Accueil > Sports >

L’ES Sétif réagit à la suspension du stade du 8-Mai-45

Sadi : “Nous respectons cette décision mais...”
mardi 6 mars 2007, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

La suspension du stade du 8-mai-45 de Sétif par un match à huis clos, le premier depuis le début de cet exercice, ne semble pas ébranler outre mesure aussi bien les dirigeants que les joueurs de l’Entente à la veille d’un important rendez-vous face à l’ASMO. “Certes, nous ne nous attendions pas à cette sanction qui fut pour nous inattendue.

Cependant, nous respectons la décision de la commission de discipline de la Lnf. Nous souhaiterions, par ailleurs, que la Ligue nationale de football continuera à sévir et sanctionnera d’autres stades comme elle a fait avec nous et avec le CSC”, nous a déclaré à cet effet le manager général de l’Entente de Sétif, Walid Sadi, qui précise en outre que son équipe, qui s’apprête à entamer un sérieux virage pour la suite du parcours, est bien décidée à continuer sur sa lancée. “Nous jouerons à huis clos ou non, notre objectif ne changera pas. Les joueurs sont conscients de la difficulté de la mission qui les attend demain. Nous ferons, en tout cas, tout pour empocher les trois points de la victoire et consolider donc notre position de leader”, ajoutera encore le numéro deux du club phare des Hauts-Plateaux.

Celui-ci n’omettra pas, par ailleurs, de nous préciser que le match aura lieu à l’heure prévue, c’est-à-dire à 18h. “On avait le choix de jouer à 14h, mais on a préféré finalement maintenir l’horaire initiale, d’autant qu’on a un match très important jeudi prochain en Ligue des champions arabes face à Al Fayçali”, dit-il encore.

“Zamalek ou Ahly Djeddah, on jouera pour gagner”

En attendant de disputer son match contre la formation jordanienne d’Al Fayçali comptant pour l’ultime journée des matches de poules des quarts de finale de la Ligue des champions arabes, l’Entente de Sétif, qui a arraché son billet pour le carré d’as en s’imposant la semaine dernière devant En Nasr, aura comme adversaire en demi-finale, soit le club égyptien du Zamalek, soit le club saoudien du Ahly de Djeddah.
“Peu importe le nom de notre prochain adversaire. Ce qui est sûr en tout cas c’est que nous n’allons pas être gâtés. Ce sont deux clubs qui ne sont pas d’abord à présenter. Ils ont une grande expérience dans ce genre d’épreuve. Ceci dit, nous ferons de notre mieux pour poursuivre notre aventure arabe. Que nous affrontions le Zamalek ou le Ahly Djeddah, nous jouerons pour gagner et, pourquoi pas, atteindre la finale.
Nous avons les moyens pour y parvenir”, conclut notre interlocuteur.

F. R. Liberté


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus