Accueil > Santé >

Des tonnes de médicaments périmés stockées dans des pharmacies

dimanche 17 mai 2009, écrit par : Khalil Hedna, mis en ligne par : Boutebna N.

elon M. Tamani, secrétaire général de la section syndical SNPP (Le Syndicat national des pharmaciens privés) à Sétif, des tonnes de médicaments périmés sont stockées depuis 2002, dans les pharmacies à travers le territoire de la wilaya de sétif. Depuis la parution de la loi qui interdit l’utilisation des méthodes traditionnelles tel que le feu dans la destruction des médicaments périmés, dans le bût de protéger l’environnement, les pharmaciens rencontrent de moult difficultés pour se débarrasser de ce stock de médicaments périmés, composé essentiellement de comprimés, des vaccins, des antibiotiques de première et deuxième générations…etc.

Les choses ne se sont pas arrêtées là, puisque les pharmaciens se considèrent sujet de pressions diverses. D’un côté la direction de la santé a publié une note obligeant ces derniers à stocker les médicaments périmés et ne pas s’en débarrasser en attendant qu’une solution soit trouvée à ce problème, et d’autre part, les inspecteurs de la tutelle n’hésitent pas à blâmer les responsables des pharmacies, en cas de stock dans l’officine d’une certaine quantité de médicaments périmés. Ainsi, les 324 pharmaciens d’officines à Sétif se sont retrouvés, depuis 2002, avec un cumul de stocks de produits périmés. A ce sujet, M. Tamani précise que « Les pharmaciens ne sont pas contre cette mesure mais, ils demandent tout simplement aux autorités concernées de donner suites aux correspondances adressées au DG du CHU de Sétif afin de faciliter l’incinération de leur stock. Une préoccupation qui reste malheureusement sans réponse alors que les médicaments périmés qui continuent à être stockés, sont en nette progression », a-t-il mentionné. A noter que l’opération d’incinération des médicaments périmés est très complexe. C’est un travail minutieux et nécessite un matériel particulier qui empêchera la transformation des médicaments incinérés en gaz toxiques.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus