Accueil > Sports >

Sport et violence, de la prison pour les responsables de troubles et d’agressions.

lundi 19 novembre 2012, écrit par : A Nedjar. Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

En raison de l’accroissement du nombre d’incidents dans les stades ,arènes sportives et de l’incitation à la violence par certains groupes qui n’ont rien à voir avec le sport en général et l’éthique sportive en particulier, le ministère de la jeunesse et des sports annonce de nouvelles mesures pour lutter et juguler ces phénomènes étrangers à notre société.

Selon les déclarations de M Mohamed Tahmi, en tournée dans la Wilaya de Bel Abbès, une nouvelle loi sera promulguée incessamment. Elle comportera des sanctions « allant jusqu’à la peine de prison contre les incitateurs à la violence en milieu sportif ».

Tout le monde s’accorde à dire qu’il est temps de prendre des mesures draconiennes contre ce phénomène qui prend des proportions alarmantes.

Nous rappelons à titre d’exemple « l’embuscade » de Saïda dont ont été victimes les dirigeants et joueurs de l’USMA d’Alger où Laifaoui a été poignardé .Plus proche de nous les évènements du stade du 20 Aout de Bechar ou encore le match opposant l’USMAn au NAHD comptant pour le championnat de Ligue 2 au stade du 19-Mai d’Annaba.

Les décisions et les sanctions d’amendes et de match à huis-clos ne sont pas suffisamment dissuasives. C’est pourquoi la révision des textes est plus qu’urgente pour opposer à ces casseurs, agresseurs et fouteurs de troubles, des sanctions qu’ils méritent.
Toutefois, et même si les instigateurs de ces actes sont identifiés, arrêtés et jugés, il est utile de revoir toute l’organisation, à commencer par les mesures de sécurité et de fouilles systématiques à l’entrée des stades. Il est à la fois inadmissible et intolérable de voir par exemple des armes blanches pénétrer dans les tribunes, alors des agents de sécurité et de l’ordre sont de faction devant les entrées des stades . Ailleurs, l’usage des caméras numériques a donné d’excellents résultats pour le contrôle des foules en délire . La vente billets d’accès, importante source de financement des clubs doit être convenablement contrôlée par des numérotations et identification des porteurs.

Enfin, en l’état actuel des choses, les spécialistes des questions sécuritaires diront que tous les coups sont « permis » par manque de vigueur et rigueur des lois .

Dirigeants, acteurs sportifs, services de sécurités , pouvoir publics et comités de supporteurs, doivent se mobiliser tous ensemble pour en faire de ces rencontres sportives, des fêtes où il y aura toujours un vainqueur et un vaincu , même du temps des combats des vrais gladiateurs , où la fête doit être de tout le temps gagnante.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus