Accueil > Sports >

Un calendrier dantesque attend l’Entente

jeudi 17 avril 2014, écrit par : A. Benrabah, mis en ligne par : Boutebna N.

L’Entente de Sétif risque de payer cher son engagement en Ligue des Champions africaine. Qualifiée à la phase poules, le champion d’Algérie en titre, va être soumis à un programme marathonien en cette fin de saison avec comme point d’orgue sept rencontres de championnat en un temps très réduit.

En effet, en plus des matches de Coupe d’Afrique, l’ESS risque de jouer sept rencontres en l’espace de trois semaines. Soit en moyenne, un match tous les trois jours, avec déjà les difficultés rencontrées par Kheireddine Madoui à mobiliser tout son groupe en cette fin de saison, le calendrier des prochaines journées risquent fortement de poser des soucis au coach ententiste. Vu que les joueurs ne sont plus motivés à terminer la saison, l’enchaînement des matches à un rythme effréné risque de susciter bien des problèmes à tout le monde. En effet, les joueurs menacent déjà de recourir au débrayage à tout moment avec pour revendication, les salaires non versés. En parallèle, la LFP s’apprête à rendre public son calendrier de fin de saison en ayant pris connaissance au préalable du programme de l’ESS en Ligue des champions. Quelques réaménagements du calendrier sont possibles, mais après consentement des adversaires. L’ESS espère ainsi avancer le match de la dernière journée face au MCA au 21 mai. Comme l’ESS jouera en déplacement son match de poule de la Ligue des Champions, Hammar espère un coup de main de son homologue de l’USMA. Pas sûr qu’il accepte ! A moins que l’USMA remporte le titre bien avant cette date. Il faudra en outre attendre la date du 29 avril et le tirage au sort des poules de la Ligue des champions pour être fixés définitivement sur le programme « africain » de l’ESS et ainsi on pourra arrêter les dates des matches de championnat en fonction de la disponibilité du club sétifien. Hassan Hammar ne cache plus ses appréhensions de voir la fin de saison plombée par ce problème financier qui menace de faire exploser le groupe. Déjà les émigrés ont levé le pied, s’entraînant à contrecœur par moments, s’absentant sans préavis quand ça leur chante. Une manière de créer leur démotivation, faute de ne pas avoir été payés depuis cinq mois. C’est du moins le son de cloche qui nous parvient des vestiaires.

Publié dand El Moudjahid

Programme des dernières journées de la ligue Une


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus