Accueil > Sports >

Le président de l’ES Sétif organise un point de presse à la suite des accusations marocaines

mercredi 6 mai 2015, écrit par : Boutebna N.

Le président de l’ES Sétif, Hacene Hammar, a organisé ce mercredi une conférence de presse à l’Ecole nationale des sports olympiques (ENSO) de Sétif où il discuté à propos les dernières déclarations relatives à la démission de Medoui, le tirage au sort de la phase des poules de la coupe des champions d’Afrique et les accusations du club marocain le Raja de Casablanca.

Mr Hammar a déclaré que le coach Medoui ne quittera pas l’Entente. En effet, ce dernier avait déclaré après le dernier match ESS/Raja de Casablanca qu’il quittera son club à la fin de cette saison en raison des insultes prononcées par certains supporters.

"Notre entraîneur est jeune, il a obtenu plusieurs titres prestigieux dont le trophée de la ligue des champions, il fait tout ce qu’il peut, aujourd’hui, pour défendre ce titre tout en se battant pour finir premier en championnat, et tout cela s’accompagne, fatalement, d’une pression qui a conduit Kheireddine à annoncer son départ, ne supportant par qu’une poignée de prétendus touche à son honneur", a déclaré Mr Hammar.

Ce dernier en veut pour preuve le fait que Madoui participe, en s’y impliquant pleinement, aux démarches entreprises par l’administration en vue de recruter-quatre ou cinq" éléments en prévision de la saison prochaine, ainsi qu’aux négociations avec les cadres que l’équipe entend garder, à l’image de Khedaïria, de Lagraâ ou de Demmou.

A propos de ce dernier point, Hammar a assuré que l’équipe sétifienne ne connaîtra pas, cet été, une-saignée" identique à celle des saisons précédentes.

A une question en rapport avec le tirage au sort de la phase de poules de la ligue des champions africains (l’ESS est versée dans le groupe B en compagnie de l’USM Alger, du MC El Eulma et des soudanais d’El Merrikh, ndlr), le président de l’Entente a considéré que la présence de trois équipes d’un même pays dans un même groupe est-du jamais vu, ni en Afrique, ni en Europe ni ailleurs".

Selon Hammar, qui a d’abord tenu à féliciter le MCEE et l’USMA pour leur qualification en phase de poules,-un des trois clubs algériens dans le groupe A aurait augmenté les chances de voir une finale de ligue des champions 100 pour cent algérienne, même si cela reste possible dans la configuration imposée par le tirage au sort".

Le souhait le-plus ardent" du président sétifien est de voir le football algérien-donner une leçon à tous ses détracteurs, ici ou ailleurs, lors de la première rencontre de l’ESS dans le groupe B, face à l’USM Alger, entre le 26 et le 28 juin au cours d’une belle soirée de Ramadhan".

Hammar affirme souhaiter-plus que tout, du beau football, du fair-play et un esprit de fraternité entre deux équipes dont les maillots seront floqués du drapeau Algérien".

Le président de l’ES Sétif a également tenu à infirmer tout ce qui a été dit ou écrit à propos des accusations marocaines à l’issue de la rencontre de 1/8ème de finale contre le Raja de Casablanca. Il s’est même muni d’un data-show pour projeter aux journalistes présents certaines scènes montrant les supporters marocains-bombarder" la piste de projectiles et de fumigènes, et un dirigeant du Raja quittant la tribune d’honneur, en fin de match, pour escalader le grillage et pénétrer sur le terrain.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus