Accueil > Santé >

Portes ouvertes sur la CNAS : La carte à puce « Chifa », la Cnas Innove

dimanche 19 avril 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

l’instar d’autres directions désignées par la tutelle pour piloter et organiser des tournées d’information et de sensibilisation à travers les succursales CNAS, la CNAS de Sétif a programmé la semaine portes ouvertes sur la Caisse nationale des assurances sociales au niveau de ses agences implantées à Sétif, Ain Oulmane, Ain El-Kebira, Bougaa et El-Eulma et ce, du 19 au 23 Avril. Ayant pour thème principal « La Cnas, modernité, humanisation et accompagnement » cette opération de sensibilisation, menée sous le haut patronage du ministre du travail, de l’emploi et de la sécurité sociale a pour objectif principal, l’initiation des assurés à la nouvelle carte nommée « Chifa » qui, selon ses promoteurs, révolutionnera le monde de la santé et de la gestion sanitaire. Selon les dires de M. Kermiche, sous-directeur, chargé des prestations, la carte à puce Chifa est une carte électronique qui remplace celle en papier. Ce projet est inspiré de ceux déjà en cours dans plusieurs pays d’Europe. La carte Chifa devrait simplifier les relations des usagers avec les caisses et leur éviter, pour se faire rembourser, les files interminables devant les guichets.

L’utilisation de ce nouveau produit va également épargner à l’assuré toutes tracasseries administratives. La conception informatique de cette carte est l’œuvre des ingénieurs de la Sécurité sociale dont le projet est entièrement supporté par la Cnas. Pour ce qui est de l’événement de la semaine, le Dr ALAMI Said, directeur de la CNAS de Sétif nous dira : « Tous les moyens ont été adaptés au thème principal pour réussir ces journées portes ouvertes qui seront d’un apport considérable à l’information et à la prise en charge de l’assuré, car la carte à puce « Chifa » est venue pour lui simplifier la chose. Elle englobera toutes les données relatives à l’assuré et sera d’une aide immense, aussi bien pour le médecin traitant que pour la clinique ou l’hôpital. Le pharmacien ne sera pas en reste, puisque la carte Chifa sera un véritable canal pour procurer toutes les informations nécessaires sur l’assuré, de connaître ses droits aux prestations et de ses ayant droit en matière de sécurité sociale ». L’assuré présente au pharmacien sa carte « Chifa » avec son ordonnance, il introduit la carte dans le lecteur tout en insérant la clé de professionnelle de santé « Token » fournie par la CNAS qui comporte des informations relatives à l’identification du professionnel, le lieu de l’exercice et sa position par rapport au conventionnement. Une fois le malade identifié, le pharmacien saisit la liste des médicaments puis élabore la facture électronique et la fait signer. Quant à la généralisation de la carte à puce « Chifa », tout semble avoir atteint son rythme de croisière à Sétif. C’est du moins ce qui se dégage des 18 000 cartes déjà établies et validées depuis mi-mars dernier, la date de l’entame de cette opération.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus