Accueil > Economie >

Habillement et chaussures : On vend… dans la clandestinité

mercredi 13 mai 2020, écrit par : Liberté

Cela fait quelques jours que des propriétaires de commerces d’habillement et de chaussures dans la wilaya de Sétif, notamment au centre-ville de la cité Ould-Braham,rue de Silleg, et autres cités où pullulent ces boutiques, accueillent des clients à rideau fermé.

Faisant fi des mesures sanitaires prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, ces commerçants indélicats confirment avec leurs clients les rendez-vous par téléphone.

Le rideau métallique est aussitôt ouvert pour faire entrer les clients pour les laisser choisir, essayer et acheter les produits avant de les faire sortir par la porte de l’arrière-boutique. Cette pratique est également observée en nocturne, c’est-à-dire pendant les heures de confinement.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus