, par conséquent, le déroulement du conclave possible. Les amoureux du football sont unanimes pour dire que la formation historique des « grenats » qui a enfanté les Rachid Makhloufi, Abdelhamid Kermali et feu Mokhtar Arribi, ne mérite guère un telle situation.

Faut-il rappeler aussi que le doyen des clubs du football sétifien qui est né en 1933, évoluait, il y a à peine trois saisons en Ligue deux. Tout comme il a animé la finale de la coupe d’Algérie en 2005 et ne l’a perdu que par la plus petite des marges face à la formation de l’AS Chlef. Il faut souligner par ailleurs qu’à l’issue de son élection, le nouveau président qui a exposé les lignes directrices de son programme, a tenu a faire dans un langage transparent, certains éclaircissements liés à la situation « très déplorable » du club et de son sort. Il dira cependant : « Je ne suis pas là pour promettre monts et merveilles, car il n’est pas aisé de reconstruire un club qui se trouve au fond de l’abime. Notre mission est d’autant plus difficile quand on sait que l’équipe n’a effectué aucune préparation en cette période d’intersaison, alors que la compétition va démarrer dans quelques jours. »M Belaliet juge que le club ne pourra reprendre progressivement le statut qui est le sien, que le jour où l’on constatera que les efforts se conjuguent et proviennent vraiment de tous les acteurs et partenaires de l’USMS. . « Je compte, dit-il dans ce contexte, sur l’appui indéfectible du bureau directeur, de la compréhension des supporters et du soutien moral et financier des autorités locales et des autres pourvoyeurs de fonds ».

Jeune Independant


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus