Accueil > Sports >

Les joueurs de l’ES Sétif surpris par l’hostilité des supporters marocains

dimanche 14 décembre 2014, écrit par : Boutebna N.

APS - Les joueurs de l’ES Sétif étaient doublement déçus samedi. Outre leur défaite face à Auckland City (Nouvelle Zélande) synonyme de leur élimination des quarts de finale de la coupe du monde des clubs qui se déroule au Maroc, ils ont dû faire face à une-surprenante" hostilité, selon leurs dires, de la part du public local.

"On ne s’attendait nullement à ce que les supporters marocains se rangent littéralement du côté de notre adversaire. Pourtant, partout où nous sommes passés depuis notre arrivée au Maroc, tout le monde nous manifestait son soutien et nous encourageait à aller loin dans cette compétition notamment après l’élimination de leur représentant", a déclaré à l’APS, l’attaquant Mohamed Benyettou.

Lors du match face à Auckland City et à chaque fois que la balle était dans les pieds d’un joueur de l’Entente de Sétif, les sifflets fusaient des gradins.

"J’avoue que l’attitude des supporters marocains nous a quelque peu perturbés, mais elle n’est certainement pas la cause de notre défaite, car on était tout simplement dans un jour sans", a-t-il ajouté.

Même son de cloche chez Abdelmalek Ziaya, l’autre attaquant de pointe de l’ESS :-c’est vraiment regrettable de voir les fans marocains soutenir notre adversaire de cette manière-là. Ils nous ont vraiment surpris par leur attitude, ce qui porte vraiment préjudice à la bonne image qu’on a toujours gardé d’eux dans chacune de nos rencontres dans ce pays", a-t-il regretté.

Pour sa part, l’entraîneur Kheireddine Madoui, n’a pas voulu trop focaliser sur le comportement des supporters marocains, estimant qu’ils étaient libres de choisir leur camp dans ce match.

"Cette attitude ne devra pas pour autant nuire à nos relations avec nos frères marocains, tant que cela n’est pas sorti du cadre sportif", a-t-il précisé.

Les quelques milliers de supporters locaux qui ont assisté au match n’ont pas cessé d’encourager les New Zélandais du début jusqu’à la fin de la rencontre.

Un comportement salué du reste par l’entraîneur d’Auckland City l’Espagnol Ramon Tribulietx, qui a tenu, au cours de sa conférence de presse d’après match, à les remercier vivement pour leurs encouragements.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus