Accueil > Sports >

AG ordinaire de l’ESS : L’absence énigmatique du commissaire aux comptes

حمّار يمرّر حصيلته المالية دون تقرير محافظ الحسابات
vendredi 7 septembre 2012, écrit par : Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

L’assemblée générale de l’ESS tenue dans l’après midi de jeudi dans la salle du parc d’attraction sous la présidence de Hassene Hammar a été marquée par l’absence énigmatique du commissaire aux comptes M Mohamed Fadhel et de l’ensemble des neuf membres du comité directeur dont Serrar Abdelhakim.

En effet, après avoir présenté le bilan moral, qualifié de « plus que magnifique » avec en prime un doublé historique « , le président du CSA/ESS M Hammar s’est étonné de constater l’absence du commissaire aux comptes qui, selon lui, a perçu les honoraires qu’il doit au club et que c’est lui-même qui a proposé la date du 06 septembre pour la tenue de l’AG. Tout en insinuant qu’il y’a anguille sous roche, Hammar précise que ce commissaire aux comptes n’a plus donné signe de vie hier depuis (mercredi ndlr) et refuse de répondre à nos nombreux SMS et appels téléphoniques. Cette absence a mis les membres de l’AG dans l’embarras quant la présentation ou non du bilan financier.

Finalement, après l’ intervention de Hassene Sensaoui, membre de l’AG et contrôleur financier de son état, Il a été décidé d’établir un PV de carence et de faire lecture du bilan financier tout en le soumettant à l’approbation de l’AG sous réserve du visa M Mohamed Fadhel , ce dernier, ne doit, toute fois pas, dépasser l’ultimatum fixé par l’AG au lundi 10 septembre 2012. Faute de quoi, il sera remplacé par un autre commissaire aux comptes.

Chose fait, l’AG a approuvé la proposition de M Sensaoui, tout comme elle a approuvé à l’unanimité le bilan financier en attendant de régler cette question du visa. Reste maintenant à savoir si l’on doit provoquer une autre AG pour cela ou régler seulement « administrativement ce contentieux » avec la direction de la jeunesse et des sports. Il faut dire que le représentant de cette dernière si présent dans l’AG n’était pas en mesure d’expliquer ce que prévoit la loi dans ce cas de figure et a été, par conséquent, incapable de trancher dans cette affaire.

L’autre précision donnée au cours de cette assemblée fait état de l’expiration du mandat olympique pour l’actuel comité directeur de l’Entente de Sétif. Et par conséquent, il revient au directeur général de la SSPA/ESS, Azeddine Arab, de gérer les affaires courantes du club, en attendant l’AG élective qui dégagera le nouveau président du club.

En attendant, le président Hammar s’est étalé dans son intervention, sur plusieurs sujets liés à la gestion du club, non sans avoir lancé au passage, un défi à ses détracteurs (sans les désigner) qui, selon lui, ne cessent de porter toutes sortes d’accusations sans la moindre preuve ou sans avoir le courage de l’affronter publiquement.
En abordant cependant le volet financier, le président a fait savoir que durant la période allant du 1er juillet 2011 au 30 juin 2012, le club a réalisé 358 802 860.00 DA de recettes et a dépensé 361 485 356.00 DA.

L’assistance a appris aussi à l’occasion que le club a déboursé un peu plus de 29 milliards de centimes destinés exclusivement aux salaires et primes de signature des joueurs. Tout comme elle a appris que le club a bénéficié de 26 milliards de centimes comme subvention de l’Etat (APC/ Wilaya).

A noter par ailleurs que Hammar a annoncé, à l’occasion, son intention de présenter sa candidature pour succéder à lui-même à la tête du club des hauts plateaux Sétifiennes.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus