Accueil > Santé >

Une catastrophe épidémiologique et une pénurie de sang à l’horizon

dimanche 28 février 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

’alerte est donnée à Sétif du fait que la pénurie de l’interféron, une proteine utilisée pour le traitement contre le virus de l’hépatite C, est ardemment ressentie au niveau du centre de transfusion sanguine.

Ainsi, les virus de l’hépatite B et C qui constituent aujourd’hui un véritable problème de santé publique et sont à l’origine, pour la majorité des cas, de cirrhose et de cancer hépatocellulaire, seront dans les prochains jours qui suivent sans traitement standard par manque d’interféron au stade post transfusionnelle.

A cet effet d’ailleurs, la collecte du sang sera suspendue jusqu’à nouvel ordre. Pire encore la banque de sang qui alimente les différentes structures sanitaires (publiques et privées), sera en rupture de stock d’ici quelques jours et ce par manque d’approvisionnement.

A noter que l’hépatite C devient chronique beaucoup plus souvent. Pour 80 % de ceux qui sont atteints, la maladie devient chronique malgré le traitement. « Si l’hépatite C est diagnostiquée et traitée dans les six premiers mois après l’infection, plus de 90% des cas peuvent être guéris pendant une durée de 24 semaines de thérapie par l’interféron, d’après les estimations d’experts.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus