Accueil > Sports >

L’ESS jouera la finale sans « Sonatrach »

lundi 20 octobre 2014, écrit par : Gherib Dj.

Entourés de plusieurs cadres issus du staff technique, administratif et médical, le président du club sétifien H.Hammar et son entraineur K.Madoui ont animé hier une conférence de presse au niveau de l’école olympique des sports d’El Bez
Hammar a souligné d’emblée que cette rencontre a pour objectif d’imprégner les représentants de la presse nationale de l’état actuel des lieux de l’équipe sétifienne notamment en matière des dernières préparations pour ce grandiose évènement de la finale de la LDC.

Tout comme il a tenu a préciser qu’a partir d’aujourd’hui(hier ndlr), date du début du mini stage qui s’effectue au niveau de l’école olympiques des sports d’El Bez, il sera interdit au staff technique et aux joueurs Ententistes de faire des déclarations publiques. « C’est la seule manière d’éloigner toutes sortes de pression sur le groupe ».dit-il.

Hassene a donné ensuite une idée sur le programme de l’équipe qui prendra le départ de l’aéroport de Sétif en direction de la capitale congolaise le vendredi 24 octobre en transitant par Djanet et Tamanrasset. La 1ere manche de la finale se jouera, dit-il, le 26 octobre à Kinshasa à 14H 30 (heure algérienne) avant que l’équipe ne retourne au pays pour élire domicile au centre national des sports de Sidi Moussa en perspective de la seconde manche de cette finale prévue le 1er novembre au stade M.Tchaker.
Pour sa part, le coach K Madoui a précisé que l’essentiel du programme se base sur la concentration et le travail technico-tactique avec seulement les joueurs concernés par la compétition. Kheiro affirme que son adversaire est compté parmi les plus costaux du continent et qu’il compte visionner certains de ses matchs dont celui de la ½ finale disputé contre CS Sfax à Sfax pour connaître davantage ses points faibles et ses points forts.
Concernant la gestion du groupe après la défaite concédé vendredi face l’Asmo, Madoui reconnaît que son équipe a manqué en, effet, de réalisme dans plusieurs matchs de championnat déjà, car il est difficile de joindre les deux bouts. Il est normal, juge-t-il, que les joueurs soient plus concentrés sur la Ligue des champions africaine qui est un challenge tant convoité par tous les joueurs du continent.
Et eu égard à l’importance de la mission, les responsables de l’ESS révèlent que l’équipe songe faire appel a un psychologue pour permettre au groupe d’être au top mentalement.

En réponse à la question liée à l’état des blessés, le coach enregistre avec soulagement la reprise du travail avec le groupe de Demou et de Belamiri. On apprend, en revanche, que l’infortuné El Oulmi, a contracté une méchante blessure au genou qui impose une convalescence de deux mois.

Pour ce qui est de cette énigmatique affaire du sigle SONATRACH porté vainement par l’équipe depuis le début de la compétions africaine, Hammar a déclaré avec désappointement que son club a décidé, sauf rebondissement, de retirer le sigle des maillot de cette entreprise nationale qui, selon lui, n’a manifesté aucune considération vis-à-vis du club sétifien.

Paru aujourd’hui au Jeune Indépendant


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus