Accueil > Sports >

École des sports : Un nouveau directeur et des interrogations

samedi 17 novembre 2012, écrit par : Dj. Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Très récemment inaugurée par Le ministre de la Jeunesse et des sports, M. Mohamed Tahmi , l’ École nationale des sports olympiques implantée sur le plateau d’El Bez de Sétif, connait déjà un changement à la tête de direction.

On apprend, en effet, à travers un communiqué laconique émanant de la direction de wilaya de la jeunesse et des sport de Sétif que Mr Meziane Cherif Amine (chef de service à la DJS), vient d’être désigné comme directeur de ce joyau sportif appelée à modeler nos grands champions de demain dans diverses disciplines. Mais le dit communiqué a étonnement « omis » de préciser que la nomination du nouveau directeur de cette importante infrastructure est la deuxième du genre en l’espace de quelques semaines seulement, puisque le premier directeur choisi par la tutelle au début du mois de septembre passé, n’est autre que Said Djaber Guerni, une figure emblématique de l’athlétisme et du sport national.

Ce qui a laissé le champ aux interrogations, voire aux supputations dans les milieux sportifs. D’aucuns se demandent, en effet, pourquoi « les décideurs » ont opéré presque en catimini, à un tel changement en si peu de temps. Sur les pages de son Facebook, l’ancien médaillé d’or au Championnats du Monde 2003 à Paris-Saint-Denis, affirme, en s’adressant à « ceux qui s’intéressent à lui », qu’ils a effectivement quitté officiellement l’école de Sétif et qu’il a été, en revanche honoré par une autre mission. Said Djaber Guerni qui n’a cependant pas précisé la nature de la mission, semble être gêné par le devoir de réserve qui l’empêche vraisemblablement de dévoiler certaines vérités qui demeurent inconnues.

Rappelons enfin que l’école de Sétif qui accueille pour l’heure 86 jeunes athlètes minutieusement sélectionnés par des encadreurs qualifiés dans 4 disciplines, en l’occurrence le volleyball (22 athlètes), l’athlétisme (14), la boxe (18) et le judo (32), est un immense complexe qui compte entre autre une piscine olympique couverte, qui sera opérationnelle fin 2013, un terrain d’athlétisme avec tribune de 1.800 places, un lycée sportif de 1.000 élèves, 3 terrains de football, dont 1 en gazon naturel, 1 salle OMS, 5 salles spécialisées, 1 bloc hébergement de 52 chambres, 1 bloc pédagogique de 10 classes avec médiathèque, 1 centre de loisirs scientifiques, 1 auberge de 50 lits, 4 courts de tennis, 1 parcours de santé et un parking doté d’une capacité de 500 places.

Publié aussi dans le Jeune indépendant


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus