Accueil > Sports >

Hammar : Nous avons eu gain de cause dans notre litige avec Aoudia

mercredi 17 juillet 2013, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Le président de l’Entente de Sétif (Ligue 1 algérienne de football), Hassan Hammar, a affirmé mardi que le club a eu gain de cause-verbalement" dans son litige qui l’oppose avec l’attaquant Mohamed Amine Aoudia, signataire d’un contrat de deux saisons avec le Dynamo Dresde (Bundesliga 2 allemande).

"Nous avons reçu des assurances verbales de la part de la chambre de résolution des litiges (CRL) que nous avons eu gain de cause dans notre différend avec Aoudia, en attendant qu’on le notifie par écrit. Pour moi, le joueur est toujours sous contrat avec l’ESS du moment qu’il expire le 3 août prochain", a affirmé à l’APS le premier responsable du club sétifien.

Le responsable de l’Entente, qui n’est pas contre le départ du joueur, estime qu’Aoudia est dans une situation d’"abandon de poste".

"Pour moi, il a abandonné son poste, il devait, en tant que joueur professionnel honorer son contrat jusqu’au bout. Nous ne sommes pas contre son départ, car nous n’avons pas besoin de lui, ce qui nous intéresse c’est l’intérêt du club uniquement", a souligné Hammar.

Aoudia, qui sera débouté par la CRL, selon Hammar, a saisi cette instance pour demander le payement de ses arriérés. Pour le président de l’ESS, la requête de l’ancien joueur de la JS Kabylie est-irrecevable".

"Nous avons transmis les documents attestant que le joueur a perçu son dû jusqu’au dernier centime, contrairement à ce qu’il prétend. Aoudia a même admis devant la CRL qu’il a signé un bail qui expire le 3 août, donc les choses sont claires", a-t-il poursuivi.

Mohamed Amine Aoudia (26 ans) avait rejoint l’ESS en 2011 en provenance du club égyptien du Zamalek.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus