Accueil > Sports >

L’équipe du FLN hôte de l’Entente de Sétif

vendredi 13 mai 2005, écrit par : Boutebna N.

Les dirigeants du club de football de l’Entente de Sétif (ESS) ont convié les anciens joueurs de l’équipe du FLN à une réception au siège du club.
Tous les joueurs de la glorieuse équipe formée durant la lutte de Libération nationale qui ont pu se déplacer à Sétif à l’occasion de la commémoration du 8-Mai 1945 ont répondu à l’invitation de l’ESS.
Après une collation en convivialité, les invités, accompagnés du président de l’Entente, M. Abdelhakim Serrar, ont eu à visiter le nouveau centre de formation de l’Entente de Sétif aménagé à même le siège qui abrite l’administration du club.
Les 13 éléments de l’équipe du FLN présents, parmi lesquels Maouche, Saïd Amara, les Frères Soukhane, Oualiken ainsi que les enfants de la région, Rachid Mekhloufi, Abdelhamid Kermali et Amar Rouaï, se sont montrés très sensibles au geste du club phare de Sétif et se sont dit impressionnés par les installations destinées aux jeunes du centre de formation.
Cette structure, la première du genre en Algérie, comprend une quinzaine de chambres à deux lits, des équipements pédagogiques, une salle de cours et une salle de jeux.
Les “anciens” étaient visiblement heureux de se retrouver en face d’une vingtaine de jeunes “pousses” de 12 à 15 ans, leur improvisant même un cours qui a tenu autant des valeurs morales que des vertus sportives.
Dans ce contexte, M. Mohamed Zitouni, accompagnateur de l’équipe du FLN du temps où elle portait le message de la Révolution aux quatre coins de la planète, et ancien vice-président de la Fédération algérienne de football, a recommandé à son jeune auditoire de toujours adopter une attitude digne, respectueuse envers les éducateurs.
“Soyez toujours propres, leur a-t-il notamment dit, que ce soit pendant les compétitions sportives ou en dehors des stades, car vous serez, si vous ne l’êtes déjà, des modèles pour les autres jeunes qui aspirent à embrasser une carrière de footballeur”.
M. Zitouni, entouré de tous ses camarades du “onze” de la Révolution, dira encore avec beaucoup de conviction à l’adresse des jeunes gens admiratifs : “Respectez les couleurs que vous portez, mouillez votre maillot, mais ayez de la considération pour l’adversaire et pour l’arbitre. L’aura des anciens joueurs qui sont autour de moi, ils la doivent autant à leurs talents de footballeurs qu’à leur attitude en dehors des terrains”.
A la fin de la réception, Rachid Mekhloufi et ses camarades se rendirent à El-Eulma (27 km à l’est de Sétif) où ils étaient invités à savourer une “chekhchoukha”, plat traditionnel très apprécié dans la région des hauts plateaux.

El Moudjahid


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus