Accueil > Sports >

Sport et violence, de la prison pour les responsables de troubles et d’agressions.

lundi 19 novembre 2012, écrit par : A Nedjar. Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

En raison de l’accroissement du nombre d’incidents dans les stades ,arènes sportives et de l’incitation à la violence par certains groupes qui n’ont rien à voir avec le sport en général et l’éthique sportive en particulier, le ministère de la jeunesse et des sports annonce de nouvelles mesures pour lutter et juguler ces phénomènes étrangers à notre société.

Selon les déclarations de M Mohamed Tahmi, en tournée dans la Wilaya de Bel Abbès, une nouvelle loi sera promulguée incessamment. Elle comportera des sanctions « allant jusqu’à la peine de prison contre les incitateurs à la violence en milieu sportif ».

Tout le monde s’accorde à dire qu’il est temps de prendre des mesures draconiennes contre ce phénomène qui prend des proportions alarmantes.

Nous rappelons à titre d’exemple « l’embuscade » de Saïda dont ont été victimes les dirigeants et joueurs de l’USMA d’Alger où Laifaoui a été poignardé .Plus proche de nous les évènements du stade du 20 Aout de Bechar ou encore le match opposant l’USMAn au NAHD comptant pour le championnat de Ligue 2 au stade du 19-Mai d’Annaba.

Les décisions et les sanctions d’amendes et de match à huis-clos ne sont pas suffisamment dissuasives. C’est pourquoi la révision des textes est plus qu’urgente pour opposer à ces casseurs, agresseurs et fouteurs de troubles, des sanctions qu’ils méritent.
Toutefois, et même si les instigateurs de ces actes sont identifiés, arrêtés et jugés, il est utile de revoir toute l’organisation, à commencer par les mesures de sécurité et de fouilles systématiques à l’entrée des stades. Il est à la fois inadmissible et intolérable de voir par exemple des armes blanches pénétrer dans les tribunes, alors des agents de sécurité et de l’ordre sont de faction devant les entrées des stades . Ailleurs, l’usage des caméras numériques a donné d’excellents résultats pour le contrôle des foules en délire . La vente billets d’accès, importante source de financement des clubs doit être convenablement contrôlée par des numérotations et identification des porteurs.

Enfin, en l’état actuel des choses, les spécialistes des questions sécuritaires diront que tous les coups sont « permis » par manque de vigueur et rigueur des lois .

Dirigeants, acteurs sportifs, services de sécurités , pouvoir publics et comités de supporteurs, doivent se mobiliser tous ensemble pour en faire de ces rencontres sportives, des fêtes où il y aura toujours un vainqueur et un vaincu , même du temps des combats des vrais gladiateurs , où la fête doit être de tout le temps gagnante.


Partager cet article :
13 commentaire(s) publié(s)
krimo :
il faut faire comme les anglais installer des cameras au stade ds tous les endroits et faire des pointages aux fouteurs de troubles au comisariat a l’heur du match et plus prisons par exemple il faut sevir et constuiser ns un stade digne de notre equipe ess et merci
sana :
Ce qu’il faut à cette jeunesse PERDUE : les envoyer dans des camps de travaux forcés au beau milieu du Sahara ! Comme ça ils ne souffriront plus de ce VIDE sidérale !!!! Conseils : fixez vous un but dans la vie, il y a des gens qui souffrent et qui ne demande qu’à être aidés ! vous avez la chance de vivre dans un pays où l’accès à l’éducation est gratuit alors servez vous de ce cerveau qui fait de vous des humains ! Rendez vous utile à la société !
ben ali :
il faut ficher ces gens et leur interdire l’acces aux stades ! une manifestation sportive c’est pas un champs de bataille -on est sensé y aller en famille avec les enfants pas avec des haches et des sekins pour defendre je ne sais quel drapeau ! il n’y a pas pire comportement que celui la ! on meurt pour des idees ou des ideaux mais mourir pour un ballon , faut vraiment etre profondement debile pour en arriver la !...on fiche tout le monde et a la moindre incartade la prison ferme -il y a de tres grands stades dans le sud pour mettre ce beau monde !.
merouche charaf eddine :
des crs et des stadier avec des caméras de surveillance et des agents de sécuriter pour fouiller les personne a l’entrée et piéce didentiter avec photo obligatoire remise a l’entrée au stade et récupérer a la sortie et intérdiction au mineurs nom acompagnié d’un adulte et d’un justificatif d’identiter avec photo
khélifa albeurri :
Salama 3alaikoum, Des images plus que choquantes, de ces voyoux, qui ne représentent en rien des supporters ! Cela ne me donne pas envie d’aller voir un match..... Donc, je regarde les matchs à la télévision, et aucun risque de croiser ces vermines !!! Il faut les condamner pour 6 mois, à planter des arbres pour un nouveau barrage vert, et la trique à 5h00 du matin !!!
salim de paris :
il faut faire comme les anglais il a raison krimo ; installer des cameras au stade e le salam a tout les setifiens surtout les anciens de la pinede.
jus....tic.......e :
Où en est-on avec le voyou qui a balancé la caméra par - dessus le mur du terrain ?Gracié je suppose !
Gomez :
Emeutes autour du stade, chants racistes envers les joueurs libyens, envahissement de terrains ! ca ne surprend plus personne. C’est normal, on entasse ces jeunes supporters jusqu’à l’étouffement afin de gonfler un peu les recettes, et on se demande comment de tels dépassements sont-ils possibles ? Moi je pense qu’aux grands maux, il faut utiliser les grands moyens. Pour endiguer ce genre de phénomène, il ne suffit plus de dénoncer les incidents, il est indispensable de taper tres fort avant que le mal ne prenne plus d’ampleur. Faut-il que des gens meurent pour que les structures concernées réagissent avec la plus grande vigueur ? La sanction du huis clos, au regard de la gravité des incidents, ne suffit plus. Ce qu’il faut, c’est des mesures drastiques : une présence policière accrue en uniforme et en civils, vidéosurveillance, fichage des individus les plus dangereux, interdiction de stade. La sanction doit être proportionnelle à la gravité de l’acte commis. Pour le reste, je m’aligne (...)
mustapha :
ils faut les interdir des stades ,ces charlatants,ÄRAYA,mais comment -ils ont fait pour rentrer dans le stade des batons comme çà, faut les punir ,ils font de la nuisance au sport.
loisir21 :
ANARCHIE ALGERIENNE..... Commencer par interdure l’entrée du stade et la vente des billets aux mineurs non accompagnés, que ça. Creer des buvettes ouvertes à la prolongation et se debarrasser de tous ces vendeurs de thé(jus de chaussette). dicipliner les forces de police, qui sont la à l’entrée du stade sans sourciller des cils quand quand tous les adeptes de madame courage poursuivent les supporter adervaires jusqu’à la sntv pour les massacrer et ceci dans tous les stades d’Algerie. croyez moi les amateurs de ballon rond seront plus en securité. bien le bonjour a tous les supporter de souk el Asser tandja. Hamid
mustapha :
allah yaslah nos petits enfants qui sont dans les écoles primaires n’chalah.avec une bonne éducations de nos familles .
USMS :
Nos voyous des stades comparés aux hollygans anglais des années 70, c du pipi de chat. Quant il a fallu les combattre, les anglais ont mis le pâquet : caméra de surveillance, effectif policier conséquent aux frais des clubs, interpellation, fichage, interdiction d’accés aux stades et enfin condamnation financière et à la prison ferme. Depuis, les stades anglais sont un havre de paix. FAISONS DE MÊME, ET TOUT SERA REGLE POUR LA SAISON 2013/2014 AU PLUS TARD. L’ALGERIEN EN GENERAL N’OBEIT QU’AU KAZOUL.
linda de paris :
bonjour vraiment décevant il faut que ça bouge en algérie trop c’est trop il faut que les gens bougent en Algérie travailler centimétre par centimétre le tout la terre des villages , villes le tout quoi vraiment les gens ont bcoup de temps libre à ne rien faire , ttop de blabla pour rien bouger bouger bouger pour l’avenir de nos enfants .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus