Accueil > Sports >

Lounis Mattem, une des icônes de l’Entente des années 1960, honoré à Sétif

samedi 6 avril 2013, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Le stade du 8-Mai 1945 de Sétif a vécu, juste avant la rencontre de Ligue des champions d’Afrique de football entre l’ES Sétif et l’ASFA Yennenga du Burkina Faso, vendredi soir, des instants particulièrement émouvants lorsque l’ancien joueur de l’ESS des années 1960, Lounis Mattem, a été honoré.

L’aîné des Mattem (son frère Abdallah et son fils Redha ont accompli une carrière tout aussi exemplaire), fatigué par la maladie contre laquelle il lutte courageusement depuis plusieurs années, avait du mal à cacher son émotion lorsque les dirigeants de l’Entente lui remirent une distinction sous les applaudissements nourris des supporters.

Lounis Mattem (71 ans), surnommé à l’époque le-feu follet", était insaisissable balle au pied. Il a effectué l’essentiel de sa carrière de footballeur sous les couleurs de l’ESS, avec les Messaoud Koussim, Laïd Messaoudi, Rachid Ferchichi et autre Khelifa Khemicha, même s’il joua aussi, durant une saison, au CR Belcourt (aujourd’hui CR Belouizdad).

International, il participa, le 17 juin 1965 à Oran, au fameux match Algérie - Brésil de Pelé et de Gerson, avec Hamma Melaksou, Hassen Lalmas et Mustapha Zitouni.


Partager cet article :
30 commentaire(s) publié(s)
lucidité :
algérie 0 brésil 3 pélé tire et but (c’est le premier but à Oran) algérie Zergua, marara, defnoun , lakkak, soukhane,bourouba, matem , oudjani, makhloufi, melaksou, etc. (je m’excuse pour les oubliés brésil manga, djelma sontos, belini, orlando, péle, garincha, vava, etc (je m’excuse des oubliés le match s’est déroulé en présence dans la tribule officielle de Feu Ahmed ben bella accompagnée de la délégation officielle vous avez joué sans triché , vous méritez tous les honneur ainsi que vos compagnons des autres clubs : Lalmas, serridi, serridi dit bonbini , bourouba, kercha, hacchouf , betrouni, aouadje, achour, la liste est longue
Djafari :
Mattem Lounis était mon prof d’éducation physique en 6e au lycée Kerouani. Je lui rends un vibrant hommage pour sa modestie son sérieux et sa constance . Du temps où les pions se permettaient de gifler les élèves à tour de bras, Lounis n’avait jamais levé la main sur quelqu’un. Je lui souhaite un prompt rétablissement avec l’aide du miséricordieux.
BENHADDOU SIDI BELABBES :
c’est un bon homage pour ce grand monsieur du football setifien et algerien ;je me rappelle il y’avait les MATEM à SETIF ;les SERIDI à GUELMA ;les attoui à ANNABA ; les TAHIR à ALGER ; les FENDI à CONSTANTINE ;les BANUS à TIARET ; les ABDI à SIDI BELABBES ; les CHAIB à oran . etc... ; c’ètait le beau spectacle et le beau football en algerie !!! n’importe quel joueur à l’èpoque garde des images de l’amitiè et fraternitè à travers tout notre vaste territoire ! en fait ;que devient SALHI ELAYACHI, un certain temps il ètait malade non ? salutations à toute la region de Setif
dd :
lounis on t’aime bcps, tu as fait bcps pour le foot setifien, tu avais tout la rapidité, la technique c’est à dire un joueur complet, merci pour tout et que dieu te donne la santé inchaalah ya rab slt de France.
nacer gamaz :
une juste reconnaissance pour lounis mattem et ce qu,il a donner au football algerien et setifien en particulier,juste une precision pour le fameux match algerie bresil de 1965,ils etaient deux joueurs de l,ess a participer ,lounis mattem ,bourouba amar ,avec un 3setifien rachid mekhloufi qui etait a cette epoque a saint etienne ,ce rappel pour dire que le joueur setifien a toujours eu la cote.par ailleurs ,je souhaiterais qu,une initiative pour honorer messaoudi dhieb soit prise par les dirigeants de l,ess ,ce joueur etait membre de l,equipe de l,aln ,devanciere de celle du fln ,il a participer a l,obtention des deux premieres coupes d,algerie de l,ess.
chikh :
Bonne initiative rabi itouel fi 3oumrou.
khier :
c’était le bon vieux temps , l’insouciance .on ne pas faire marche arrière malheureusement.
Emigré :
Chapeau l’artiste...........
nadjibo139 :
Allah yachfik wi 3afik inchallah ya l’hadj Lounis
le fidel :
mes respect cheikh lounis ,vous etes un notable de la ville de setif tout le monde reconnait en vous l’homme humble , gentil et tres discret longue vie et bonne sante .
azizen :
Que Dieu te prête longue vie, toi le joueur exemplaire. Aujourd’hui tu fais face courageusement à la maladie. Te souhaites un bon rétablissement
merouche charaf eddine :
sa devait étre la classe d’afronter une telle équipe a l’époque avec toute c’est individualiter téchnique les magisien du football le brézil pelé l’homme au 1001 but la téte d’or et l’équipe d’algérie avait aussi de trés bon technisien a l’époque en 1965 et apré le matche brézil 1-0 algérie a la coupe du monde 1986 a méxico il y avait un trés bon niveaux de jeux a l’époque et téchniquement se qui n’et pas le cas en 2013
Mustapha-Kemal :
Juste récompense.......mais il n’y a pas que lui ......
Vice- Versa :
Il faut que lui aussi soit reconnaissant. Ce qui n’a pas été toujours le cas.
s.abdou :
generation d’artiste.un grand geants du foot aficains.jamais trot tard pour bien faire.rabi etouel fi ammrou.incha’allah rabi yachfi hassene lalmas
Mustapha-Kemal :
souvenirs...souvenirs..la belle époqiue
observateur :
Merci, Cher Lounis pour tout ce que tu avais donné à Sétif et à l’ESS ! Tu resteras un grand MONSIEUR pour tous les Sétifiens !
begagabdou :
Aujourd’hui tu fais face courageusement à ta maladie.je te souhaite un bon rétablissement,viens manger un gâteau à la princière comme dans le temps,,c’est juste à côté mon ami,,longue vie et bonne sante,,,,
Abdallah :
Quelques temps après il est devenu un commerçant, a trader like any other. Un marchand de voitures. Il pouvait devenir un éducateur, He chose a different path, Damage !
STAIFI extraordinaire :
Je suis tout à fait d’accord avec Djafari étant était moi même étudiant à Kerouani en 62
Commentaire n°180132 :
je demande aux dirigeants de l’ESS et les autorités à penser à faire une reconnaissance pour tous les très anciens joueurs,les rassembler autour d’un diner en reconnaissance de ceux qu’ils ont donnés pour Sétif et ça a été fait gratuitement pour les couleurs de SETIF
zoubir de sétif :
un grand jouer, ancien camarade de lycée,
toufik esp :
mattem lounis etait de la generation doree se classer quatres coupes d,algerie,depuis lors a commence l,histoire d,amour entre les setiffiens et la coupe je vois que mattem lounis c le pyramide de l,entente avec benaouda ,dit aami layas allah yarahmou sans oubliez les autres comme laribi,kermali ,ferchichi ,bourouba,kousim ext........ allah yachfik we taoul fi oumrek ya a3mi lounis et kermali aussi
Commentaire n°180226 :
Je rejoint ce que dit M. nacer gamaz, ce MONSIEUR mérite un geste de reconnaissance comme M. MATTEM Lounis qui mérite plus que ce geste, (peut être que certains qui ont le pouvoir l’aide à se traiter pour qu’il ne reste pas seul à combattre sa maladie) mais Lounis est courageux et fier et tout le monde en Algérie le connaissent. M. Messaoudi Dhiab ou Laid méritent un geste de reconnaissance pour leur passé et leur comportement et leur modestie Enfin tous les anciens sont dans nos cœurs et nous les oublierons jamais
bouandas :
rabi ychafi mr mattem cest la correction et gentillesse mais je le prefere sans moustaches.voisin a limmeuble carlone je me souviens il a failli etre tue par les sbires du systeme debut des annees 80.mais pourquoi setif rend hommage seulement aux footballeurs et chanteurs et les autres categories sociales nont ils pas droit a la reconnaissance de leur ville.
Commentaire n°180270 :
Est ce que sa vous dit quelque chose cette photo !!!
legrenoblois :
De gauche à droite mekhloufi mattem et kermali
Commentaire n°180277 :
Par Roimalik Enfin, Mais bravo pour cette excellente initiative
abdelhak bisker :
lounis une très grande figure du sport à setif, il mérite mieux que ça surtout avec sa politesse et gentillesse extraordinaire, il n’a jamais fermé la porte pour aider tous les sports,ami lounis vous êtes une vraie légende.
Ouldstif :
Mattem Lounis, ce nom restera à jamais associé d’une part à l’ESS et, d’autre part, à la ville de Sétif. Ô combien tu nous avais donné comme joie, Lounis ! Que Dieu te Bénisse, te donne toute ta santé et te garde pour nous ! Les Grands Hommes ne s’oublient pas. Jamais !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus